«

»

Juil 06

Jour 187

6 Juillet – Jour 187
 
 
«Écoutez cette parole, cette complainte que je prononce

sur vous, maison d’Israël!»
(Amos 5:1)

 
  Jérémie 5:10-19  
ONTEZ sur ses murailles, et abattez, mais ne détruisez pas entièrement! Enlevez ses ceps qui n’appartiennent point à l’Éternel! Car la maison d’Israël et la maison de Juda M’ont été infidèles,» dit l’Éternel.

«Ils renient l’Éternel, ils disent: “Il n’existe pas! Et le malheur ne viendra pas sur nous, nous ne verrons ni l’épée ni la famine.” Les prophètes ne sont que du vent, et personne ne parle en eux. Qu’il leur soit fait ainsi!

«C’est pourquoi ainsi parle l’Éternel, le Dieu des armées: “Parce que vous avez dit cela, voici, Je veux que Ma parole dans ta bouche soit du feu, et ce peuple du bois, et que ce feu les consume. Voici, Je fais venir de loin une nation contre vous, maison d’Israël,” dit l’Éternel; “c’est une nation forte, c’est une nation ancienne, une nation dont tu ne connais pas la langue, et dont tu ne comprendras point les paroles.

«“Son carquois est comme un sépulcre ouvert; ils sont tous des héros. Elle dévorera ta moisson et ton pain, elle dévorera tes fils et tes filles, elle dévorera tes brebis et tes bœufs, elle dévorera ta vigne et ton figuier; elle détruira par l’épée tes villes fortes dans lesquelles tu te confies.

«“Mais en ces jours,” dit l’Éternel, “Je ne vous détruirai pas entièrement. Si vous dites alors: ‘Pourquoi l’Éternel, notre Dieu, nous fait-Il tout cela?’, tu leur répondras: ‘Comme vous M’avez abandonné, et que vous avez servi des dieux étrangers dans votre pays, ainsi vous servirez des étrangers dans un pays qui n’est pas le vôtre.’”»

 
  Ézéchiel 36:16-21  
A PAROLE de l’Éternel me fut adressée, en ces mots: «Fils de l’homme, ceux de la maison d’Israël, quand ils habitaient leur pays, l’ont souillé par leur conduite et par leurs œuvres; leur conduite a été devant Moi comme la souillure d’une femme pendant son impureté.

«Alors J’ai répandu Ma fureur sur eux, à cause du sang qu’ils avaient versé dans le pays, et des idoles dont ils l’avaient souillé. Je les ai dispersés parmi les nations, et ils ont été répandus en divers pays; Je les ai jugés selon leur conduite et selon leurs œuvres.

«Ils sont arrivés chez les nations où ils allaient, et ils ont profané Mon saint nom, en sorte qu’on disait d’eux: “C’est le peuple de l’Éternel, c’est de Son pays qu’ils sont sortis.” Et J’ai voulu sauver l’honneur de Mon saint nom, que profanait la maison d’Israël parmi les nations où elle est allée.»

 
  Ésaïe 48:1-11  
COUTEZ ceci, maison de Jacob, vous qui portez le nom d’Israël, et qui êtes sortis des eaux de Juda; vous qui jurez par le nom de l’Éternel, et qui invoquez le Dieu d’Israël, mais sans vérité ni droiture! Car ils prennent leur nom de la ville sainte, et ils s’appuient sur le Dieu d’Israël, dont le nom est l’Éternel des armées.

Dès longtemps J’ai fait les premières prédictions, elles sont sorties de Ma bouche, et Je les ai publiées: soudain J’ai agi, et elles se sont accomplies. Sachant que tu es endurci, que ton cou est une barre de fer, et que tu as un front d’airain, Je t’ai annoncé dès longtemps ces choses, Je te les ai déclarées avant qu’elles arrivassent, afin que tu ne dises pas: «C’est mon idole qui les a faites, c’est mon image taillée ou mon image en fonte qui les a ordonnées.»

Tu entends! Considère tout cela! Et vous, ne l’avouerez-vous pas? Maintenant, Je t’annonce des choses nouvelles, cachées, inconnues de toi. Elles se produisent à présent, et n’appartiennent point au passé; jusqu’à leur avènement tu n’en avais aucune connaissance, afin que tu ne dises pas: «Voici, je le savais.» Tu n’en as rien appris, tu n’en as rien su, et jadis ton oreille n’en a point été frappée: car Je savais que tu serais infidèle, et que dès ta naissance tu fus appelé rebelle.

À cause de Mon nom, Je suspends Ma colère; à cause de Ma gloire, Je Me contiens envers toi, pour ne pas t’exterminer. Je t’ai mis au creuset, mais non pour retirer de l’argent; Je t’ai éprouvé dans la fournaise de l’adversité. C’est pour l’amour de Moi, pour l’amour de Moi, que Je veux agir; car comment Mon nom serait-il profané? Je ne donnerai pas Ma gloire à un autre.

 
  Jérémie 9:10,11,17-22  
UR LES montagnes je veux pleurer et gémir, sur les plaines du désert je prononce une complainte; car elles sont brûlées, personne n’y passe, on n’y entend plus la voix des troupeaux; les oiseaux du ciel et les bêtes ont pris la fuite, ont disparu.

«Je ferai de Jérusalem un monceau de ruines, un repaire de chacals, et Je réduirai les villes de Juda en un désert sans habitants.» Ainsi parle l’Éternel des armées: «Cherchez, appelez les pleureuses, et qu’elles viennent! Envoyez vers les femmes habiles, et qu’elles viennent!»

Qu’elles se hâtent de dire sur nous une complainte! Et que les larmes tombent de nos yeux, que l’eau coule de nos paupières! Car des cris lamentables se font entendre de Sion: «Eh quoi! nous sommes détruits! Nous sommes couverts de honte! Il nous faut abandonner le pays! On a renversé nos demeures!»

Femmes, écoutez la parole de l’Éternel, et que votre oreille saisisse ce que dit Sa bouche! Apprenez à vos filles des chants lugubres, enseignez-vous des complaintes les unes aux autres! Car la mort est montée par nos fenêtres, elle a pénétré dans nos palais; elle extermine les enfants dans la rue, les jeunes gens sur les places.

Dis: «Ainsi parle l’Éternel: “Les cadavres des hommes tomberont comme du fumier sur les champs, comme tombe derrière le moissonneur une gerbe que personne ne ramasse.”»

 
  Amos 5:1-3  
COUTEZ cette parole, cette complainte que je prononce sur vous, maison d’Israël! Elle est tombée, elle ne se relèvera plus, la vierge d’Israël; elle est couchée par terre, nul ne la relève.

Car ainsi parle le Seigneur, l’Éternel: «La ville qui mettait en campagne mille hommes n’en conservera que cent, et celle qui mettait en campagne cent hommes n’en conservera que dix, pour la maison d’Israël.»

 
  Zacharie 7:8-14  
A PAROLE de l’Éternel fut adressée à Zacharie, en ces mots: «Ainsi parlait l’Éternel des armées: “Rendez véritablement la justice, et ayez l’un pour l’autre de la bonté et de la miséricorde. N’opprimez pas la veuve et l’orphelin, l’étranger et le pauvre, et ne méditez pas l’un contre l’autre le mal dans vos cœurs.”

«Mais ils refusèrent d’être attentifs, ils eurent l’épaule rebelle, et ils endurcirent leurs oreilles pour ne pas entendre. Ils rendirent leur cœur dur comme le diamant, pour ne pas écouter la loi et les paroles que l’Éternel des armées leur adressait par Son Esprit, par les premiers prophètes. Ainsi l’Éternel des armées S’enflamma d’une grande colère.

«Quand Il appelait, ils n’ont pas écouté: aussi n’ai-Je pas écouté, quand ils ont appelé,» dit l’Éternel des armées. «Je les ai dispersés parmi toutes les nations qu’ils ne connaissaient pas; le pays a été dévasté derrière eux, il n’y a plus eu ni allants ni venants; et d’un pays de délices ils ont fait un désert.»

 
  Jérémie 12:7-13  
’AI abandonné Ma maison, J’ai délaissé Mon héritage, J’ai livré l’objet de Mon amour aux mains de ses ennemis. Mon héritage a été pour Moi comme un lion dans la forêt, il a poussé contre Moi ses rugissements; c’est pourquoi Je l’ai pris en haine.

Mon héritage a été pour Moi un oiseau de proie, une hyène; aussi les oiseaux de proie viendront de tous côtés contre lui. Allez, rassemblez tous les animaux des champs, faites-les venir pour qu’ils le dévorent!

Des bergers nombreux ravagent Ma vigne, ils foulent Mon champ; ils réduisent le champ de Mes délices en un désert, en une solitude. Ils le réduisent en un désert; il est en deuil, il est désolé devant Moi. Tout le pays est ravagé, car nul n’y prend garde.

Sur tous les lieux élevés du désert arrivent les dévastateurs, car le glaive de l’Éternel dévore le pays d’un bout à l’autre; il n’y a de paix pour aucun homme. Ils ont semé du froment, et ils moissonnent des épines, ils se sont fatigués sans profit. Ayez honte de ce que vous récoltez, par suite de la colère ardente de l’Éternel.

 
  Psaume 44:10-27  
EPENDANT Tu nous repousses, Tu nous couvres de honte, Tu ne sors plus avec nos armées; Tu nous fais reculer devant l’ennemi, et ceux qui nous haïssent enlèvent nos dépouilles. Tu nous livres comme des brebis à dévorer, Tu nous disperses parmi les nations. Tu vends Ton peuple pour rien, Tu ne l’estimes pas à une grande valeur.

Tu fais de nous un objet d’opprobre pour nos voisins, de moquerie et de risée pour ceux qui nous entourent; Tu fais de nous un objet de sarcasme parmi les nations, et de hochements de tête parmi les peuples. Ma honte est toujours devant moi, et la confusion couvre mon visage, à la voix de celui qui m’insulte et m’outrage, à la vue de l’ennemi et du vindicatif.

Tout cela nous arrive, sans que nous T’ayons oublié, sans que nous ayons violé Ton alliance: notre cœur ne s’est point détourné, nos pas ne se sont point éloignés de Ton sentier, pour que Tu nous écrases dans la demeure des chacals, et que Tu nous couvres de l’ombre de la mort.

Si nous avions oublié le nom de notre Dieu, et étendu nos mains vers un dieu étranger, Dieu ne le saurait-Il pas, Lui qui connaît les secrets du cœur? Mais c’est à cause de Toi qu’on nous égorge tous les jours, qu’on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie.

Réveille-Toi! Pourquoi dors-Tu, Seigneur? Réveille-Toi! Ne nous repousse pas à jamais! Pourquoi caches-Tu Ta face? Pourquoi oublies-Tu notre misère et notre oppression? Car notre âme est abattue dans la poussière, notre corps est attaché à la terre. Lève-Toi, pour nous secourir! Délivre-nous à cause de Ta bonté!

 
  Psaume 74:1-23  
ANTIQUE d’Asaph. Pourquoi, ô Dieu, rejettes-Tu pour toujours? Pourquoi T’irrites-Tu contre le troupeau de Ton pâturage? Souviens-Toi de Ton peuple que Tu as acquis autrefois, que Tu as racheté comme la tribu de Ton héritage! Souviens-Toi de la montagne de Sion, où Tu faisais Ta résidence; porte Tes pas vers ces lieux constamment dévastés! L’ennemi a tout ravagé dans le sanctuaire.

Tes adversaires ont rugi au milieu de Ton temple; ils ont établi pour signes leurs signes. On les a vus, pareils à celui qui lève la cognée dans une épaisse forêt; et bientôt ils ont brisé toutes les sculptures, à coups de haches et de marteaux. Ils ont mis le feu à Ton sanctuaire; ils ont abattu, profané la demeure de Ton nom. Ils disaient en leur cœur: «Traitons-les tous avec violence!» Ils ont brûlé dans le pays tous les lieux saints.

Nous ne voyons plus nos signes; il n’y a plus de prophète, et personne parmi nous qui sache jusqu’à quand… Jusqu’à quand, ô Dieu, l’oppresseur outragera-t-il, l’ennemi méprisera-t-il sans cesse Ton nom? Pourquoi retires-Tu Ta main et Ta droite? Sors-la de Ton sein! Détruis!

Dieu est mon Roi dès les temps anciens, Lui qui opère des délivrances au milieu de la terre. Tu as fendu la mer par Ta puissance, Tu as brisé les têtes des monstres sur les eaux; Tu as écrasé la tête du crocodile, Tu l’as donné pour nourriture au peuple du désert.

Tu as fait jaillir des sources et des torrents. Tu as mis à sec des fleuves qui ne tarissent point. À Toi est le jour, à Toi est la nuit; Tu as créé la lumière et le soleil. Tu as fixé toutes les limites de la terre, Tu as établi l’été et l’hiver.

Souviens-Toi que l’ennemi outrage l’Éternel, et qu’un peuple insensé méprise Ton nom! Ne livre pas aux bêtes l’âme de Ta tourterelle, n’oublie pas à toujours la vie de Tes malheureux! Aie égard à l’alliance! Car les lieux sombres du pays sont pleins de repaires de brigands.

Que l’opprimé ne retourne pas confus! Que le malheureux et le pauvre célèbrent Ton nom! Lève-Toi, ô Dieu! Défends Ta cause! Souviens-Toi des outrages que Te fait chaque jour l’insensé! N’oublie pas les clameurs de Tes adversaires, le tumulte sans cesse croissant de ceux qui s’élèvent contre Toi!

 
  Psaume 80:1-20  
U CHEF des chantres. Sur «Les Lis Lyriques». D’Asaph. Psaume. Prête l’oreille, Berger d’Israël, Toi qui conduis Joseph comme un troupeau! Parais dans Ta splendeur, Toi qui es assis sur les chérubins! Devant Éphraïm, Benjamin et Manassé, réveille Ta force, et viens à notre secours! Ô Dieu, relève-nous! Fais briller Ta face, et nous serons sauvés!

Éternel, Dieu des armées! Jusques à quand T’irriteras-Tu contre la prière de Ton peuple? Tu les nourris d’un pain de larmes. Tu les abreuves de larmes à pleine mesure. Tu fais de nous un objet de discorde pour nos voisins, et nos ennemis se raillent de nous. Dieu des armées, relève-nous! Fais briller Ta face, et nous serons sauvés!

Tu avais arraché de l’Égypte une vigne; Tu as chassé des nations, et Tu l’as plantée. Tu as fait place devant elle: elle a jeté des racines et rempli la terre; les montagnes étaient couvertes de son ombre, et ses rameaux étaient comme des cèdres de Dieu; elle étendait ses branches jusqu’à la mer, et ses rejetons jusqu’au fleuve.

Pourquoi as-Tu rompu ses clôtures, en sorte que tous les passants la dépouillent? Le sanglier de la forêt la ronge, et les bêtes des champs en font leur pâture. Dieu des armées, reviens donc! Regarde du haut des cieux, et vois! Considère cette vigne! Protège ce que Ta droite a planté, et le fils que Tu T’es choisi! Elle est brûlée par le feu, elle est coupée! Ils périssent devant Ta face menaçante.

Que Ta main soit sur l’homme de Ta droite, sur le fils de l’homme que Tu T’es choisi! Et nous ne nous éloignerons plus de Toi. Fais-nous revivre, et nous invoquerons Ton nom. Éternel, Dieu des armées, relève-nous! Fais briller Ta face, et nous serons sauvés!

 
 
Le plan analogique de lecture biblique de Cyberspace Ministry vous offre une toute nouvelle façon de lire l’ensemble de la Bible en une année.

Tous les passages bibliques ont été redistribués par thème, en suivant la chronologie des événements rapportés par la Bible: depuis la Création de l’Univers jusqu’à l’inauguration de la Nouvelle Terre.

Pour uniformiser le temps alloué, chaque lecture quotidienne contient un nombre similaire de versets, tout en respectant les coupures naturelles dans le récit biblique.

Essayez ce plan de lecture stimulant et novateur, vous l’adopterez vite! À demain!