↑ Return to Ecole du Sabbat

LES SAISONS DE LA FAMILLE

LES SAISONS DE LA FAMILLE

Par

Claudio et Pamela Consuegra

 

1.
30 mars- 5 avril
2.
6-12 avril
3.
13-19 avril
4.
20-26 avril
5.
27 avril-3 mai
6.
4-10 mai

7.

11-17 mai
8.
18-24 mai
9.
25-31 mai

10.

1-7 juin
11.
8-14 juin
12.
15-21 juin
13.
22-28 juin

Introduction du trimestre 

LES SAISONS DE LA FAMILLE

 

Le sixième jour de la création était arrivé à sa fin. Pendant les cinq premiers jours, le monde avait été transformé, passant du chaos à un objet de parfaite beauté. Les ténèbres laissèrent la place à la lumière. Les eaux s’écartèrent comme Dieu le leur ordonna. Tu viendras jusqu’ici, tu n’iras pas au-delà ; ici s’arrêtera l’orgueil de tes flots! (Job 38.11). La terre sèche a germé en un tableau de couleurs et de parfums.

Des oiseaux de toutes sortes et de toutes espèces volaient dans le ciel tandis que les poissons et les mammifères marins nageaient et pataugeaient dans leur demeure aquatique. Les animaux terrestres de toutes sortes et de toutes espèces couraient, sautaient, ou se suspendaient aux branches des arbres, seIon la manière dont le Créateur les avait faits. Puis, finalement, les êtres humains furent créés, à l’image de Dieu, des êtres uniques dans toute la création.

Alors que Dieu se préparait au premier sabbat du septième jour sur terre, il regarda la création et déclara que c’était très bon (Gn 1.31).

Si seulement l’histoire s’arrêtait là : un monde parfait, peuple de gens parfaits, existant pour toujours. Réfléchissez : Adam et Eve ont beaucoup d’enfants, puis des petits-enfants et des arrière-petits-enfants qu’ils voient grandir pendant des générations infinies, chacune apportant davantage de joie encore au premier couple, ainsi qu’à Dieu. C’est un scénario que nous pouvons à peine imaginer, nous qui ne connaissons que ce monde déchu.

Car notre imagination s’est forgée dans un monde radicalement diffèrent de celui que Dieu a créé au départ. Jusqu’à quel point ces deux mondes, le monde avant Ie péché et Ie monde après le péché sont-ils différents ? Voici un exemple. Alors qu’Adam et Eve, écrit Ellen White, « virent pour la première fois une fleur flétrie, une feuille desséchée, ce signe de dégénérescence leur causa un plus grand chagrin qu’on n’en éprouve aujourd’hui devant la mort d’un être cher. Et quand les arbres du foret se dépouillèrent de leur feuillage, un fait brutal leur apparut dans toute son horreur : tout organisme vivant est condamné à mourir » _ Ellen G. White, Patriarches et prophètes, chap. 3, p. 39.

Nous n’avons plus cette réaction devant une feuille qui tombe car nous n’avons connu qu’un monde de péché, et nous parlons maintenant de la mort et de la souffrance comme faisant inévitablement partie du cycle de la vie.

Et c’est tout le sujet du guide d’étude de ce trimestre : les cycles de la vie, du moins, pour nous aujourd’hui, dans ce monde déchu, Et nous allons examiner ces cycles dans le cadre que la plupart d’ entre nous parcourons : celui de la famille.

Les êtres humains ont été créés en Eden dans Ie cadre de la famille. D’abord un mari et une femme, puis des enfants qui ont des enfants à leur tour, et ainsi, nous avons I’histoire de notre monde jusqu’à aujourd’hui. En effet, la majorité des premiers récits de la Bible, depuis Adam et Eve, les patriarches, la dynastie davidique, tous se sont déroules dans Ie Contexte de la famille et des relations familiales. Tout au long de la Bible, d’une manière ou d’une autre, les familles contribuent à former le cadre des évènements qui se déroulent, Ce qui n’est pas étonnant car, à nouveau, alors que nous passons d’un cycle à l’autre dans notre vie, nous le faisons, nous aussi, plus ou moins avec la famille comme arrière-plan.

Malgré toutes les forces contraires à la famille, aujourd’hui et par le passe (la pratique de la polygamie aux temps bibliques, par exemple, ne contribuait pas exacerber a la stabilité de la famille), et malgré les tentatives de redéfinir ce qu’est une famille, l’idée de famille perdure. Et tant mieux. C’est par là que nous débutons, et c’est souvent ce qui a le plus d’influence, en bien ou en mal, pour forger nos vies et la manière dont nous réagissons aux difficultés que nous rencontrons dans les étapes de la vie.

Chaque individu est différent. De la même manière, chaque famille est différente. Ainsi, l’étude de ce trimestre renvoie aux principes bibliques qui, c’est notre espoir et notre prière, contribueront à faire des familles plus fortes à chaque étape de la vie.

Claudio et Pamela Consuegra sont responsables des Ministères de la famille à la Division nord-américaine. Ils servent l’Église dans différents ministères depuis plus de trente ans. 

LES RYTHMES DE LA VIE

Cette semaine, examinons les saisons et les rythmes de nos vies, en particulier dans l’impact qu’ils ont sur nous et aussi sur nos familles. 

Voir la page »

Ces Choix Que Nous Faisons

Cette semaine, nous examinerons au sens large la question des choix que nous faisons, comment nous devrions les faire, et quel impact ces choix peuvent avoir sur nous-mêmes et sur nos familles. 

Voir la page »

SE PREPARER AUX CHANGEMENTS

Cette semaine, examinons certains des changements auxquels, tôt ou tard, d’une manière ou d’une autre, la majorité d’entre nous sont confrontés, ainsi que l’impact que ces changements peuvent avoir sur la vie de famille.  

Voir la page »

QUAND ON EST SEUL

Cette semaine, nous examinerons différentes périodes de la vie auxquelles, peut-être, nous avons tous été confrontés à un moment donné. Si ce n’est pas votre cas, vous pouvez vous estimer heureux.   

Voir la page »

DES PAROLES DE SAGESSE POUR LA FAMILLE

Quelle que soit notre situation, quel que soit le stade où nous en sommes dans la vie, le livre des Proverbes contient un ensemble d’instructions de poèmes, de questions, et de sages maximes.  

Voir la page »

Le Chant d’amour royal

Cette semaine, nous étudierons le mariage tel qu’il est décrit dans ce livre de l’Ancien Testament.  

Voir la page »

DES CLÉS POUR L’UNITÉ DE LA FAMILLE

Cette semaine, que nous soyons des parents ou des enfants dans notre famille, nous nous battons tous contre la même chose, c’est-à-dire notre nature pécheresse déchue, qui peut rendre l’unité dans la famille très difficile, pour le moins. 

Voir la page »

DEVENIR PARENT

Cette semaine, nous passerons du temps à explorer cette saison de la parentalité avec ses défis, ses peurs, ses satisfactions et ses joies. 

Voir la page »

DANS LES MOMENTS DE PERTE

Nous connaissons tous la réalité, la douleur, de la perte, et la majorité d’entre nous la ressentent le plus cruellement
quand elle nous frappe au sein de la famille. Et ce n’est pas étonnant, car c’est dans la famille que les liens sont le plus étroits. 

Voir la page »

PETITS MOMENTS DIFFICILES

Dans cette leçon, nous examinerons plusieurs manières d’aider à apaiser les petits moments difficiles, en particulier dans la famille.

Voir la page »

FAMILLE DE FOI

Cette semaine, nous examinerons comment nous pouvons être des familles de foi, alors que nous cherchons à être 
irréprochables et purs, enfants de Dieu sans défaut au milieu d’une génération perverse et dérobée, dans laquelle vous brillez comme la lumières du monde (Ph 2.15).

Voir la page »

Qu’ont-ils vu dans ta maison ?

Cette semaine, nous examinerons certaines des questions qui peuvent nous aider à rendre notre vie merveilleuse au foyer,
malgré les inévitables tensions et les luttes auxquelles font face beaucoup de ménages aujourd’hui.

Voir la page »