«

»

Fév 22

Comment « Réveiller » votre culte de famille ?

   En ces temps de trouble pour la cellule familiale,

il est bon de se rappeler que,

si Dieu a rendu les parents capables

de donner la vie physique à leur enfant,

Il les rendra aussi capables

de leur donner une « vie » spirituelle.

.

C’est ennuyant !

 Voila certainement l’expression N°1 utiliser par les enfants/ados pour qualifier le culte familiale.

Malheureusement, très souvent il n’ont pas tort ! : Le culte de famille, quand il n’est pas tout simplement « zappé », est trop souvent resté figé dans le temps.

 

Quelques signes d’un culte qui a besoin de changement

 – Vous pensez plus aux obstacles à surmonter qu’à la formidable opportunité pour vos enfants de s’enrichir spirituellement.

 – Vos enfants ne témoignent pas/plus pendant le culte de ce que Dieu a fait dans leur vie.

 – Vous ne savez jamais quel chant prendre, quel verset lire.

 – Vous avez peur de proposer de nouvelles idées

 – Vous êtes satisfait de ce que vous faîtes

 Il y en aurait certainement bien d’autres. Mais ces quelques signes sont une bonne base pour réveiller votre Culte de famille .

Il n’y a pas de fatalité, quand bien même vous avez déjà tout essayé.

 .

Souvent le simple fait de penser à devoir faire le culte nous met dans un état de stress.

Le culte, la méditation personnelle ne devrait jamais être fait à contre coeur.

Donner un but, une raison, un sens à ce que l’on fait devrait être le premier moteur de nos actions dans tous les domaines.

Cela se vérifie aussi pour le culte familial.

 

Quelques points qui vous aideront à améliorez ce moment.

 1 – Fixez-vous un objectif (création de lien dans le foyer, amélioration de la communication, rendre attractif l’Évangile instaurer un espace de discussion ou tout simplement le salut des âmes) dans l’idéal cet objectif devrait pouvoir se mesurer afin de pouvoir faire un bilan par exemple.

 2 – Trouvez du temps pour organiser le culte de votre foyer. 1h étant largement suffisant pour planifier un mois de cultes. Il s’agira surtout de jongler avec les créneaux horaires de chacun et de proposer un petit planning afin que chacun sache l’heure précise, si possible la durée du culte et même le thème(ce qui vous aidera à préparer du contenu de qualité).

 Pour allez plus loin si vos enfants sont adolescents, essayez le plus possible d’utiliser les nouvelles technologies : créez votre planning dans un agenda en ligne (google, yahoo) en prenant soin de créer un groupe privé afin que chacun reçoive un rappel 5, 10 ou 30 minute avant le début du culte. C’est aussi une façon de les responsabiliser.

Assurez-vous de choisir des moments favorables dans la journée pour vous retrouver avec vos enfants (ou votre enfant) dans leur chambre. Le mieux semble être le soir au moment du coucher.

 3 – Impliquer vos enfants : pas simplement pour choisir un texte ou prier, mais aussi et surtout pour être responsable du moment (appeler les retardataires, repartir les rôles, proposer des sujets de réflexion…). Cela rendra le moment plus ludique surtout pour les 5 à 13 ans.

 4 – Faire du culte un vrai espace de discussion : Oui le chant, la lecture … sont les éléments qui forment la structure d’un culte de famille, mais dans cette structure, installez des espaces de discussions sur des sujets qui préoccupent votre enfant selon son âge ( se faire des amis, gestion des conflits à l’école, gestion de l’argent, déception amoureuse, sexualité etc.) mais aussi des sujets d’actualité qui ne tarderont pas à faire parler même les plus timides. Pour finir demandez leur de partager leurs expériences, témoignages afin de renforcer leur relation avec Dieu.

En effet le foyer chrétien a cette chance de posséder un formidable espace ou des sujets trop délicats pour être discutés à table, peuvent trouver leur place pendant le culte et être partagés.

Votre expérience, vos conseils, vos encouragements, seront déterminants pour les choix qu’il auront à faire (même quand vous avez l’impression qu’il ne sont pas d’accords, ou qu’il n’écoutent pas).

 « Oriente le jeune garçon sur la voie qu’il doit suivre; Même quand il sera vieux, il ne s’en écartera pas. » Proverbes 22 : 6

 5 – Oubliez les cultes qui traîne en longueur : La durée de ce moment spirituel sera adapté à l’âge de l’enfant. Plus il est jeune, moins grande est sa faculté d’attention. Et tout comme vous préférez à votre travail une réunion courte et bien organisée , de même vos enfants seront ravis si ce moment ne traîne pas en longueur, et surtout si il est de qualité !

 6 – Faite du Culte un espace ludique et interactif : nous avons tous en mémoire au moins un culte à l’église où notre esprit a décroché pour se promener dans les méandres de nos réflexions profondes. N’avez-vous jamais remarqué que plus un interlocuteur interagit avec son public par des questions et plus il utilise des supports visuels (projection, illustrations,…) moins votre esprit décroche !

Il en est de même pour vos enfants, dès que vous le pouvez, illustrez vos propos avec de petites expériences, des illustrations, et pourquoi pas utiliser une tablette tactile (si vous en avez une) pour faire défiler des images. D’ou l’importance de préparer ce moment !

 7 – Remettez vous continuellement en question : c’est la clé du succès, et un vrai « remède » contre la routine.

 .

Ce moment spirituel doit être fait dans l’amour de Dieu et dans la joie. Et surtout, faites-le régulièrement, chaque jour. Il y va de l’avenir de vos enfants et de leur vie éternelle.

N’attendez pas demain car demain, il sera trop tard !

 

Que Dieu vous guide et vous inspire !