«

»

Mai 13

Aux Etats-Unis, l’arche de Noé attend ses visiteurs

Dans le Kentucky,

un groupe évangélique

veut construire l’arche de Noé.

Son but : illustrer la Bible et attirer

des millions de visiteurs.

.Capture d’écran du site « Ark Encounter » © DR

 

Tous les détails sont prévus. L’arche doit mesurer 155 mètres de long.

Elle sera installée sur un site de 323 hectares qui a déjà un nom : « Ark encounter » 

(« Rencontre avec l’arche »).

Ce sera un parc d’attractions consacré à la Bible et particulièrement au déluge, lorsque Dieu aurait permis à Noé de sauver sa famille et des centaines d’animaux.

Le parc ouvrira dans le Kentucky, dans l’est des Etats-Unis.

Les visiteurs traverseront d’abord une « cité du vice », fabriquée en stuc. La torture, la prostitution y seront représentées, pour bien montrer qu’avant le déluge le mal s’était emparé de l’humanité. Des acteurs déguisés en personnages bibliques déambuleront autour d’un lac artificiel. Ensuite, le chemin conduira jusqu’à l’arche. A son bord, il y a aura de vrais animaux. Mille à deux mille espèces doivent être représentées, sur trois étages. C’est une vraie logistique.

Un ingénieur a imaginé une machine à compresser le foin afin d’optimiser l’espace. Il a aussi conçu un tapis roulant en bois et en tissu pour évacuer le fumier sur les côtés.

.

Tout ce projet, vous le découvrirez dans Courrier International.

Le magazine reprend une enquête du Financial Times sur ce groupe évangélique baptisé « Answers in Genesis » – « les réponses sont dans la Genèse ».

Ces chrétiens sont partis en guerre contre la théorie de l’évolution. Ils refusent de croire que l’homme descend d’espèces primitives. Ils pensent que Dieu a créé les humains exactement comme la Genèse le raconte.

Dans Courrier International, Patrick Marsh, le concepteur du parc, ne le dit pas autrement : « Notre idée, c’est que le déluge a bien eu lieu. S’il est réel, alors l’arche a existé elle aussi. Voilà ce qui s’est réellement passé (…) Nous voulons montrer que le déluge n’est pas seulement une fable ». Les créationnistes peuvent même dater l’événement. Selon eux, c’était il y a quatre mille ans.

Le parc devrait coûter 126 millions de dollars, 97 millions d’euros.

Ses promoteurs essaient de réunir les fonds nécessaires. Ils le voient comme le prolongement d’un « musée de la Création » qui a déjà ouvert.

Dans les couloirs du musée, les visiteurs croisent des dinosaures rugissants mais surtout des mannequins représentant Adam et Eve dans le jardin d’Eden. Cela vous fait peut-être sourire.

Pourtant, de nombreux Américains sont convaincus que la vérité est là. Ils balaient la théorie de l’évolution et ses preuves scientifiques.

.

Courrier International cite un sondage réalisé l’an dernier.

L’institut Gallup a soumis à un panel d’Américains la déclaration suivante :

« Dieu a créé les êtres humains d’un coup, sous leur forme actuelle, il y a plus ou moins 10 000 ans. Qu’en pensez-vous ? ».

46% des personnes interrogées ont répondu qu’elles étaient d’accord.

Autrement dit, près d’un Américain sur deux serait créationniste. Dans le Kentucky, la future arche de Noé devrait avoir du succès.