↑ Return to Ecole du Sabbat

UNITE EN CHRIST

1.
29 septembre – 5 octobre
2.
6 – 12 octobre
3.
13 – 19 octobre
4.
20 – 26 octobre
La clé de l’unité
5.
27 octobre – 2 novembre
L’expérience de l’unité dans l’église primitive
6.
3 – 9 novembre
Images de l’unité

7.

10 – 16 novembre
Quand les conflits apparaissent
8.
17 – 23 novembre
L’unité dans la foi
9.
24 – 30 novembre
La preuve la plus convaincante

10.

1 – 7 décembre
L’unité et les relations brisées
11.
8 – 14 décembre
L’unité dans l’adoration
12.
15 – 21 décembre
L’organisation de l’Eglise et l’unité
13.
22 – 28 décembre
Restauration finale de l’unité

Introduction du trimestre

Notre unité en Christ

L’Eglise est la famille de Dieu sur terre: nous servons, étudions et adorons ensemble. Les yeux fixés sur Jésus comme son chef et son Rédempteur, elle est appelée à apporter la bonne nouvelle du salut à tous les peuples.

La croyance fondamentale n° 12 des adventistes du septieme jour déclare, entre autres choses :  » A l’instar du peuple de Dieu de l’Ancien Testament, nous sommes appelés à sortir du monde ; nous nous assemblons pour adorer, pour fraterniser, pour nous instruire de la Parole de Dieu, célébrer la Sainte Cène, venir en aide à nos semblables et proclamer l’Evangile au monde entier « 48.

Mais qu’entendons-nous par Eglise ? Qui appartient à l’Eglise ? La réponse à ces questions dépend en partie de notre définition de l’Eglise.

Une église est bien entendu la communauté locale de croyants en Jésus qui obéissent au Seigneur et qui s’assemblent pour l’adoration et le service. Ils peuvent se réunir dans des églises de maison ou dans des assemblés plus grandes (Rm 16.10,11).

Par  » église « , nous entendons également le bâtiment dans lequel les chrétiens s’assemblent. Mais ce n’est pas vraiment la meilleure définition de l’Eglise. L’Église, ce sont des personnes, et non des bâtiments.

Dans le Nouveau Testament, on fait parfois référence à l’Eglise comme le groupe de croyants d’une région géographique donnée. Ainsi, quand Paul s’adresse à l’Eglise de Galatie, il fait référence aux nombreuses congrégations locales des villes et des villages de la région (voir Ga 1.2; voir également 1 P 1.1). Par Eglise, nous entendons également parfois un groupe de gens qui appartient à une dénomination particulière ou qui se donne un nom particulier, selon leurs croyances et leur héritage.

Cependant, toutes ces définitions sont incomplètes. L’Eglise, c’est le peuple de Dieu sur toute la terre. Et, bien que le Christ ait des disciples fidèles en différentes dénominations (dont beaucoup se joindront au peuple du reste lors de la crise finale (voir Ap 18.1-4), nous nous focaliserons ce trimestre sur notre Eglise, l’Eglise adventiste du septième jour, et sur ce que l’unité en Christ signifie pour nous.

La croyance fondamentale n° 14, intitulée  » L’unité du corps du Christ « , déclare:  » l’église est un corps composé de nombreux membres, issus de toute nation, de toute tribu, de toute langue et de tout peuple. En Christ, nous sommes une nouvelle création ; les distinctions de race, de culture, d’instruction, de nationalité, les différences de niveau social, économique, ou de genre ne doivent pas être une cause de division parmi nous. Nous sommes tous égaux en Christ qui, par son Esprit, nous a réunis dans une même communion avec lui et les uns avec les autres ; aussi devons-nous servir et être servis sans parti pris ni arrière-pensée. Grace à la révélation de Jésus-Christ dans les Ecritures, nous partageons la même foi et la même espérance, et rendons un témoignage unanime devant tous les hommes. Cette unité trouve sa source dans l’unité du Dieu trinitaire qui nous a adoptés comme ses enfants. « 49

L’objectif de cette série d’études de la Bible est de donner une instruction biblique sur le thème de l’unité chrétienne, à nous, en tant qu’adventistes du septième jour. Depuis toujours, et encore aujourd’hui, cette unité est menacée, et ce sera le cas jusqu’à la fin des temps. Cependant, les Ecritures nous donnent des lumières et de nombreuses instructions sur la manière de vivre ce don divin qu’est l’unité en Christ. Ces éclairages, ces instructions sur la manière de vivre et d’exprimer dans notre Eglise l’unité que nous avons reçue sont le point de mire de ce trimestre.

Denis Fortin est professeur de théologie au Séminaire adventiste de théologie d’Andrews University, à Berrien Springs, dans le Michigan. Depuis qu’il a rejoint le Séminaire adventiste de théologie en 1994, Denis Fortin a également été directeur du Master de Théologie (1999-2001), vice-doyen (2000-2004), responsable du Département de Théologie et de Philosophie chrétienne (2006), et jusqu’à récemment, doyen (2006-2013).

48. Ce que nous croyons,  » L’Église « , Doral, Floride, éditions IADPA, 2012, p. 132.
49. Ibid.,  » L’unité du corps du Christ « , P. 154.

CRÉATION ET CHUTE

L’histoire du peuple de Dieu commence par la création des humains et leur chute tragique dans l’échec.
Si l’on veut tenter de comprendre la nature de l’unité en Christ dans l’Église, il nous faut commencer par le plan originel de Dieu à la Création,
puis par le besoin de restauration après la Chute.

Voir la page »

CAUSES DE DIVISION

Aucun doute là-dessus : s’il restait fidèle, le peuple de Dieu serait grandement béni et deviendrait une bénédiction pour les autres,
tandis que l’infidélité entraînerait une foule de problèmes, dont la division n’en était qu’un parmi d’autres.

Voir la page »

AFIN QUE TOUS SOIENT UN

Aucune discussion sérieuse sur l’unité de l’Église, sur notre unité en Christ, ne saurait être complète sans une attention solennelle accordée à la prière de Jean 17.Pour quoi Jésus a-t-il prié, pour qui a-t-il prié, et que signifie sa prière pour nous aujourd’hui ?

Voir la page »