↑ Return to Ecole du Sabbat

Le livre de l’Apocalypse

LE LIVRE

DE LAPOCALYPSE

Par

Ranko Stefanovic

 

1.
29 decembre – 4 janvier
2.
5 – 11 janvier
3.
12 – 18 janvier
4.
19 – 25 janvier
5.
26 janvier-1er février
6.
2 – 8 février

7.

9 – 15 février
8.
16- 22 février
9.
23 février – 1er mars

10.

2 – 8 mars
11.
9 – 15 mars
12.
16- 22 mars
13.
23 – 29 mars

Introduction du trimestre 

L’ÉVANGILE VENU DE PATMOS

II y a près de deux mille ans, l’ap6tre Jean se trouvait en exil sur une petite ile rocheuse de la mer Egée, à cause de son témoignage fidèle à l’Evangile. Le vieil Apôtre supporta toutes les épreuves de l’incarcération romaine. Lors d’un sabbat en particulier, il reçut une visite de Jésus-Christ, venu pour encourager son serviteur dans sa souffrance. Dans une série de visions, Jésus lui montra un panorama historique de l’Eglise et des évènements que le peuple de Dieu vivrait en attendant le retour de leur Seigneur.

Jean consigna fidèlement ce qu’il avait vu en vision dans un livre qu’il Intitula Révélation de Jésus-Christ (Ap 1.1). Le livre qu’il écrivit révèle l’œuvre de Jésus au ciel et sur terre depuis son ascension, et ce qu’il fera quand il reviendra. II fut conçu pour assurer les chrétiens au fil des siècles de la présence du Christ et pour les soutenir au milieu des épreuves de la vie quotidienne dans un monde déchu immergé dans le grand conflit.

Ce trimestre, nous nous plongerons dans ce livre. Nous procèderons par larges touches en nous focalisant sur ses sections et sur ses thèmes principaux. L’idée est de se familiariser avec les thèmes clés du livre et de voir qu’en effet, il s’agit bien d’une révélation de Jésus-Christ, de sa vie, de sa mort, sa résurrection, et de son ministère céleste de grand-prêtre en faveur de son peuple.

Nous procèderons pour ce faire de la manière suivante :

1. Notre étude de l’Apocalypse se fonde sur la notion biblique d’inspiration de la Bible. Tandis que les messages du livre sont venus de Dieu, les mots employés pour communiquer ces messages sont humains. En étudiant le vocabulaire et les images tirés de l’histoire du peuple de Dieu dans l’Ancien Testament, nous découvrirons comment Jean a communiqué ces messages.

2. Une lecture attentive des prophéties de l’Apocalypse (comme celles de Daniel) montre que la méthode d’interprétation historiciste est la bonne pour comprendre l’accomplissement des prophéties car elles suivent le cours de l’histoire, depuis l’époque du prophète jusqu’à la fin du monde. Cela illustre combien nous devrions faire tous les efforts possibles pour obtenir des informations à partir du texte lui-même, plutôt que d’imposer une interprétation erronée prédéterminée. 

3. La structure de l’Apocalypse est, a bien des égards, cruciale pour une application responsable des prophéties du livre. Notre analyse de l’Apocalypse sera basée sur la quadruple structure du livre: 
a. Apocalypse 1.9-3.22 utilise la situation des Eglises à l’époque de Jean pour parler prophétiquement de la situation de l’Eglise à différentes périodes de l’histoire.

b. Apocalypse 4.1-11.19 réitère et développe cette histoire de l’Eglise avec des symboles apocalyptiques qui ajoutent progressivement davantage de détails.

c. Apocalypse 12.1-14.20 constitue le cœur thématique du livre et couvre l’histoire du grand conflit depuis avant l’époque de Jésus jusqu’à son retour.

d. Apocalypse 15.1-22.5 se concentre exclusivement sur les temps de la fin.

4. Une interprétation sérieuse des prophéties de l’Apocalypse doit être Christo centrée. Tout le livre a été écrit de la perspective du Christ. Ce n’est qu’à travers lui que les symboles et les images de l’Apocalypse reçoivent leur sens ultime.

L’Apocalypse promet des bénédictions à ceux qui lisent ou écoutent ses paroles, et qui tiennent compte des avertissements qui s’y trouvent.  » Le livre de l’Apocalypse s’ouvre sur une injonction qui nous est adressée de comprendre les instructions qu’il contient. Heureux celui qui lit à haute voix les paroles de la prophétie, déclare Dieu, comme ceux qui les entendent et qui gardent ce qui y est écrit ! Car le temps est proche. Quand, en tant que peuple, nous comprendrons ce que ce livre signifie pour nous, on assistera parmi nous à un grand réveil. Nous ne comprenons pas 
pleinement les leçons qu’il enseigne, malgré l’injonction qui nous est adressée de le sonder et de l’étudier  » – Ellen G. White, Testimonies to Ministers and Gospel Workers [Témoignages aux pasteurs et aux travailleurs évangélistes], chap. 3, p. 113.

Alors que nous analysons ce livre, nous vous invitons à découvrir par vous-mêmes ces choses que nous avons besoin d’entendre et de garder, alors que nous attendons le retour de notre Seigneur Jésus-Christ.

Ranko Stefanovic est professeur de Nouveau Testament au Séminaire adventiste de l’Université Andrews. Le livre de l’Apocalypse est sa spécialité. 

L’ÉVANGILE DEPUIS PATMOS

Cette semaine, nous étudions les prophéties bibliques de l’Apocalypse qui sont comme une lampe qui brille dans un lieu obscur.

Voir la page »

PARMI LES PORTE-LAMPES

Cette semaine, en plus de présenter le ministère de Christ dans le sanctuaire céleste nous commencerons à examiner le premier des sept messages à son église, adressés collectivement aux sept églises en Asie, mais qui ont également du sens pour nous aujourd’hui. 

Voir la page »

LE MESSAGE DE JÉSUS AUX SEPT ÉGLISES

Depuis Patmos, Jésus a envoyé, via Jean, une lettre avec sept messages destinés à son peuple.
Tandis que ces messages concernent les églises d’Asie à l’époque de Jean, ils décrivent également prophétiquement en symboles la condition de l’église tout au long de l’histoire.  

Voir la page »

DIGNE EST L’AGNEAU

La semaine dernière, nous avons examiné les messages que Christ adresse à son peuple sur terre.
À présent, Jean passe de la terre au ciel et se concentre sur ce qui doit arriver après (Ap 4.1) : l’avenir..  

Voir la page »

LES SEPT SCEAUX

Apocalypse 6 poursuit la scène des chapitres 4-5, qui décrivent Christ comme étant digne d’ouvrir le livre scellé, car, par sa vie victorieuse et sa mort, il a reconquis ce qui avait été perdu par Adam. Il est désormais prêt, en ouvrant les sceaux sur le livre, et à mener le plan du salut
à son accomplissement ultime.

Voir la page »

SCELLEMENT DU PEUPLE DE DIEU

Le chapitre 7 de l’Apocalypse constitue un interlude sous forme de parenthèse entre le sixième et le septième sceau.
Le sixième sceau nous amène au retour de Christ.
Alors que les méchants sont face au jugement, Apocalypse 7 répond à leur question sur qui pourra tenir debout au jour du retour de Christ :
ceux qui ont été scellés, les 144 000.

Voir la page »

LES SEPT TROMPETTES

La vision des sept trompettes montre que, tout au long de l’histoire, Dieu est déjà intervenu en faveur de son peuple opprimé,
et qu’il a jugé ceux qui lui faisaient du mal. Le but des sept trompettes est d’assurer au peuple de Dieu que le ciel n’est pas indifférent à ses souffrances.

Voir la page »

SATAN, UN ENNEMI VAINCU

Dans le livre de l’Apocalypse, Satan est l’ennemi juré de Dieu et de son peuple.
Son existence est bien réelle, et c’est à lui que l’on doit la rébellion de l’univers et tout le mal qui en résulte.
Il sait que sa dernière chance de l’emporter contre Dieu avant le retour de Jésus est de gagner la bataille d’Harmaguedon.
Alors, il mobilise tous ses efforts dans la préparation de cet événement.

Voir la page »

SATAN ET SES ALLIES

Le chapitre 13 du livre de l’Apocalypse décrit plus en détails les attaques de Satan au cours de l’histoire chrétienne, avec l’aide de deux alliés, tous deux décris comme des bêtes, sous la direction de Satan.

Voir la page »

L’ÉVANGILE ÉTERNEL DE DIEU

L’Apocalypse montre que la supercherie de Satan aux temps de la fin sera tellement réussie que le monde choisira d’adorer la bête et de recevoir sa marque.
Cependant, Apocalypse 14.1-5 nous dit que Dieu aura un reste, qui prendra position pour le Seigneur quand la majorité du monde s’opposera à lui.

Voir la page »

LES SEPT DERNIERS FLÉAUX

Tous ont déjà fait leur choix, en toute connaissance de cause, soit pour Dieu, soit pour Babylone.
Avant que Christ ne vienne, cependant, les vents destructeurs qui avaient été retenus (Ap 7.1-3) sont lâchés, suivis des sept derniers fléaux.

Voir la page »

JUGEMENT SUR BABYLONE

Avant la chute de Babylone, une voix venue du ciel exhorte le peuple de Dieu encore à Babylone : Sortez du milieu d’elle,
mon peuple (Ap 18.4). Il y a beaucoup d’adorateurs de Dieu à Babylone, qui y sont encore pour différentes raisons.
Pour eux, Dieu emploie son Église des derniers temps pour les appeler à sortir de ce système religieux apostat et à ne pas participer à ses péchés. Ils doivent en sortir afin d’échapper à son sort. 

Voir la page »

DE TOUT JE FAIS DU NOUVEAU

Le livre de l’Apocalypse se termine de la même manière qu’il a commencé : par le retour de Christ en puissance et en gloire, et par l’établissement du royaume éternel de Dieu.
Le retour de Jésus, quand il sera enfin uni avec sa fiancée, constitue le point culminant du livre.

Voir la page »