«

»

Août 08

Jour 220

8 Août – Jour 220
 
 
«Tandis que je les aime, ils sont mes adversaires;

mais moi je recours à la prière.»
(Psaume 109:4)

 
  Job 27:1-10  
OB PRIT de nouveau la parole sous forme sentencieuse et dit: «Dieu qui me refuse justice est vivant! Le Tout-Puissant qui remplit mon âme d’amertume est vivant! Aussi longtemps que j’aurai ma respiration, et que le souffle de Dieu sera dans mes narines, mes lèvres ne prononceront rien d’injuste, ma langue ne dira rien de faux.

«Loin de moi la pensée de vous donner raison! Jusqu’à mon dernier soupir je défendrai mon innocence; je tiens à me justifier, et je ne faiblirai pas; mon cœur ne me fait de reproche sur aucun de mes jours.

«Que mon ennemi soit comme le méchant, et mon adversaire comme l’impie! Quelle espérance reste-t-il à l’impie, quand Dieu coupe le fil de sa vie, quand Il lui retire son âme? Est-ce que Dieu écoute ses cris, quand l’angoisse vient l’assaillir? Fait-il du Tout-Puissant ses délices? Adresse-t-il en tout temps ses prières à Dieu?»

 
  Psaume 109:1-20  
U CHEF des chantres. De David. Psaume. Dieu de ma louange, ne Te tais point! Car ils ouvrent contre moi une bouche méchante et trompeuse, ils me parlent avec une langue mensongère, ils m’environnent de discours haineux et ils me font la guerre sans cause. Tandis que je les aime, ils sont mes adversaires; mais moi je recours à la prière. Ils me rendent le mal pour le bien, et de la haine pour mon amour.

Place-le sous l’autorité d’un méchant, et qu’un accusateur se tienne à sa droite! Quand on le jugera, qu’il soit déclaré coupable, et que sa prière passe pour un péché! Que ses jours soient peu nombreux, qu’un autre prenne sa charge! Que ses enfants deviennent orphelins, et sa femme veuve! Que ses enfants soient vagabonds et qu’ils mendient, qu’ils cherchent du pain loin de leur demeure en ruines!

Que le créancier s’empare de tout ce qui est à lui, et que les étrangers pillent le fruit de son travail! Que nul ne conserve pour lui de l’affection, et que personne n’ait pitié de ses orphelins! Que ses descendants soient exterminés, et que leur nom s’éteigne dans la génération suivante! Que l’iniquité de ses pères reste en souvenir devant l’Éternel, et que le péché de sa mère ne soit point effacé!

Qu’ils soient toujours présents devant l’Éternel, et qu’Il retranche de la terre leur mémoire, parce qu’il ne s’est pas souvenu d’exercer la miséricorde, parce qu’il a persécuté le malheureux et l’indigent, jusqu’à faire mourir l’homme au cœur brisé!

Il aimait la malédiction: qu’elle tombe sur lui! Il ne se plaisait pas à la bénédiction: qu’elle s’éloigne de lui! Qu’il revête la malédiction comme son vêtement, qu’elle pénètre comme de l’eau dans son intérieur, comme de l’huile dans ses os! Qu’elle lui serve de vêtement pour se couvrir, de ceinture dont il soit toujours ceint! Tel soit, de la part de l’Éternel, le salaire de mes ennemis, et de ceux qui parlent méchamment de moi!

 
  Proverbes 17:13  
E CELUI qui rend le mal pour le bien, le mal ne quittera point la maison.
 
  Psaume 109:21-31  
T TOI, Éternel, Seigneur! Agis en ma faveur à cause de Ton nom, car Ta bonté est grande; délivre-moi! Je suis malheureux et indigent, et mon cœur est blessé au dedans de moi. Je m’en vais comme l’ombre à son déclin, je suis chassé comme la sauterelle.

Mes genoux sont affaiblis par le jeûne, et mon corps est épuisé de maigreur. Je suis pour eux un objet d’opprobre; ils me regardent, et secouent la tête. Secours-moi, Éternel, mon Dieu! Sauve-moi par Ta bonté! Et qu’ils sachent que c’est Ta main, que c’est Toi, Éternel, qui l’as fait!

S’ils maudissent, Toi Tu béniras; s’ils se lèvent, ils seront confus, et Ton serviteur se réjouira. Que mes adversaires revêtent l’ignominie, qu’ils se couvrent de leur honte comme d’un manteau! Je louerai de ma bouche hautement l’Éternel, je Le célébrerai au milieu de la multitude; car Il Se tient à la droite du pauvre, pour le délivrer de ceux qui le condamnent.

 
  Jérémie 15:15-21  
U SAIS tout, ô Éternel, souviens-Toi de moi, ne m’oublie pas, venge-moi de mes persécuteurs! Ne m’enlève pas, tandis que Tu Te montres lent à la colère! Sache que je supporte l’opprobre à cause de Toi. J’ai recueilli Tes paroles, et je les ai dévorées; Tes paroles ont fait la joie et l’allégresse de mon cœur; car Ton nom est invoqué sur moi, Éternel, Dieu des armées!

Je ne me suis point assis dans l’assemblée des moqueurs, afin de m’y réjouir; mais à cause de Ta puissance, je me suis assis solitaire, car Tu me remplissais de fureur. Pourquoi ma souffrance est-elle continuelle? Pourquoi ma plaie est-elle douloureuse, et ne veut-elle pas se guérir? Serais-Tu pour moi comme une source trompeuse, comme une eau dont on n’est pas sûr?

C’est pourquoi ainsi parle l’Éternel: «Si tu te rattaches à Moi, Je te répondrai, et tu te tiendras devant Moi; si tu sépares ce qui est précieux de ce qui est vil, tu seras comme Ma bouche. C’est à eux de revenir à toi, mais ce n’est pas à toi de retourner vers eux.

«Je te rendrai pour ce peuple comme une forte muraille d’airain; ils te feront la guerre, mais ils ne te vaincront pas; car Je serai avec toi pour te sauver et te délivrer,» dit l’Éternel. «Je te délivrerai de la main des méchants, Je te sauverai de la main des violents.»

 
  Job 27:11-23  
E VOUS enseignerai les voies de Dieu, je ne vous cacherai pas les desseins du Tout-Puissant. Mais vous les connaissez, et vous êtes d’accord; pourquoi donc vous laisser aller à de vaines pensées?

Voici la part que Dieu réserve au méchant, l’héritage que le Tout-Puissant destine à l’impie. S’il a des fils en grand nombre, c’est pour le glaive, et ses rejetons manquent de pain; ceux qui échappent sont enterrés par la peste, et leurs veuves ne les pleurent pas.

S’il amasse l’argent comme la poussière, s’il entasse les vêtements comme la boue, c’est lui qui entasse, mais c’est le juste qui se revêt, c’est l’homme intègre qui a l’argent en partage. Sa maison est comme celle que bâtit la teigne, comme la cabane que fait un gardien. Il se couche riche, et il meurt dépouillé; il ouvre les yeux, et tout a disparu.

Les terreurs le surprennent comme des eaux; un tourbillon l’enlève au milieu de la nuit. Le vent d’orient l’emporte, et il s’en va; il l’arrache violemment de sa demeure. Dieu lance sans pitié des traits contre lui, et le méchant voudrait fuir pour les éviter. On bat des mains à sa chute, et on le siffle à son départ.

 
  Jacques 5:4-6  
OICI, le salaire des ouvriers qui ont moissonné vos champs, et dont vous les avez frustrés, crie, et les cris des moissonneurs sont parvenus jusqu’aux oreilles du Seigneur des armées.

Vous avez vécu sur la terre dans les voluptés et dans les délices, vous avez rassasié vos cœurs au jour du carnage. Vous avez condamné, vous avez tué le juste, qui ne vous a pas résisté.

 
  Proverbes 22:22,23  
E DÉPOUILLE pas le pauvre, parce qu’il est pauvre, et n’opprime pas le malheureux à la porte; car l’Éternel défendra leur cause, et Il ôtera la vie à ceux qui les auront dépouillés.
 
  Job 28:1-28  
L Y A pour l’argent une mine d’où on le fait sortir, et pour l’or un lieu d’où on l’extrait pour l’affiner; le fer se tire de la poussière, et la pierre se fond pour produire l’airain.

L’homme fait cesser les ténèbres; il explore, jusque dans les endroits les plus profonds, les pierres cachées dans l’obscurité et dans l’ombre de la mort. Il creuse un puits loin des lieux habités; ses pieds ne lui sont plus en aide, et il est suspendu, balancé, loin des humains.

La terre, d’où sort le pain, est bouleversée dans ses entrailles comme par le feu. Ses pierres contiennent du saphir, et l’on y trouve de la poudre d’or. L’oiseau de proie n’en connaît pas le sentier, l’œil du vautour ne l’a point aperçu; les plus fiers animaux ne l’ont point foulé, le lion n’y a jamais passé.

L’homme porte sa main sur le roc, il renverse les montagnes depuis la racine; il ouvre des tranchées dans les rochers, et son œil contemple tout ce qu’il y a de précieux; il arrête l’écoulement des eaux, et il produit à la lumière ce qui est caché.

Mais la sagesse, où se trouve-t-elle? Où est la demeure de l’intelligence? L’homme n’en connaît point le prix; elle ne se trouve pas dans la terre des vivants. L’abîme dit: «Elle n’est point en moi;» Et la mer dit: «Elle n’est point avec moi.»

Elle ne se donne pas contre de l’or pur, elle ne s’achète pas au poids de l’argent; elle ne se pèse pas contre l’or d’Ophir, ni contre le précieux onyx, ni contre le saphir; elle ne peut se comparer à l’or ni au verre, elle ne peut s’échanger pour un vase d’or fin. Le corail et le cristal ne sont rien auprès d’elle: la sagesse vaut plus que les perles. La topaze d’Éthiopie n’est point son égale, et l’or pur n’entre pas en balance avec elle.

D’où vient donc la sagesse? Où est la demeure de l’intelligence? Elle est cachée aux yeux de tout vivant, elle est cachée aux oiseaux du ciel. Le gouffre et la mort disent: «Nous en avons entendu parler.» C’est Dieu qui en sait le chemin, c’est Lui qui en connaît la demeure; car Il voit jusqu’aux extrémités de la terre, Il aperçoit tout sous les cieux.

Quand Il régla le poids du vent, et qu’Il fixa la mesure des eaux, quand Il donna des lois à la pluie, et qu’Il traça la route de l’éclair et du tonnerre, alors Il vit la sagesse et la manifesta, Il en posa les fondements et la mit à l’épreuve. Puis Il dit à l’homme: «Voici, la crainte du Seigneur, c’est la sagesse; s’éloigner du mal, c’est l’intelligence.»

 
  Proverbes 3:11-26  
ON FILS, ne méprise pas la correction de l’Éternel, et ne t’effraie point de Ses châtiments; car l’Éternel châtie celui qu’Il aime, comme un père l’enfant qu’il chérit.

Heureux l’homme qui a trouvé la sagesse, et l’homme qui possède l’intelligence! Car le gain qu’elle procure est préférable à celui de l’argent, et le profit qu’on en tire vaut mieux que l’or; elle est plus précieuse que les perles, elle a plus de valeur que tous les objets de prix. Dans sa droite est une longue vie; dans sa gauche, la richesse et la gloire.

Ses voies sont des voies agréables, et tous ses sentiers sont paisibles. Elle est un arbre de vie pour ceux qui la saisissent, et ceux qui la possèdent sont heureux. C’est par la sagesse que l’Éternel a fondé la terre, c’est par l’intelligence qu’Il a affermi les cieux; c’est par Sa science que les abîmes se sont ouverts, et que les nuages distillent la rosée.

Mon fils, que ces enseignements ne s’éloignent pas de tes yeux, garde la sagesse et la réflexion: elles seront la vie de ton âme, et l’ornement de ton cou. Alors tu marcheras avec assurance dans ton chemin, et ton pied ne heurtera pas. Si tu te couches, tu seras sans crainte; et quand tu seras couché, ton sommeil sera doux. Ne redoute ni une terreur soudaine, ni une attaque de la part des méchants; car l’Éternel sera ton assurance, et Il préservera ton pied de toute embûche.

 
 
Le plan analogique de lecture biblique de Cyberspace Ministry vous offre une toute nouvelle façon de lire l’ensemble de la Bible en une année.

Tous les passages bibliques ont été redistribués par thème, en suivant la chronologie des événements rapportés par la Bible: depuis la Création de l’Univers jusqu’à l’inauguration de la Nouvelle Terre.

Pour uniformiser le temps alloué, chaque lecture quotidienne contient un nombre similaire de versets, tout en respectant les coupures naturelles dans le récit biblique.

Essayez ce plan de lecture stimulant et novateur, vous l’adopterez vite! À demain!