«

»

Oct 08

J’attirerai tous les hommes à Moi

«Avancez en pleine eau,

et jetez vos filets pour pêcher.»

(Luc 5:4)

.

CE RÉCIT nous enseigne la nécessité de l’activité humaine. La pêche fut miraculeuse, cependant le pêcheur, son bateau et son équipement de pêche ne furent pas ignorés; tout cela fut utilisé pour prendre les poissons.

De la même façon, Dieu use de divers moyens pour le salut des âmes. Et alors qu’Il dispense encore Sa grâce, Dieu prend plaisir à recourir à la folie de la prédication pour sauver ceux qui croient.

Lorsque Dieu travaille sans instrument, sans nul doute Il est glorifié; toutefois, Il a choisi la voie de l’implication humaine comme étant celle par laquelle Il sera le plus magnifié sur la terre.

Livrés à eux-mêmes, les moyens ne peuvent rien accomplir. «Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre.» Pour quelle raison n’ont-ils rien pris? N’étaient-ils pas des pêcheurs d’expérience? Bien sûr, il ne s’agissait pas de novices: ils connaissaient leur métier.

Ont-ils manqué d’adresse? Non. Se sont-ils montrés paresseux? Non, ils avaient «travaillé». Ont-ils manqué de persévérance? Non, ils avaient «travaillé toute la nuit». Manquait-il donc de poissons dans la mer? Certainement pas, car dès l’arrivée du Maître, ils se jetèrent en grand nombre dans les filets.

Alors, quelle était la raison de leur échec? Tout simplement parce que les moyens humains sont inefficaces lorsqu’ils sont privés de la présence de Jésus. «Sans Moi vous ne pouvez rien faire.» Mais avec Christ tout est possible. La présence de Christ assure le succès.

Jésus prit place dans le bateau de Pierre, et Sa volonté, par une influence mystérieuse, attira les poissons dans les filets. Lorsque Jésus est élevé dans Son Église, Sa présence devient la puissance de l’Église. C’est le cri du Roi au milieu d’elle: «Et Moi, quand J’aurai été élevé de la terre, J’attirerai tous les hommes à Moi.»

Ce matin, sortons et œuvrons à la pêche des âmes, étant attentifs, par la foi, à toute occasion se présentant autour de nous. Travaillons jusqu’à ce que la nuit tombe, et nos efforts n’auront pas été vains, car Celui qui nous ordonne de jeter nos filets les remplira de poissons.