«

»

Nov 24

La grâce est toujours efficace si l’on n’y résiste pas.

Comme par la désobéissance d’un seul homme,

beaucoup ont été rendus pécheurs,

de même par l’obéissance d’un seul,

beaucoup seront rendus justes…

là où le péché a abondé, la grâce a surabondé,

afin que comme le péché a régné avec la mort,

de même la grâce règne par la justice,

pour la vie éternelle

par Jésus-Christ notre Seigneur.

Romains 5: 19 à 21.

.

Chaque croyant peut-il avoir suffisamment de grâce pour rester libre du péché? Oui.

.

En vérité, tout être humains dans ce monde peut avoir assez de grâce pour le retenir de pécher. Il en a été donné suffisamment; et elle a été donnée dans ce but.

.

Si quelqu’un en manque, ce n’est pas parce qu’il ne lui en a pas été donné assez, mais parce qu’il n’accepte pas ce qui a été donné.

« La mesure du don de Christ » (Éphésiens 4: 7) c’est lui-même dans sa totalité, c’est la mesure de « toute la plénitude de la divinité » corporellement, Colossiens 2:9.

.

La mesure infinie de la plénitude de la divinité est la seule chose qui peut exprimer la proportion de grâce qui est donnée à chaque être humain de ce monde.

Elle est donnée « car le péché n’aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce », Romains 6: 14.

.

Elle est donnée « pour le perfectionnement des saints », et « l’édification du corps de Christ », Éphésiens 4: 12.

Cette grâce est donnée à chacun là où le péché abonde; et elle apporte le salut à quiconque elle est donnée.

.

Puisqu’une grâce illimitée est donnée à chacun, apportant le salut dans toute son étendue et toute sa mesure, alors si quelqu’un ne jouit pas d’un salut illimité, comment cela ce fait-il?

De toute évidence, c’est uniquement parce qu’il n’accepte pas ce qui est donné.

Si le péché continue de régner sur quelqu’un, où est le problème? Il réside en ceci: cette personne ne permet pas à la grâce de faire pour elle ce pour quoi elle est donnée.

Par incrédulité, elle frustre la grâce de Dieu. En ce qui la concerne, la grâce a été donnée en vain puisqu’elle ne fait pas progresser le croyant vers « l’état d’homme parfait, à la mesure de la stature de la plénitude du Christ », Éphésiens 4: 7, K.J.V.

.

La grâce de Dieu est pleinement capable d’accomplir ce pour quoi elle est donnée, si seulement on lui permet d’agir.

.