«

»

Août 13

jour 224

12 Août – Jour 224

 

«Où étais-tu quand Je fondais la terre? Dis-le, si tu es intelligent. Qui en a fixé les dimensions, le sais-tu?» (Job 38:4,5) 

 

Job 37:1-13  MON CŒUR est tout tremblant, il bondit hors de sa place. Écoutez, écoutez le frémissement de Sa voix, le grondement qui sort de Sa bouche! Il le fait rouler dans toute l’étendue des cieux, et Son éclair brille jusqu’aux extrémités de la terre. Puis éclate un rugissement: Il tonne de Sa voix majestueuse; Il ne retient plus l’éclair, dès que Sa voix retentit. Dieu tonne avec Sa voix d’une manière merveilleuse; Il fait de grandes choses que nous ne comprenons pas.  

Il dit à la neige: «Tombe sur la terre!» Il le dit à la pluie, même aux plus fortes pluies. Il met un sceau sur la main de tous les hommes, afin que tous se reconnaissent comme Ses créatures. L’animal sauvage se retire dans une caverne, et se couche dans sa tanière. L’ouragan vient du midi, et le froid, des vents du nord.

 Par Son souffle Dieu produit la glace, Il réduit l’espace où se répandaient les eaux. Il charge de vapeurs les nuages, Il les disperse étincelants; leurs évolutions varient selon Ses desseins, pour l’accomplissement de tout ce qu’Il leur ordonne, sur la face de la terre habitée; c’est comme une verge dont Il frappe Sa terre, ou comme un signe de Son amour, qu’Il les fait apparaître.  

 

 Psaume 65:9-14  CEUX qui habitent aux extrémités du monde s’effraient de Tes prodiges; Tu remplis d’allégresse l’orient et l’occident. Tu visites la terre et Tu lui donnes l’abondance, Tu la combles de richesses; le ruisseau de Dieu est plein d’eau; Tu prépares le blé, quand Tu la fertilises ainsi. En arrosant ses sillons, en aplanissant ses mottes, Tu la détrempes par des pluies, Tu bénis son germe.

 Tu couronnes l’année de Tes biens, et Tes pas versent l’abondance; les plaines du désert sont abreuvées, et les collines sont ceintes d’allégresse; les pâturages se couvrent de brebis, et les vallées se revêtent de froment. Les cris de joie et les chants retentissent.   

 

Psaume 29:1-11  PSAUME de David. Fils de Dieu, rendez à l’Éternel, rendez à l’Éternel gloire et honneur! Rendez à l’Éternel gloire pour Son nom! Prosternez-vous devant l’Éternel avec des ornements sacrés!

 La voix de l’Éternel retentit sur les eaux, le Dieu de gloire fait gronder le tonnerre; l’Éternel est sur les grandes eaux. La voix de l’Éternel est puissante, la voix de l’Éternel est majestueuse. La voix de l’Éternel brise les cèdres; l’Éternel brise les cèdres du Liban, Il les fait bondir comme des veaux, et le Liban et le Sirion comme de jeunes buffles.

 La voix de l’Éternel fait jaillir des flammes de feu. La voix de l’Éternel fait trembler le désert; l’Éternel fait trembler le désert de Kadès. La voix de l’Éternel fait enfanter les biches, elle dépouille les forêts. Dans Son palais tout s’écrie: «Gloire!»

 L’Éternel était sur Son trône lors du déluge; l’Éternel sur Son trône règne éternellement. L’Éternel donne la force à Son peuple; l’Éternel bénit Son peuple et le rend heureux.  

 

 Job 37:14-24  JOB, SOIS attentif à ces choses! Considère encore les merveilles de Dieu! Sais-tu comment Dieu les dirige, et fait briller Son nuage étincelant? Comprends-tu le balancement des nuées, les merveilles de Celui dont la science est parfaite?

Sais-tu pourquoi tes vêtements sont chauds quand la terre se repose par le vent du midi? Peux-tu comme Lui étendre les cieux, aussi solides qu’un miroir de fonte? Fais-nous connaître ce que nous devons Lui dire; nous sommes trop ignorants pour nous adresser à Lui. Lui annoncera-t-on que je parlerai? Mais quel est l’homme qui désire sa perte?

 On ne peut fixer le soleil qui resplendit dans les cieux, lorsqu’un vent passe et en ramène la pureté; le septentrion le rend éclatant comme l’or. Oh! que la majesté de Dieu est redoutable! Nous ne saurions parvenir jusqu’au Tout-Puissant, grand par la force, par la justice, par le droit souverain: Il ne répond pas! C’est pourquoi les hommes doivent Le craindre; Il ne porte les regards sur aucun sage.   

 

Psaume 145:1-21  LOUANGE. De David. Je T’exalterai, ô mon Dieu, mon Roi! Et je bénirai Ton nom à toujours et à perpétuité. Chaque jour je Te bénirai, et je célébrerai Ton nom à toujours et à perpétuité.

 L’Éternel est grand et très digne de louange, et Sa grandeur est insondable. Que chaque génération célèbre Tes œuvres, et publie Tes hauts faits! Je dirai la splendeur glorieuse de Ta majesté; je chanterai Tes merveilles. On parlera de Ta puissance redoutable, et je raconterai Ta grandeur.

 Qu’on proclame le souvenir de Ton immense bonté, et qu’on célèbre Ta justice! L’Éternel est miséricordieux et compatissant, lent à la colère et plein de bonté. L’Éternel est bon envers tous, et Ses compassions s’étendent sur toutes Ses œuvres.

 Toutes Tes œuvres Te loueront, ô Éternel! Et Tes fidèles Te béniront. Ils diront la gloire de Ton règne, et ils proclameront Ta puissance, pour faire connaître aux fils de l’homme Ta puissance et la splendeur glorieuse de Ton règne. Ton règne est un règne de tous les siècles, et Ta domination subsiste dans tous les âges.

 L’Éternel soutient tous ceux qui tombent, et Il redresse tous ceux qui sont courbés. Les yeux de tous espèrent en Toi, et Tu leur donnes la nourriture en son temps. Tu ouvres Ta main, et Tu rassasies à souhait tout ce qui a vie.

 L’Éternel est juste dans toutes Ses voies, et miséricordieux dans toutes Ses œuvres. L’Éternel est près de tous ceux qui L’invoquent, de tous ceux qui L’invoquent avec sincérité; Il accomplit les désirs de ceux qui Le craignent, Il entend leur cri et Il les sauve. L’Éternel garde tous ceux qui L’aiment, et Il détruit tous les méchants.

 Que ma bouche publie la louange de l’Éternel, et que toute chair bénisse Son saint nom, à toujours et à perpétuité!   

 

Job 38:1-38  L’ÉTERNEL répondit à Job du milieu de la tempête et dit: «Qui est celui qui obscurcit Mes desseins par des discours sans intelligence? Ceins tes reins comme un vaillant homme; Je t’interrogerai, et tu M’instruiras.

 «Où étais-tu quand Je fondais la terre? Dis-le, si tu as de l’intelligence. Qui en a fixé les dimensions, le sais-tu? Ou qui a étendu sur elle le cordeau? Sur quoi ses bases sont-elles appuyées? Ou qui en a posé la pierre angulaire, alors que les étoiles du matin éclataient en chants d’allégresse, et que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie?

 «Qui a fermé la mer avec des portes, quand elle s’élança du sein maternel; quand Je fis de la nuée son vêtement, et de l’obscurité ses langes; quand Je lui imposai Ma loi, et que Je lui mis des barrières et des portes; quand Je dis: “Tu viendras jusqu’ici, tu n’iras pas au delà; ici s’arrêtera l’orgueil de tes flots”?

 «Depuis que tu existes, as-tu commandé au matin? As-tu montré sa place à l’aurore, pour qu’elle saisisse les extrémités de la terre, et que les méchants en soient secoués; pour que la terre se transforme comme l’argile qui reçoit une empreinte, et qu’elle soit parée comme d’un vêtement; pour que les méchants soient privés de leur lumière, et que le bras qui se lève soit brisé?

 «As-tu pénétré jusqu’aux sources de la mer? T’es-tu promené dans les profondeurs de l’abîme? Les portes de la mort t’ont-elles été ouvertes? As-tu vu les portes de l’ombre de la mort? As-tu embrassé du regard l’étendue de la terre? Parle, si tu sais toutes ces choses.

 «Où est le chemin qui conduit au séjour de la lumière? Et les ténèbres, où ont-elles leur demeure? Peux-tu les saisir à leur limite, et connaître les sentiers de leur habitation? Tu le sais, car alors tu étais né, et le nombre de tes jours est grand! Es-tu parvenu jusqu’aux amas de neige? As-tu vu les dépôts de grêle, que Je tiens en réserve pour les temps de détresse, pour les jours de guerre et de bataille?

 «Par quel chemin la lumière se divise-t-elle, et le vent d’orient se répand-il sur la terre? Qui a ouvert un passage à la pluie, et tracé la route de l’éclair et du tonnerre, pour que la pluie tombe sur une terre sans habitants, sur un désert où il n’y a point d’hommes; pour qu’elle abreuve les lieux solitaires et arides, et qu’elle fasse germer et sortir l’herbe?

 «La pluie a-t-elle un père? Qui fait naître les gouttes de la rosée? Du sein de qui sort la glace, et qui enfante le frimas du ciel, pour que les eaux se cachent comme une pierre, et que la surface de l’abîme soit enchaînée?

 «Noues-tu les liens des Pléiades, ou détaches-tu les cordages de l’Orion? Fais-tu paraître en leur temps les signes du zodiaque, et conduis-tu la Grande Ourse avec ses petits? Connais-tu les lois du ciel? Règles-tu son pouvoir sur la terre? Elèves-tu la voix jusqu’aux nuées, pour appeler à toi des torrents d’eaux? Lances-tu les éclairs? Partent-ils? Te disent-ils: “Nous voici”?

 «Qui a mis la sagesse dans le cœur, ou qui a donné l’intelligence à l’esprit? Qui peut avec sagesse compter les nuages, et verser les outres des cieux, pour que la poussière se mette à ruisseler, et que les mottes de terre se collent ensemble?»  

 

Psaume 147:1-20  LOUEZ l’Éternel! Car il est beau de célébrer notre Dieu, car il est doux, il est bienséant de Le louer. L’Éternel rebâtit Jérusalem, Il rassemble les exilés d’Israël; Il guérit ceux qui ont le cœur brisé, et Il panse leurs blessures.

 Il compte le nombre des étoiles, Il leur donne à toutes des noms. Notre Seigneur est grand, puissant par Sa force, Son intelligence n’a point de limite. L’Éternel soutient les malheureux, Il abaisse les méchants jusqu’à terre. Chantez à l’Éternel avec actions de grâces, célébrez notre Dieu avec la harpe!

 Il couvre les cieux de nuages, Il prépare la pluie pour la terre; Il fait germer l’herbe sur les montagnes. Il donne la nourriture au bétail, aux petits du corbeau quand ils crient; ce n’est pas dans la vigueur du cheval qu’Il Se complaît, ce n’est pas dans les jambes de l’homme qu’Il met Son plaisir; l’Éternel aime ceux qui Le craignent, ceux qui espèrent en Sa bonté.

 Jérusalem, célèbre l’Éternel! Sion, loue ton Dieu! Car Il affermit les barres de tes portes, Il bénit tes fils au milieu de toi; Il rend la paix à ton territoire, Il te rassasie du meilleur froment.

 Il envoie Ses ordres sur la terre: Sa parole court avec vitesse; Il donne la neige comme de la laine, Il répand la gelée blanche comme de la cendre; Il lance Sa glace par morceaux; qui peut résister devant Son froid? Il envoie Sa parole, et Il les fond; Il fait souffler Son vent, et les eaux coulent.

 Il révèle Sa parole à Jacob, Ses lois et Ses ordonnances à Israël; Il n’a pas agi de même pour toutes les nations, et elles ne connaissent point Ses ordonnances. Louez l’Éternel!

 

 

 Le plan analogique de lecture biblique de Cyberspace Ministry vous offre une toute nouvelle façon de lire l’ensemble de la Bible en une année.

 Tous les passages bibliques ont été redistribués par thème, en suivant la chronologie des événements rapportés par la Bible: depuis la Création de l’Univers jusqu’à l’inauguration de la Nouvelle Terre.

 Pour uniformiser le temps alloué, chaque lecture quotidienne contient un nombre similaire de versets, tout en respectant les coupures naturelles dans le récit biblique.

 Essayez ce plan de lecture stimulant et novateur, vous l’adopterez vite! À demain!