«

»

Mai 20

Comment mieux gérer nos conflits en famille?

 Les tensions et les conflits

font partie de notre vie quotidienne.

L’important n’est pas tant d’éviter

les conflits que de savoir les gérer.

.

Les tensions et les conflits font partie de notre vie quotidienne.

Vivre en famille entraîne des tensions normales en raison de la proximité.

En effet, plus l’espace est restreint, plus les conflits risquent de se multiplier. Et plus on aime une personne, plus les conflits avec cette personne font souffrir.

L’important n’est pas tant d’éviter les conflits que de savoir les gérer.

.

Les quatre façons les plus fréquentes de gérer les conflits sont les suivantes :

1 – Fuir la confrontation

→ Pour des questions peu importantes, cela peut être une solution acceptable.

→ Pour des questions de principes, c’est une mauvaise solution.

→ Cela révèle : . Des difficultés de communication.

. Une certaine peur.

. Une insécurité personnelle.

. Un manque d’intérêt pour la relation.

→ La tolérance zéro est importante quand il s’agit de questions de principes. Il ne faut pas céder, ni fuir la confrontation.

→ Pourtant, cette façon de gérer les conflits a de plus en plus d’adeptes. Nous vivons en effet dans une culture du zapping.

2 – Céder

→ Pour des questions secondaires, cela peut être une solution acceptable.

→ Quand des principes sont en jeu, ce n’est pas une solution acceptable.

→ Cela révèle : . Une peur d’être rejeté par l’autre.

. Ou un caractère de manipulateur.

. Une faiblesse de caractère, une faible estime de soi.

. Peu d’intérêt sur les principes en jeu.

3 – Vouloir l’emporter

→ Cela est une attitude acceptable quand des principes sont en jeu.

→ Quand la relation est en jeu, il faut décider ce que l’on préfère : avoir raison ou sauver la relation.

→ Cela révèle : . Un faible intérêt pour l’harmonie de la relation.

. Un esprit de domination.

. Ou des complexes.

. Un manque de respect pour l’autre.

→ Souvent, ce n’est pas celui qui a raison qui l’emporte, mais c’est le plus fort, le plus rusé, ou même le plus méchant.

4 – Chercher des compromis

→ Attitude idéale pour des questions d’importance secondaire.

→ Attitude discutable quand des principes sont en jeu.

→ Il est important que les deux cèdent.

→ Cela risque de laisser tout le monde insatisfait.

La meilleure solution est de trouver une solution gagnant / gagnant. Il s’agit de résoudre des problèmes

→ sans fuir les difficultés.

→ sans céder quand il ne faut pas le faire.

→ sans imposer sa volonté.

→ sans faire de compromis.

→ sans vainqueur ou vaincu.

Pour gérer des conflits, il faut

→ du respect mutuel.

→ une écoute empathique, un désir de comprendre.

→ une communication efficace.

→ un minimum de normes, des règles.

→ la capacité de pardonner (demander et accorder).

.

.

Dix conseils bibliques pour mieux gérer les conflits

1. L’ordre d’aimer son prochain comme soi-même (Matthieu 22.39 ; Marc 12.30) concerne aussi les êtres qui nous sont proches.

2. Le devoir moral de répondre aux besoins des nôtres passe avant tous les autres.
1 Timothée 12.18 : « Si quelqu’un n’a pas soin des siens, surtout ceux de sa maison, il a renié la foi et il est pire qu’un non-croyant. »

3. « S’il est possible, autant que cela dépende de vous, soyez en paix avec tous. » (Romains 12.18) Nécessité de faire des efforts…

4. Vous avez le droit d’exprimer votre colère et vos désaccords… mais sans faire de mal à l’autre (Ephésiens 4.26a).

5. Résolvez vos litiges dès que possible. « Que le soleil ne se couche pas sur votre colère. » (Ephésiens 4.26b)

6. Ne vous laissez pas emporter. « Ne donnez pas accès au diable. » (Ephésiens 4.27)

7. Traitez directement avec la personne concernée vos différends avant d’en faire part à d’autres. « Entre toi et lui seul. » (Matthieu 18.15)

8. Cherchez la direction de Dieu. « Faites ce qu’il vous dira. » (Jean 2.5)

9. « Ne vous vengez pas […], ne rendez à personne le mal pour le mal. » (Romains 12.17,19)

10. Pardonnez toujours (Matthieu 18.21-22).

« Ne nous lassons pas de faire le bien. » (Galates 6.9)

« Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien. » (Romains 12.21)

.

Conseils spécifiques pour les parents

Ephésiens 6.4 : « Et vous, parents, n’irritez pas vos enfants mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur. »