«

»

Août 26

Dieu, qu’ais-je fait pour mériter cela ?

La vie est un cadeau précieux : elle est remplie d’expériences heureuses, de moments forts et de souvenirs merveilleux !

Mais la vie n’est pas toujours facile et parfois, elle nous met des claques. De malheureux événements se produisent à la suite sans même que nous ne comprenions pourquoi. Nous perdons notre emploi et nous disputons avec notre conjoint.

Le lendemain, nous apprenons le décès d’un être cher, notre voiture nous lâche et nous n’avons pas d’argent pour la remplacer. Quelques jours après, les médecins nous diagnostiquent une maladie grave alors que nous avons toujours été en bonne santé…

Et alors que tous ces épisodes arrivent à la suite sans nous laisser un temps de répit, nous interrogeons Dieu et lui demandons pourquoi… Qu’avons-nous fait pour mériter cela ? Nous avons l’impression d’être punis par Lui et commençons à Lui en vouloir car nous ne comprenons pas les raisons de ces douleurs successives.

Après avoir rencontré une série d’événements malheureux, nous sommes souvent en colère contre le Seigneur. Nous ne voulons plus aller à l’église, ni lire la Parole et encore moins entendre parler d’un quelconque amour de Dieu à notre égard. Mais après un certain temps, le Saint-Esprit finit par adoucir notre cœur et nous aide à réaliser que Dieu est et sera toujours Dieu. Pendant cette phase d’amertume, deux solutions finissent par s’offrir à nous : soit nous retournons à Dieu, soit nous décidons d’abandonner la foi et de vivre sans Lui. Mais vivre sans Lui est-il vraiment une option ? Pas véritablement, c’est pourquoi nous optons rapidement pour la première solution.

Se détourner de Dieu lorsque les choses ne se passent pas comme prévu ressemble ni plus ni moins qu’à une crise de colère d’un enfant contre ses parents. L’enfant, incapable de comprendre le raisonnement du parent, peut temporairement pleurer, crier et donner des coups lorsque ce dernier refuse de se soumettre à sa volonté. Tout comme un enfant ne peut comprendre l’attitude protectrice d’un père, il nous arrive parfois de ne pas comprendre les plans de notre Père céleste !

« Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies. » (Esaïe 55: 8)

A l’exception des adultes irresponsables et fous, aucun parent n’agit dans l’optique de faire du mal à son Son enfant. Alors en quoi notre Dieu serait-Il différent, Lui qui est bon et parfait ?Il est notre Père bien-aimé ! Oui, ses leçons sont parfois douloureuses, mais elles sont nécessaires à notre croissance et nous permettent de nous rapprocher de Lui.

La prochaine fois que vous devrez faire face à une succession de tempêtes dans votre vie, ne gardez pas vos yeux fixés sur les rafales mais sur l’abri dans lequel vous pourrez attendre que la tempête passe en toute sécurité, à savoir Christ. Si un de vos proches est actuellement en colère contre Dieu pour quelque raison que ce soit, rappelez-lui que Dieu l’inconditionnellement et qu’Il ne l’a pas oublié. Après la pluie, vient toujours le beau temps !

« Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. » (Romains 8:28)