«

»

Juil 25

Attention à Mme Sécurité charnelle!

 «Quand ils seront dans la détresse,

ils auront recours à Moi.»

(Osée 5:15)

.
LE MALHEUR et l’adversité sont des moyens fréquemment employés par le grand Berger pour ramener à la maison Ses brebis errantes. Tels des chiens féroces, ces épreuves font trembler les vagabonds afin qu’ils retournent au sein du troupeau.

Les lions trop bien nourris sont rebelles à être domptés: mais lorsqu’ils sont affaiblis et qu’ils ont l’estomac creux, alors ils se soumettent à la main du dompteur. De même, nous avons très souvent vu les chrétiens obéir à la volonté du Seigneur quand le pain est venu à manquer, quand les difficultés sont apparues.

Lorsqu’ils sont riches et comblés de biens, plusieurs croyants superficiels marchent la tête haute et se glorifient à l’excès. Comme David, ils se flattent et s’illusionnent: «Ma montagne est affermie; je ne chancellerai jamais!»

Oui, lorsque le chrétien devient prospère, qu’il a une bonne réputation, une bonne santé et une famille heureuse, trop souvent il invite à sa table madame Sécurité Charnelle. S’il est un véritable enfant de Dieu, la verge de la correction l’attend.

Dans peu de temps, vous pourriez bien voir sa fortune se volatiliser comme un rêve. Il est dépouillé d’une part de sa propriété; les champs changent de main tellement rapidement. Cette dette, cet engagement non honoré, tout cela en raison des pertes qui déferlent, où cela le mènera-t-il?

Alors que ces tracas se succèdent à un rythme effrené, c’est un signe béni de la vie divine de voir le croyant prendre conscience de son déclin spirituel, et revenir enfin à Dieu.

Bénies soient les vagues qui rafraîchissent le marin sur le Rocher du salut! Les pertes financières contribuent souvent à sanctifier et à enrichir notre âme. Si le croyant ne veut pas venir au Seigneur les mains pleines, il viendra les mains vides.

Si Dieu, dans Sa grâce, ne trouve aucun moyen de nous amener à L’honorer parmi les hommes, Il nous précipitera dans l’abîme. Si nous manquons de L’honorer sur la montagne de la richesse, Il nous conduira dans la vallée de la pauvreté.

Cependant ne te décourage point, héritier de la douleur, lorsque tu es repris de la sorte. Reconnais plutôt la main aimante qui te châtie, et déclare: «Je me lèverai, et j’irai vers mon Père.»

Source: www.cyberspaceministry.org