«

»

Oct 20

10 Bonnes résolutions alimentaires

2013 va bientôt se terminer.

Cette année a-t-elle était l’occasion de progresser, d’évoluer, de se diriger vers une vie plus saine, plus complète, qui nous rend plus heureux.

 

2013

 

Pourtant, nous prenons souvent des résolutions de façon à rapidement ne plus être en mesure de les tenir.

« Je vais perdre X kilos » « Je vais arrêter de fumer » « Je vais arrêter le café » ou « Je vais arrêter d’être anxieux(se) en pensant à l’avenir ».

Que des phrases et des idées construites sur la négative : ne lus faire ça, ne plus manger ça, bref, ne plus avoir droit à quelque chose. Lorsque nous avons l’impression d’être punis, d’être fautifs et de devoir arrêter quelque chose, l’échec de la résolution n’est jamais bien loin. Apparemment, 95% des personnes ayant pris une résolution pour la nouvelle année, ne la tiendront plus le 15 Janvier.

 

Pensons les résolutions autrement, soyons attirés par des valeurs positives et par un idéal de vie, de personne que nous aimerions sincèrement atteindre.

Dans le cas de l’alimentation, plutôt que de faire une longue liste des aliments ou des habitudes à bannir, imaginons plutôt comment nous voulons nous sentir en cette fin 2013.

La vérité est que nous sommes ce que nous mangeons, siècle après siècle, cette maxime continue à prouver sa véracité et son importance capitale. Ce que nous mangeons conditionne directement la qualité des molécules qui nous constituent. La matière même de nos os, nos muscles, notre cœur, notre cerveau, tous nos organes mais également cet équilibre mental que nous cherchons tous, toutes ces composantes sont directement liées au contenu de notre assiette.

 

Alors, parmi tous les souhaits que vous avez pensé pour 2013 : être plus professionnel, être plus athlétique, être en meilleure santé, être plus disponible pour votre famille ou pour vous-même ; tous trouveront la possibilité d’être réalisés si vous êtes conscients et responsables de votre alimentation.

La meilleure partie, c’est que votre alimentation ne doit absolument pas être triste ou rationnée pour remplir ce rôle. Laissez-vous surprendre par votre capacité à éduquer votre palais, à découvrir de nouvelles habitudes, de nouvelles sensations. Cette aventure sera aussi gratifiante par le chemin parcouru que par les innombrables bénéfices que vous en retirerez.

 

Voici 10 propositions de résolutions alimentaires pour terminer l’année.

Essayez celles qui vous parlent, qui vous attirent davantage et qui ont le plus de chance de réussir. Puis, faites en une habitude journalière, un rituel. Pas besoin de se demander si d’ici à 3 mois ou un an vous serez toujours capable de respecter cette nouvelle habitude.

Concentrez vous sur le jour présent, pas à pas, sans penser au futur: c’est la meilleure façon de réussir votre résolution.

 .

1. Je commence mes journées par un jus naturel

 

jus

 

 Commencer sa journée par un jus naturel fait maison (grâce à une centrifugeuse) est probablement l’habitude alimentaire la plus facile à accepter, notre palais étant immédiatement conquis par le goût détonant et délicieux de ces jus.

 

D’un point de vue nutritionnel et santé, les jus sont des petits miracles pour notre corps. Les jus ont l’avantage de réunir une grande quantité de fruits et légumes, la centrifugeuse les débarrasse de leurs fibres et les réduit à un liquide hautement concentré en vitamines, enzymes, anti oxydants.

En commençant votre journée par un jus naturel, vous inondez votre corps d’un liquide hautement nutritif, que vous digérerez en une quinzaine de minutes (car il n’y a plus de fibres pour rallonger le processus digestif) et qui permet à toutes vos cellules d’être directement nourries. Bref, cela va sans dire que le jus fait maison est devenu une des habitudes les plus recommandées, vantées et adorées par les experts de l’alimentation.

 

Si vous voulez assurer une nutrition dense et complète pour votre corps, le choix des jus est excellent pour y parvenir. Deux conditions : acheter une centrifugeuse et s’assurer d’avoir suffisamment de fruits et légumes frais à disposition chez soi. Pour les centrifugeuses, je vous conseille de prioriser la qualité (même si le prix s’en ressent) car la qualité de vos jus s’en ressentira également et votre machine vous durera très longtemps.

.

 2. J’ose des journées 100% végétariennes

 

La consommation excessive de viande et de ses produits dérivés (produits laitiers notamment) a un impact très visible et nocif sur notre santé et notre environnement.

L’importance de réduire notre consommation de viande, en passant d’une consommation journalière à une consommation 2 à 3 fois par semaine émerge comme un des enjeux majeurs du 21ème siècle

 

Une fois ceci dit, je comprends que les habitudes culturelles, la routine soient des obstacles majeurs pour changer notre consommation de viande.

Pour une personne habituée à composer ces plats autour d’une viande, le végétarisme apparaît comme étant très pauvre en diversité, uniquement un « accompagnement » ou leur demandant de faire trop d’efforts sur cette viande tant appréciée et surtout tant banalisée.

 

Mais du côté des experts en santé et en alimentation, une constante se dresse depuis une cinquantaine d’années : plus un pays, une population, une personne consomme des produits animaux plus les maladies et la mortalité grimpe en flèche. C’est un fait, c’est une réalité qui nous rattrapera tous. Que peut-on faire ?

Encore une fois, ne pensez pas en terme de « ne plus avoir le droit de manger X » mais plutôt : la vie est assez courte, la diversité des aliments est bien trop grande pour s’obstiner à manger d’une seule façon, qui plus est, met à mal notre santé et notre planète.

 

Allez au-delà de vos limites et de ce que vous croyez fait partie de vous, de votre identité, de votre façon de percevoir l’alimentation. Essayez quelques journées végétariennes (sans viande) par ci, par là.  Cela vous permettra de donner un peu de temps et d’espace à votre corps, de sentir la différence d’énergie, de sensations. Et je vous assure, ne pas manger de viande tous les jours, vous donnera un surplus d’énergie et de légèreté, un poids plus stable, une meilleure santé générale.

 

Un exemple de repas végétarien

 

.3. Je découvre quelques épices et les introduit à mes repas

 

epices

 

Les épices sont devenues des éléments phare dans notre cuisine et  notre boîte à médicaments. Et oui, les épices sont des aliments très intéressants pour notre bien être, avec des propriétés antivirales, antiseptiques, de prévention et guérison de maladies, qui sont très faciles d’utilisation (une pincée dans notre assiette) pour des résultats naturels et efficaces.

 

Les épices du moment : l’ail et le curcuma. Si vous ne devez en adopter que deux, commencez par celles-ci. 

 

.

4. Je remplace autant de produits raffinés que possible par des produits complets

 

Les produits raffinés sont tous les produits à base de céréales ou de plantes dont la graine a été débarrassée de ses couches protectrices (fournie en vitamines, oligo-éléments, fibres, protéines, minéraux) pour donner un résultat plus facilement stockeable.

Le pain blanc, les pâtes blanches, le sucre blanc, le riz blanc sont des version «raffinées» de ce produit, absolument pauvres d’un point de vue nutritionnel, beaucoup plus difficiles à digérer et à index glycémique plus élevé.

A la place, essayez leur version « complète » (donc visuellement brune) pour un réel intérêt nutritionnel et un meilleur équilibre. Essayez les tous et gardez vos préférés !

 

 

Petite astuce : le sucre de canne (brun) n’est pas du sucre complet ! C’est du sucre raffiné que l’on a toasté ou grillé pour lui donner cette coloration. Le sucre complet est quand à lui, plus compact, rarement vendu en grande surface (vous le trouverez en Biocoop sous le nom de « Rapadura ») et son goût et son odeur sont très fruités.

.

 5. Je mâche

 

Le contenu de notre assiette ne suffit pas, la façon d’introduire ces aliments dans notre corps est également importante.

Notre estomac n’ayant toujours pas de dents, prenez l’habitude de mâcher ! Cette habitude s’accompagne d’autres facteurs : prendre le temps de manger, ne pas manger devant la télé ou le PC, apprécier son repas, apprécier la saveur de chaque bouchée. Manger n’est pas un acte de consommation comme les autres, que nous ferions à la va vite.

Manger est un acte sacré où on prend le temps de nourrir son corps, de lui donner tous les outils dont il a besoin pour  qu’à son tour il nous aide à mener à bien tous nos projets. Un accord gagnant-gagnant que vous avez tout intérêt à respecter :)

.

 

6. Quand je mange des aliments pour le plaisir, je reste dans le plaisir et je ne m’en culpabilise PAS, ni avant, ni pendant, ni après

 

A quoi bon manger des folies et craquer pour des aliments, si tout du long une petite voix dans notre tête est entrain de nous blâmer ou de nous casser les pieds ?

L’importance de nos sensations au moment de manger a souvent été mise en avant dans des études scientifiques : notre perception positive ou négative de ce que nous mangeons joue énormément sur notre capacité à digérer ces aliments et en retirer le maximum de bénéfices.

Soyez heureux et assumez ce que vous mangez. Et si vous ne pouvez pas l’assumer, ne le mangez plus !

.

 

7. Dès que possible, je choisis les produits issus de l’agriculture biologique

 

ab

 

On ne le dira jamais assez souvent : l’agriculture biologique assure le respect de pratiques agricoles qui excluent tous produits chimiques, tous pesticides et OGM dans les terres, dans votre assiette et dans votre corps.

Elle représente des terres entières où la nature reprend sa place, où on travaille avec les cycles naturels, avec les espèces vivantes.

 

Pour votre santé, pour notre environnement, pour les agriculteurs qui font le choix de renouer un lien avec la nature, faites aussi souvent que possible le choix des produits issus de l’agriculture biologique (label AB).

 

 

 

8. Je me passionne pour les fruits à coque et les choisis comme encas

 

Si vous faites partie des personnes qui raffolent des goûters  des petits encas, des petits concentrés d’énergie pour continuer la journée, il est temps que vous adoptiez le réflexe des fruits à coque: noix, noisettes, amandes, cacahuètes, noix de cajou.

Bien sur, parfois nous avons besoin d’un goûter traditionnel, avec les tartines, les compotes ou les chocolats chauds nécessaires.

 

A la place, essayez de manger une petite poignée d’amandes, de noix ou de noisettes. Ce sont de bonnes graisses (cruciales pour notre équilibre), comme ce sont des graisses ces aliments ont un fort pouvoir rassasiant (un goûter qui nous cale vraiment) et elles sont accompagnées d’un petit cocktail de vitamines. Voilà un vrai encas qui ne vous alourdira pas, mais vous donnera des ailes ! :)

 

PS: Les fruits à coque toastés, recouverts de sel ou de sucre, ne comptent pas! Préférez les nature, toujours.

.

 

9. Je commence et finis toutes mes journées par un grand verre d’eau

 Cette habitude nous apparaît comme une évidence et pourtant, c’est loin d’être le cas pour tout le monde. Pourtant, par quoi d’autre voudriez vous commencer et finir votre journée ?

 

eau

 

L’eau est si simple et facile d’accès que nous en oublions son importance cruciale pour nourrir nos cellules et notre corps. Quand vous faites le choix d’un verre d’eau, c’est forcément un choix où vous avez tout à gagner et rien à perdre. Buvez autour d’un litre et demie par jour, voire plus. Commencer sa journée en se débarrassant de toutes les toxines accumulées pendant la nuit, voilà un départ gagnant.

.

 10. Je prends des compléments alimentaires

Les compléments alimentaires sont vénérés par certains et durement critiqués par d’autres. Mon conseil : certains compléments ne sont pas toujours présents dans notre assiette et nous avons besoin de donner un coup de pouce à notre corps.

Par exemple, la vitamine D est produite à 90% grâce à l’exposition au soleil. La vitamine D a, entre autres, le rôle de fixer le calcium sur les os. Comment faire ne hiver lorsque nous sommes carencés en soleil et en vitamine D?  N’hésitez donc pas à vous fournir en ampoules de vitamine D.

 

De même pour les probiotiques qui sont des moyens très efficaces pour restaurer notre flore intestinale. Cette fameuse flore qui nous permet de bien digérer les aliments et de pouvoir en retirer tout ce qui est bon à prendre. Plus votre flore est malmenée et réduite, moins vous retirez de bienfaits de ce que vous mangez, même si vos repas sont exemplaires.

Si vous êtes susceptibles d’être constipé, d’avoir des diarrhées ou que vous êtes dérangé par la digestion de certains aliments, faites une cure de probiotiques !

 

Enfin, la célèbre vitamine C est une vitamine qui s’épuise lorsque nous sommes stressés, sous pression, soumis à des changements de température. Bref, c’est une réserve qui peut s’épuiser très vite certains jours! La vitamine C en complément peut être prise quand vous sentez que votre journée va vous donner du fil à retordre. Choisissez-la provenant de l’agriculture biologique et d’un petit fruit brésilien appelé l’acerola.

 

J’espère que cette liste de propositions vous aidera à trouver l’inspiration et la volonté de mener à bien tous vos projets, tous vos rêves et vos envies, grâce à votre assiette et votre palais savant :).