«

»

Avr 22

Jour 112

22 Avril – Jour 112
 
 
«Et Saül prit son épée, et se jeta dessus.»
(1 Samuel 31:4)
 
  1 Chroniques 12:1-22  
OICI ceux qui se rendirent auprès de David à Tsiklag, lorsqu’il était encore éloigné de la présence de Saül, fils de Kis. Ils faisaient partie des vaillants hommes qui lui prêtèrent leur secours pendant la guerre. C’étaient des archers, lançant des pierres de la main droite et de la main gauche, et tirant des flèches avec leur arc: ils étaient de Benjamin, du nombre des frères de Saül.

Le chef Achiézer et Joas, fils de Schemaa, de Guibea; Jeziel, et Péleth, fils d’Azmaveth; Beraca; Jéhu, d’Anathoth; Jischmaeja, de Gabaon, vaillant parmi les trente et chef des trente; Jérémie; Jachaziel; Jochanan; Jozabad, de Guedéra; Éluzaï; Jerimoth; Bealia; Schemaria; Schephathia, de Haroph; Elkana, Jischija, Azareel, Joézer et Jaschobeam, Koréites; Joéla et Zebadia, fils de Jerocham, de Guedor.

Parmi les Gadites, des hommes vaillants partirent pour se rendre auprès de David dans la forteresse du désert, des soldats exercés à la guerre, armés du bouclier et de la lance, semblables à des lions, et aussi prompts que des gazelles sur les montagnes. Ézer, le chef; Abdias, le second; Éliab, le troisième; Mischmanna, le quatrième; Jérémie, le cinquième; Attaï, le sixième; Éliel, le septième; Jochanan, le huitième; Elzabad, le neuvième; Jérémie, le dixième; Macbannaï, le onzième.

C’étaient des fils de Gad, chefs de l’armée; un seul, le plus petit, pouvait s’attaquer à cent hommes, et le plus grand à mille. Voilà ceux qui passèrent le Jourdain au premier mois, lorsqu’il débordait sur toutes ses rives, et qui mirent en fuite tous les habitants des vallées, à l’orient et à l’occident.

Il y eut aussi des fils de Benjamin et de Juda qui se rendirent auprès de David dans la forteresse. David sortit au-devant d’eux, et leur adressa la parole, en disant: «Si vous venez à moi dans de bonnes intentions pour me secourir, mon cœur s’unira à vous; mais si c’est pour me tromper au profit de mes ennemis, quand je ne commets aucune violence, que le Dieu de nos pères le voie et qu’Il fasse justice!»

Amasaï, l’un des principaux officiers, fut revêtu de l’Esprit, et dit: «Nous sommes à toi, David, et avec toi, fils d’Isaï! Paix, paix à toi, et paix à ceux qui te secourent, car ton Dieu t’a secouru!» Et David les accueillit, et les plaça parmi les chefs de la troupe.

Des hommes de Manassé se joignirent à David, lorsqu’il alla faire la guerre à Saül avec les Philistins. Mais ils ne furent pas en aide aux Philistins; car, après s’être consultés, les princes des Philistins renvoyèrent David, en disant: «Il passerait du côté de son maître Saül, au péril de nos têtes.»

Quand il retourna à Tsiklag, voici ceux de Manassé qui se joignirent à lui: Adnach, Jozabad, Jediaël, Micaël, Jozabad, Élihu et Tsilthaï, chefs des milliers de Manassé. Ils prêtèrent leur secours à David contre la troupe des pillards Amalécites, car ils étaient tous de vaillants hommes, et ils furent chefs dans l’armée. Et de jour en jour des gens arrivaient auprès de David pour le secourir, jusqu’à ce qu’il eût un grand camp, comme un camp de Dieu.

 
  1 Samuel 31:1-13  
ES PHILISTINS livrèrent bataille à Israël, et les hommes d’Israël prirent la fuite devant les Philistins et tombèrent morts sur la montagne de Guilboa. Les Philistins poursuivirent Saül et ses fils, et tuèrent Jonathan, Abinadab et Malkischua, fils de Saül. L’effort du combat porta sur Saül; les archers l’atteignirent, et le blessèrent grièvement.

Saül dit alors à celui qui portait ses armes: «Tire ton épée, et m’en transperce, de peur que ces incirconcis ne viennent me percer et me faire subir leurs outrages.» Celui qui portait ses armes ne voulut pas, car il était saisi de crainte. Et Saül prit son épée, et se jeta dessus. Celui qui portait les armes de Saül, le voyant mort, se jeta aussi sur son épée, et mourut avec lui.

Ainsi périrent en même temps, dans cette journée, Saül et ses trois fils, celui qui portait ses armes, et tous ses gens. Ceux d’Israël qui étaient de ce côté de la vallée et de ce côté du Jourdain, ayant vu que les hommes d’Israël s’enfuyaient et que Saül et ses fils étaient morts, abandonnèrent leurs villes pour prendre aussi la fuite. Et les Philistins allèrent s’y établir.

Le lendemain, les Philistins vinrent pour dépouiller les morts, et ils trouvèrent Saül et ses trois fils tombés sur la montagne de Guilboa. Ils coupèrent la tête de Saül, et enlevèrent ses armes. Puis ils firent annoncer ces bonnes nouvelles par tout le pays des Philistins dans les maisons de leurs idoles et parmi le peuple. Ils mirent les armes de Saül dans la maison des Astartés, et ils attachèrent son cadavre sur les murs de Beth-Schan.

Lorsque les habitants de Jabès en Galaad apprirent comment les Philistins avaient traité Saül, tous les vaillants hommes se levèrent, et, après avoir marché toute la nuit, ils arrachèrent des murs de Beth-Schan le cadavre de Saül et ceux de ses fils. Puis ils revinrent à Jabès, où ils les brûlèrent; ils prirent leurs os, et les enterrèrent sous le tamarisc à Jabès. Et ils jeûnèrent sept jours.

 
  1 Chroniques 10:1-14  
ES PHILISTINS livrèrent bataille à Israël, et les hommes d’Israël prirent la fuite devant les Philistins et tombèrent morts sur la montagne de Guilboa. Les Philistins poursuivirent Saül et ses fils, et tuèrent Jonathan, Abinadab et Malki-Schua, fils de Saül. L’effort du combat porta sur Saül; les archers l’atteignirent et le blessèrent.

Saül dit alors à celui qui portait ses armes: «Tire ton épée, et transperce-m’en, de peur que ces incirconcis ne viennent me faire subir leurs outrages.» Celui qui portait ses armes ne voulut pas, car il était saisi de crainte. Et Saül prit son épée, et se jeta dessus. Celui qui portait les armes de Saül, le voyant mort, se jeta aussi sur son épée, et mourut.

Ainsi périrent Saül et ses trois fils, et toute sa maison périt en même temps. Tous ceux d’Israël qui étaient dans la vallée, ayant vu qu’on avait fui et que Saül et ses fils étaient morts, abandonnèrent leurs villes pour prendre aussi la fuite. Et les Philistins allèrent s’y établir.

Le lendemain, les Philistins vinrent pour dépouiller les morts, et ils trouvèrent Saül et ses fils tombés sur la montagne de Guilboa. Ils le dépouillèrent, et emportèrent sa tête et ses armes. Puis ils firent annoncer ces bonnes nouvelles par tout le pays des Philistins à leurs idoles et au peuple. Ils mirent les armes de Saül dans la maison de leur dieu, et ils attachèrent son crâne dans le temple de Dagon.

Tout Jabès en Galaad ayant appris tout ce que les Philistins avaient fait à Saül, tous les hommes vaillants se levèrent, prirent le corps de Saül et ceux de ses fils, et les transportèrent à Jabès. Ils enterrèrent leurs os sous le térébinthe, à Jabès, et ils jeûnèrent sept jours.

Saül mourut, parce qu’il se rendit coupable d’infidélité envers l’Éternel, dont il n’observa point la parole, et parce qu’il interrogea et consulta ceux qui évoquent les morts. Il ne consulta point l’Éternel; alors l’Éternel le fit mourir, et transféra la royauté à David, fils d’Isaï.

 
  Proverbes 3:31-35  
E PORTE pas envie à l’homme violent, et ne choisis aucune de ses voies. Car l’Éternel a en horreur les hommes pervers, mais Il est un ami pour les hommes droits.

La malédiction de l’Éternel est dans la maison du méchant, mais Il bénit la demeure des justes; Il Se moque des moqueurs, mais Il fait grâce aux humbles; les sages hériteront la gloire, mais les insensés ont la honte en partage.

 
  1 Chroniques 9:39-44  
ER ENGENDRA Kis; Kis engendra Saül; Saül engendra Jonathan, Malki-Schua, Abinadab et Eschbaal. Fils de Jonathan: Merib-Baal. Merib-Baal engendra Michée. Fils de Michée: Pithon, Mélec, et Thachréa.

Achaz engendra Jaera; Jaera engendra Alémeth, Azmaveth et Zimri; Zimri engendra Motsa; Motsa engendra Binea. Rephaja, son fils; Éleasa, son fils; Atsel, son fils. Atsel eut six fils, dont voici les noms: Azrikam, Bocru, Ismaël, Schearia, Abdias et Hanan. Ce sont là les fils d’Atsel.

 
  2 Samuel 1:1-27  
PRÈS la mort de Saül, David, qui avait battu les Amalécites, était depuis deux jours revenu à Tsiklag. Le troisième jour, un homme arriva du camp de Saül, les vêtements déchirés et la tête couverte de terre. Lorsqu’il fut en présence de David, il se jeta par terre et se prosterna.

David lui dit: «D’où viens-tu?» Et il lui répondit: «Je me suis sauvé du camp d’Israël.» David lui dit: «Que s’est-il passé? Dis-moi donc!» Et il répondit: «Le peuple s’est enfui du champ de bataille, et un grand nombre d’hommes sont tombés et ont péri; Saül même et Jonathan, son fils, sont morts.» David dit au jeune homme qui lui apportait ces nouvelles: «Comment sais-tu que Saül et Jonathan, son fils, sont morts?»

Et le jeune homme qui lui apportait ces nouvelles répondit: «Je me trouvais sur la montagne de Guilboa; et voici, Saül s’appuyait sur sa lance, et voici, les chars et les cavaliers étaient près de l’atteindre. S’étant retourné, il m’aperçut et m’appela. Je dis: “Me voici!” Et il me dit: “Qui es-tu?” Je lui répondis: “Je suis Amalécite.”

«Et il dit: “Approche donc, et donne-moi la mort; car je suis pris de vertige, quoique encore plein de vie.” Je m’approchai de lui, et je lui donnai la mort, sachant bien qu’il ne survivrait pas à sa défaite. J’ai enlevé le diadème qui était sur sa tête et le bracelet qu’il avait au bras, et je les apporte ici à mon seigneur.»

David saisit ses vêtements et les déchira, et tous les hommes qui étaient auprès de lui firent de même. Ils furent dans le deuil, pleurèrent et jeûnèrent jusqu’au soir, à cause de Saül, de Jonathan, son fils, du peuple de l’Éternel, et de la maison d’Israël, parce qu’ils étaient tombés par l’épée.

David dit au jeune homme qui lui avait apporté ces nouvelles: «D’où es-tu?» Et il répondit: «Je suis le fils d’un étranger, d’un Amalécite.» David lui dit: «Comment n’as-tu pas craint de porter la main sur l’oint de l’Éternel et de lui donner la mort?»

Et David appela l’un de ses gens, et dit: «Approche, et tue-le!» Cet homme frappa l’Amalécite, qui mourut. Et David lui dit: «Que ton sang retombe sur ta tête, car ta bouche a déposé contre toi, puisque tu as dit: “J’ai donné la mort à l’oint de l’Éternel!”»

Voici le cantique funèbre que David composa sur Saül et sur Jonathan, son fils, et qu’il ordonna d’enseigner aux enfants de Juda. C’est le Cantique de l’Arc: il est écrit dans le Livre du Juste.

«L’élite d’Israël a succombé sur tes collines! Comment des héros sont-ils tombés? Ne l’annoncez point dans Gath, n’en publiez point la nouvelle dans les rues d’Askalon, de peur que les filles des Philistins ne se réjouissent, de peur que les filles des incirconcis ne triomphent.

«Montagnes de Guilboa! Qu’il n’y ait sur vous ni rosée ni pluie, ni champs qui donnent des prémices pour les offrandes! Car là ont été jetés les boucliers des héros, le bouclier de Saül; l’huile a cessé de les oindre. Devant le sang des blessés, devant la graisse des plus vaillants, l’arc de Jonathan n’a jamais reculé, et l’épée de Saül ne retournait point à vide.

«Saül et Jonathan, aimables et chéris pendant leur vie, n’ont point été séparés dans leur mort; ils étaient plus légers que les aigles, ils étaient plus forts que les lions. Filles d’Israël! Pleurez sur Saül, qui vous revêtait magnifiquement de cramoisi, qui mettait des ornements d’or sur vos habits. Comment des héros sont-ils tombés au milieu du combat?

«Comment Jonathan a-t-il succombé sur tes collines? Je suis dans la douleur à cause de toi, Jonathan, mon frère! Tu faisais tout mon plaisir; ton amour pour moi était admirable, au-dessus de l’amour des femmes. Comment des héros sont-ils tombés? Comment leurs armes se sont-elles perdues?»

 
  Proverbes 17:17; 18:24; 27:10  
’AMI aime en tout temps, et dans le malheur il se montre un frère.

Celui qui a beaucoup d’amis les a pour son malheur, mais il est tel ami plus attaché qu’un frère.

N’abandonne pas ton ami et l’ami de ton père, et n’entre pas dans la maison de ton frère au jour de ta détresse; mieux vaut un voisin proche qu’un frère éloigné.

 
 
Le plan analogique de lecture biblique de Cyberspace Ministry vous offre une toute nouvelle façon de lire l’ensemble de la Bible en une année.

Tous les passages bibliques ont été redistribués par thème, en suivant la chronologie des événements rapportés par la Bible: depuis la Création de l’Univers jusqu’à l’inauguration de la Nouvelle Terre.

Pour uniformiser le temps alloué, chaque lecture quotidienne contient un nombre similaire de versets, tout en respectant les coupures naturelles dans le récit biblique.

Essayez ce plan de lecture stimulant et novateur, vous l’adopterez vite! À demain!