«

»

Nov 02

Jour 306

2 Novembre – Jour 306
 
 
«Arrivés à Salamine, Saul et Barnabas annoncèrent

la Parole de Dieu dans les synagogues des Juifs.»
(Actes 13:5)

 
  Actes 12:20-23  
ÉRODE avait des dispositions hostiles à l’égard des Tyriens et des Sidoniens. Mais ils vinrent le trouver d’un commun accord; et, après avoir gagné Blaste, son chambellan, ils sollicitèrent la paix, parce que leur pays tirait sa subsistance de celui du roi.

À un jour fixé, Hérode, revêtu de ses habits royaux, et assis sur son trône, les harangua publiquement. Le peuple s’écria: «Voix d’un dieu, et non d’un homme!» Au même instant, un ange du Seigneur le frappa, parce qu’il n’avait pas donné gloire à Dieu. Et il expira, rongé des vers.

 
  Jude verset 16  
E SONT des gens qui murmurent, qui se plaignent de leur sort, qui marchent selon leurs convoitises, qui ont à la bouche des paroles hautaines, qui admirent les personnes par motif d’intérêt.
 
  Proverbes 16:5,18  
OUT cœur hautain est en abomination à l’Éternel; certes, il ne restera pas impuni.

L’arrogance précède la ruine, et l’orgueil précède la chute.

 
  Actes 12:24,25  
EPENDANT la Parole de Dieu se répandait de plus en plus, et le nombre des disciples augmentait. Barnabas et Saul, après s’être acquittés de leur message, s’en retournèrent de Jérusalem, emmenant avec eux Jean, surnommé Marc.
 
  Actes 13:1-12  
L Y AVAIT dans l’Église d’Antioche des prophètes et des docteurs: Barnabas, Siméon appelé Niger, Lucius de Cyrène, Manahen, qui avait été élevé avec Hérode le tétrarque, et Saul. Pendant qu’ils servaient le Seigneur dans leur ministère et qu’ils jeûnaient, le Saint-Esprit dit: «Mettez-Moi à part Barnabas et Saul pour l’œuvre à laquelle Je les ai appelés.»

Alors, après avoir jeûné et prié, ils leur imposèrent les mains, et les laissèrent partir. Barnabas et Saul, envoyés par le Saint-Esprit, descendirent à Séleucie, et de là ils s’embarquèrent pour l’île de Chypre. Arrivés à Salamine, ils annoncèrent la Parole de Dieu dans les synagogues des Juifs. Ils avaient Jean pour aide.

Ayant ensuite traversé toute l’île jusqu’à Paphos, ils trouvèrent un certain magicien, faux prophète juif, nommé Bar-Jésus, qui était avec le proconsul Sergius Paulus, homme intelligent. Ce dernier fit appeler Barnabas et Saul, et manifesta le désir d’entendre la Parole de Dieu. Mais Élymas, le magicien, car c’est ce que signifie son nom, leur faisait opposition, cherchant à détourner de la foi le proconsul.

Alors Saul, appelé aussi Paul, rempli du Saint-Esprit, fixa les regards sur lui, et dit: «Homme plein de toute espèce de ruse et de fraude, fils du diable, ennemi de toute justice, ne cesseras-tu point de pervertir les voies droites du Seigneur? Maintenant voici, la main du Seigneur est sur toi, tu seras aveugle, et pour un temps tu ne verras pas le soleil.»

Aussitôt l’obscurité et les ténèbres tombèrent sur lui, et il cherchait, en tâtonnant, des personnes pour le guider. Alors le proconsul, voyant ce qui était arrivé, crut, étant frappé de la doctrine du Seigneur.

 
  2 Corinthiens 11:13-15  
ES HOMMES-LÀ sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n’est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres.
 
  1 Jean 4:1-3  
IEN-AIMÉS, n’ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.

Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus-Christ venu en chair est de Dieu; et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n’est pas de Dieu, c’est celui de l’antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde.

 
  2 Jean versets 7-11  
AR PLUSIEURS séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus-Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c’est le séducteur et l’antéchrist. Prenez garde à vous-mêmes, afin que vous ne perdiez pas le fruit de votre travail, mais que vous receviez une pleine récompense.

Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n’a point Dieu; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils. Si quelqu’un vient à vous et n’apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas: «Salut!», car celui qui lui dit: «Salut!» participe à ses mauvaises œuvres.

 
  Actes 13:13-41  
AUL et ses compagnons, s’étant embarqués à Paphos, se rendirent à Perge en Pamphylie. Jean se sépara d’eux, et retourna à Jérusalem. De Perge ils poursuivirent leur route, et arrivèrent à Antioche de Pisidie.

Étant entrés dans la synagogue le jour du sabbat, ils s’assirent. Après la lecture de la Loi et des Prophètes, les chefs de la synagogue leur envoyèrent dire: «Hommes frères, si vous avez quelque exhortation à adresser au peuple, parlez.»

Paul se leva, et, ayant fait signe de la main, il dit: «Hommes Israélites, et vous qui craignez Dieu, écoutez! Le Dieu de ce peuple d’Israël a choisi nos pères. Il mit ce peuple en honneur pendant son séjour au pays d’Égypte, et Il l’en fit sortir par Son bras puissant. Il les nourrit près de quarante ans dans le désert; et, ayant détruit sept nations au pays de Canaan, Il leur en accorda le territoire comme propriété.

«Après cela, durant quatre cent cinquante ans environ, Il leur donna des juges, jusqu’au prophète Samuel. Ils demandèrent alors un roi. Et Dieu leur donna, pendant quarante ans, Saül, fils de Kis, de la tribu de Benjamin; puis, l’ayant rejeté, Il leur suscita pour roi David, auquel Il a rendu ce témoignage: “J’ai trouvé David, fils d’Isaï, homme selon Mon cœur, qui accomplira toutes Mes volontés.”

«C’est de la postérité de David que Dieu, selon Sa promesse, a suscité à Israël un Sauveur, qui est Jésus. Avant Sa venue, Jean avait prêché le baptême de repentance à tout le peuple d’Israël. Et lorsque Jean achevait sa course, il disait: “Je ne suis pas Celui que vous pensez; mais voici, après moi vient Celui des pieds duquel je ne suis pas digne de délier les souliers.”

«Hommes frères, fils de la race d’Abraham, et vous qui craignez Dieu, c’est à vous que cette parole de salut a été envoyée. Car les habitants de Jérusalem et leurs chefs ont méconnu Jésus, et, en Le condamnant, ils ont accompli les paroles des prophètes qui se lisent chaque sabbat.

«Quoiqu’ils ne trouvassent en Lui rien qui fût digne de mort, ils ont demandé à Pilate de Le faire mourir. Et, après qu’ils eurent accompli tout ce qui est écrit de Lui, ils Le descendirent de la croix et Le déposèrent dans un sépulcre. Mais Dieu L’a ressuscité des morts. Il est apparu pendant plusieurs jours à ceux qui étaient montés avec Lui de la Galilée à Jérusalem, et qui sont maintenant Ses témoins auprès du peuple.

«Et nous, nous vous annonçons cette bonne nouvelle que la promesse faite à nos pères, Dieu l’a accomplie pour nous leurs enfants, en ressuscitant Jésus, selon ce qui est écrit dans le Psaume deuxième: “Tu es Mon Fils, Je T’ai engendré aujourd’hui.”

«Qu’Il L’ait ressuscité des morts, de telle sorte qu’Il ne retournera pas à la corruption, c’est ce qu’Il a déclaré, en disant: “Je vous donnerai les grâces saintes promises à David, ces grâces qui sont assurées.” C’est pourquoi Il dit encore ailleurs: “Tu ne permettras pas que Ton Saint voie la corruption.” Or, David, après avoir en son temps servi au dessein de Dieu, est mort, a été réuni à ses pères, et a vu la corruption. Mais Celui que Dieu a ressuscité n’a pas vu la corruption.

«Sachez donc, hommes frères, que c’est par Lui que le pardon des péchés vous est annoncé, et que quiconque croit est justifié par Lui de toutes les choses dont vous ne pouviez être justifiés par la loi de Moïse. Ainsi, prenez garde qu’il ne vous arrive ce qui est dit dans les Prophètes: “Voyez, contempteurs, soyez étonnés et disparaissez; car Je vais faire en vos jours une œuvre, une œuvre que vous ne croiriez pas si on vous la racontait.”»

 
  Romains 3:21-30  
AIS maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la Loi et les Prophètes, justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient.

Il n’y a point de distinction. Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont gratuitement justifiés par Sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ.

C’est Lui que Dieu a destiné, par Son sang, à être, pour ceux qui croiraient, victime propitiatoire afin de montrer Sa justice, parce qu’Il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de Sa patience, afin, dis-je, de montrer Sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus.

Où donc est le sujet de se glorifier? Il est exclu. Par quelle loi? Par la loi des œuvres? Non, mais par la loi de la foi. Car nous pensons que l’homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la loi. Ou bien Dieu est-Il seulement le Dieu des Juifs? Ne l’est-Il pas aussi des païens? Oui, Il l’est aussi des païens, puisqu’il y a un seul Dieu, qui justifiera par la foi les circoncis, et par la foi les incirconcis.

 
  Galates 3:19-25  
OURQUOI donc la loi? Elle a été donnée ensuite à cause des transgressions, jusqu’à ce que vînt la postérité à qui la promesse avait été faite; elle a été promulguée par des anges, au moyen d’un médiateur. Or, le médiateur n’est pas médiateur d’un seul, tandis que Dieu est un Seul.

La loi est-elle donc contre les promesses de Dieu? Loin de là! S’il eût été donné une loi qui pût procurer la vie, la justice viendrait réellement de la loi. Mais l’Écriture a tout renfermé sous le péché, afin que ce qui avait été promis fût donné par la foi en Jésus-Christ à ceux qui croient.

Avant que la foi vînt, nous étions enfermés sous la garde de la loi, en vue de la foi qui devait être révélée. Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi. La foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue.

 
  Romains 1:16,17  
AR JE n’ai point honte de l’Évangile: c’est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec, parce qu’en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi, selon qu’il est écrit: «Le juste vivra par la foi.»
 
  Habakuk 2:4  
OICI, son âme s’est enflée, elle n’est pas droite en lui; mais le juste vivra par sa foi.
 
 
Le plan analogique de lecture biblique de Cyberspace Ministry vous offre une toute nouvelle façon de lire l’ensemble de la Bible en une année.

Tous les passages bibliques ont été redistribués par thème, en suivant la chronologie des événements rapportés par la Bible: depuis la Création de l’Univers jusqu’à l’inauguration de la Nouvelle Terre.

Pour uniformiser le temps alloué, chaque lecture quotidienne contient un nombre similaire de versets, tout en respectant les coupures naturelles dans le récit biblique.

Essayez ce plan de lecture stimulant et novateur, vous l’adopterez vite! À demain!