↑ Return to Ecole du Sabbat

Disciple

 

1.
28 décembre — 3 janvier
2.
4 — 10 janvier
3.
11— 17 janvier
4.
18 — 24 janvier
5.
25 — 31 janvier
6.
1er — 7 février

7.

8 — 14 février
8.
15— 21 février
9.
22 — 28 février

10.

1er – 7 mars
11.
8 — 14 mars
12.
15 — 21 mars
13.
22 — 28 mars

Introduction

 

Dan Solis


Un Maitre formateur


Au commencement Dieu a créé un monde parfait sans péché. L’être humain jouissait du privilège d’honorer d’adorer et de suivre le Créateur. La vie aurait dû continuer ainsi éternellement.

Satan, cependant, a séduit nos premiers parents terrestres enlevant ainsi à l’humanité le sens et l’objectif final de son existence. La rébellion s’est amplifiée se propageant à la planète entière.

Notre unique espérance repose sur le sacrifice du Christ. La rédemption obtenue au calvaire nous offre la liberté et l’unique moyen d’échapper à une vie dépourvue de sens. Les êtres humains se voient offrir la liberté et le pardon et la possibilité d’être restaurés dans leur condition originelle.

Dieu invite les croyants de partout à devenir les hérauts de cette grâce incomparable, des ambassadeurs communiquant la rédemption divine aux captifs de Satan, les exhortant à suivre, adorer et louer le Créateur. La façon dont le Christ a formé des disciples est le modèle à imiter par les croyants désireux de remplir le grand mandat évangélique (Mt 28.19, 20).

C’est pourquoi ce Guide d’étude de la Bible traite du rôle de disciple. Il s’agit d’un thème aux aspects multiples. Nous verrons dans cette étude comment devenir disciples de Jésus et, ainsi, des gagneurs d’âmes.

Il est certain que Jésus est le modèle de tout chrétien, notamment pour gagner des âmes. N’est-il pas illogique de penser que la clé d’une évangélisation efficace se trouve dans les méthodes populaires de la psychologie, les techniques de marketing de masse et les programmes promotionnels sophistiqués plutôt que dans le simple exemple du Christ?

Comment Jésus a-t-il attiré des disciples? Que devons-nous apprendre de son exemple, afin de conduire plus efficacement des gens vers lui? Comment remplir la grande mission évangélique?

Comment Jésus a-t-il attiré les groupes divers suivants: les riches et les démunis, les croyants et les athées, les hommes de pouvoir et les hommes sans pouvoir? Comment a-t-il réussi à déverrouiller des cœurs endurcis, à insuffler de l’espérance aux rejetés de la société, à éveiller doucement le cœur tendre des enfants et à franchir des barrières sociales et ethniques pour faire des disciples? Comment a-t-il pénétré au sein des forteresses de la richesse et du pouvoir, brisé le cocon de chefs religieux spirituellement arrogants, ou ranimé l’espérance dans le cœur de personnes luttant contre une maladie incurable?

Ce ne sont pas là simplement des questions de discussion propres à stimuler des échanges intellectuels; ces questions correspondent à un domaine d’étude fondamental pour des chrétiens dont le désir passionné est de suivre l’exemple de Jésus en guidant des brebis perdues vers le Berger plein d’amour.

Paul encourageait les chrétiens à le suivre comme il suivait le Christ. Il est impensable que des croyants, au XXIème siècle, acceptent un idéal moins élevé que celui fixé par Paul au 1er siècle.

Enfin, suivre Jésus dépasse largement la vision limitée selon laquelle être disciple consiste seulement à corriger des habitudes et comportements aberrants, aussi importants que soient ces changements. On ne peut comprendre pleinement ce que cela signifie tant qu’on n’a pas le désir passionné d’imiter Jésus, ainsi que le même désir passionné, conséquence surnaturelle, de conduire les autres au Christ.

Ou comme on nous l’a dit avec tant d’éloquence « Dès qu’on a appris à connaître Jésus, on éprouve le besoin impérieux de parler à d’autres de l’Ami précieux qu’on a trouvé. La vérité qui sauve et sanctifie ne peut rester enfermée dans le cœur. Si nous sommes revêtus de la justice de Jésus-Christ et remplis de la joie de son Esprit, il nous est impossible de garder le silence. Si nous avons gouté que le Seigneur est bon nous aurons quelque chose à raconter […] Le désir de suivre le sentier que Jésus a foulé sera intense » — Ellen G White, Le meilleur chemin, « L’œuvre de la vie » p 68

Dan Solis est né au Texas, États-Unis. Petit-fils d’une métayère et d’un ouvrier agricole itinérant, il est diplômé d’Andrews University et du Reformed Theological Seminary. Il a travaillé pour l’Eglise en tant que pasteur, responsable de département de fédération et professeur de collège universitaire. Lui-même et sa femme Cindy, enseignante en école primaire, ont trois grands enfants au service du Seigneur à Washington, en Californie et dans le Tennessee.

LE DISCIPLE ET LES ÉCRITURES

Explicitement et implicitement, Jésus faisait appel aux Écritures dans la méthodologie qu’il appliquait pour former ses disciples. C’est pourquoi, passer à côté de Jésus revient à manquer l’objectif recherché. Cela signifie que tous nos efforts pour former des disciples doivent finalement avoir pour thème Jésus et ce qu’il a fait pour nous.  . Merci de …

Voir la page »

FAIRE DES DISCIPLES GRÂCE AUX MÉTAPHORES

Jésus présentait les vérités éternelles d’une manière qui ne s’adressait pas seulement à l’intelligence. Il utilisait des images concrètes tirées de la vie de tous les jours pour toucher les gens là où ils se trouvaient. Enfants et adultes parvenaient à comprendre des vérités profondes lorsqu’elles étaient présentées sous forme de paraboles exprimées à l’aide …

Voir la page »

LE DISCIPLE ET LA PRIÈRE

Quels puissants changements se produiraient si d’ardentes prières étaient au cœur de notre méthodologie pour faire et garder des disciple. . Merci de cliquer sur le lien ci-dessous pour accéder aux leçons de la semaine: LE DISCIPLE ET LA PRIÈRE . Leçon 3 : . Sam., Dim., Lun., Mar., Mer., Jeu., Ven. Du 11 au …

Voir la page »

FAIRE DES ENFANTS DES DISCIPLES

Notre désir de prêcher au monde et de faire de toutes les nations des disciples ne doit pas nous faire oublier toute une classe de personnes – les enfants. . Merci de cliquer sur le lien ci-dessous pour accéder aux leçons de la semaine: FAIRE DES ENFANTS DES DISCIPLES . Leçon 4 : . Sam., …

Voir la page »

FAIRE DES DISCIPLES EN SOIGNANT LES MALADES

«Pendant son ministère, Jésus passa plus de temps à soigner les malades qu’à prêcher.» (Ellen White, Le ministère de la guérison, p. 20). Pour Jésus, la seule prédication orale n’était visiblement pas suffisante: il lui importait de joindre l’acte à la parole. . Merci de cliquer sur le lien ci-dessous pour accéder aux leçons de …

Voir la page »

FAIRE DES GENS ORDINAIRES DES DISCIPLES

La mort du Christ a rendu tous les hommes égaux: elle a montré que tous sont pécheurs et que tous ont besoin de la grâce de Dieu. À la lumière de la croix, les barrières ethniques, politiques, économiques et sociales s’effondrent. Mais il nous arrive d’oublier cette vérité essentielle et de chercher à gagner l’estime …

Voir la page »

JÉSUS ET LES EXCLUS

Les sociétés établissent des hiérarchies. Les gens riches et cultivés accèdent généralement aux plus hauts postes. Les citoyens respectueux de la morale, les gens « ordinaires », occupent généralement le milieu de l’échelle sociale. Tout en bas de celle-ci se trouvent les prostituées, les drogués, les criminels, les SDF et autres. A l’époque du Christ, …

Voir la page »

Avec les hommes riches et célèbres

La célébrité accompagne souvent la richesse. Les stars du cinéma et du petit écran, les athlètes d’exception et les politiciens d’une nation possèdent souvent les deux. Les gens célèbres ont de l’influence, ce qui est une forme de pouvoir. Jésus, néanmoins n’est pas impressionné par les richesses ou le pouvoir de qui que ce soit. …

Voir la page »

Faire des Gens de Pouvoir des Disciples

La méthode utilisée par Jésus pour toucher les puissants était la même que pour tous les autres: il les rencontrait et sympathisait avec eux, exerçait son ministère auprès d’eux et gagnait leur confiance. Toute tentative en vue d’un « raccourci » est vouée à l’échec. . Merci de cliquer sur le lien ci-dessous pour accéder aux leçons …

Voir la page »

FAIRE DES NATIONS DES DISCIPLES

Le salut, s’il avait été initié parmi les Juifs, était pour tous les hommes. Les disciples du Christ transcenderaient les frontières nationales, les conflits internationaux, les différences linguistiques et autres difficultés, parce que lui-même avait instauré une forme d’évangélisation interculturelle. . Merci de cliquer sur le lien ci-dessous pour accéder aux leçons de la semaine: …

Voir la page »

FORMER DES RESPONSABLES SPIRITUELS

Si Jésus s’activait constamment à faire des disciples, il savait que son séjour terrestre serait bref. C’est pourquoi il s’est consacré à en former certains afin qu’ils continuent son œuvre après son départ. Il a été pour eux à la fois un maître enseignant et un maître formateur. . Merci de cliquer sur le lien …

Voir la page »

LA MOISSON ET LES MOISSONNEURS

Une véritable évangélisation, une manière authentique de faire des disciples reposent sur : (1) la prise de conscience de notre péché, (2) une contrition authentique, (3) un abandon spirituel sans réserve, et (4) le désir irrépressible de faire connaitre à d’autres le message de Dieu. . Merci de cliquer sur le lien ci-dessous pour accéder …

Voir la page »

LE PRIX À PAYER POUR ÊTRE DISCIPLE

Avant le baptême, tout candidat doit comprendre que le Christ lui-même l’a destiné à porter une croix sans laquelle il ne lui sera absolument pas possible de devenir son disciple. . Merci de cliquer sur le lien ci-dessous pour accéder aux leçons de la semaine: LE PRIX À PAYER POUR ÊTRE DISCIPLE . Leçon 13: …

Voir la page »