«

»

Mar 24

La Parole de Dieu, Source de Foi

 La foi, c’est l’espoir que la parole de Dieu

accomplira ce qu’elle dit,

la confiance que cette parole se réalisera.

.

Lorsque ceci est clairement compris, il est facile de voir que:

La foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas (Hébreux 11: 1).

Puisque la parole de Dieu est investie de puissance créatrice, elle peut donc produire dans la même substance, les choses dites par la parole; et puisque la foi est une ferme assurance que la parole de Dieu se réalise d’elle-même et l’espérance que la parole seule se réalisera, il est évident que la foi est la substance des choses que l’on espère.

Vue que la parole de Dieu est créatrice en elle-même, et donc capable de produire ou faire apparaître de ce qui autrement n’aurait jamais existé ou apparu, et vu que la foi consiste en l’assurance que la parole de Dieu, par elle-même l’accomplit, il est évident que la foi est une démonstration des choses qui ne se voient pas.

C’est ainsi: que c’est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu’on voit n’a pas été fait de choses visibles (Hébreux 11: 3).

.

Celui qui exerce la foi sait que la parole de Dieu a le pouvoir de créer, et donc, elle est capable de produire ce qu’elle dit.

C’est pourquoi, on peut avoir la certitude – pas la supposition- que l’univers fut amené à l’existence par la parole de Dieu.

Celui qui exerce la foi peut avoir la sécurité qu’avant que Dieu ne prononce la parole, aucune des choses que nous contemplons maintenant était visible, pour la simple raison qu’elle n’existait pas; cependant, en prononçant la parole, l’univers fut fait. Cette parole elle-même causa leur existence.

.

C’est la différence entre la parole de Dieu et la parole de l’homme.

L’homme peut parler, mais ses paroles n’ont pas le pouvoir de réaliser ce qu’elles ont exprimé. Pour que s’accomplisse ce qu’il a dit, l’homme doit faire quelque chose en plus; il doit valider sa parole. Il doit agir pour qu’elle se réalise.

Il n’en est pas ainsi de la parole de Dieu.

Quand Dieu parle, la chose existe. Elle arrive simplement parce qu’il a parlé. Elle accomplit ce que Dieu a bien voulu prononcer.

Le Seigneur n’a pas besoin, comme l’homme, d’ajouter quelque chose à sa parole. Il n’a pas besoin de valider sa parole puisqu’elle est validée en elle-même. Dieu parle seulement et la chose arrive.

.

Il est écrit: C’est pourquoi nous rendons continuellement grâces à Dieu de ce qu’en recevant la parole de Dieu, que nous vous avons fait entendre, vous l’avez reçue, non comme la parole des hommes, mais, ainsi qu’elle l’est véritablement, comme la parole de Dieu, qui agit en vous qui croyez. (1 Thessaloniciens 2: 13).

C’est aussi pour cela qu’il « est impossible que Dieu mente ». Il n’est pas possible à Dieu de mentir simplement parce qu’il ne veut pas, mais parce qu’il ne peut pas. C’est impossible. Impossible parce qu’il y a une puissance créatrice dans la parole prononcée, de façon que par sa seule parole la chose existe.

L’homme peut prononcer une parole qui n’est pas certaine. L’homme peut mentir, car dire ce qui n’est pas, c’est mentir. Et l’homme peut mentir, car sa parole n’a pas le pouvoir de se réaliser d’elle-même. Avec Dieu cela est impossible; il ne peut pas mentir, car il dit et la chose existe.

C’est aussi pour cela que quand la parole de Dieu est prononcée pour une certaine époque, comme dans les prophéties qui doivent s’accomplir dans les siècles futurs, quand cette époque est arrivée, elle s’accomplit.

Et elle s’accomplit non pas parce que Dieu, en plus d’avoir dit la parole, fait quelque chose pour l’accomplir, mais parce qu’elle fut dite pour ce moment déterminé, et en elle est l’énergie créatrice qui fait qu’à ce moment, la parole réalise ce qui a été prédit.

.

C’est ainsi que si les enfants dans le temple n’avaient pas crié « Hosanna au Fils de David » (Matthieu 21: 15), les pierres auraient immédiatement crié. Et c’est aussi pour cela, qu’à la fin du troisième jour, il était impossible que Christ fut retenu dans le sépulcre.

La parole de Dieu est divine. En elle est l’énergie créatrice. Elle est vivante et efficace. Elle porte en elle-même l’accomplissement; et y croire, s’y confier en tant que telle, c’est exercer la foi. Avez-vous la foi?

.