«

»

Sep 05

La victoire personnelle par la foi

« Tout ce qui est né de Dieu

triomphe du monde ;

et la victoire qui

triomphe du monde,

c’est notre foi. »

1 Jean 5:4

.

LA PUISSANCE VICTORIEUSE

1 Quelle est la victoire qui triomphe du monde ?
1 Jean 5:4

2 De quelles choses du monde devons-nous triompher ?
1 Jean 2:16

3 Quelle promesse est faite à ceux qui prient avec foi ?
Matthieu 21:22; Marc 11:24

Note – « Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière ». La foi qui nous apporte l’exaucement de nos prières doit reposer non pas sur nos besoins supposés, mais sur une déclaration de la Parole de Dieu nous promettant la chose que nous demandons dans notre prière. Le Seigneur ne s’est pas engagé à exaucer toutes les requêtes que nous lui présentons, mais il a promis d’accomplir sa propre Parole. Nous devons donc étudier les Ecritures, connaître les promesses de Dieu et les conditions auxquelles ces promesses peuvent s’accomplir, puis demander avec foi.

4 Quelle est la condition de l’homme naturel ?
Romains 7:14; Jean 8:24; Proverbes 5:22

.

LA PROMESSE DE DÉLIVRANCE

5 Quelle promesse encourageante est faite aux captifs ?
Esaïe 49:24,25;61:1-3

6 Quelle promesse de victoire sur les puissances des ténèbres fut faite aux disciples ?
Luc 9:1; 1Jean 4:4

7 Quel rapport encourageant de victoire firent les soixante-dix disciples envoyés par Jésus ?
Luc 10:17

8 En quels termes le Sauveur les assura-t-il de la victoire future ?
Luc 10:18-20

Note – « La toute-puissance du Saint-Esprit est le refuge de toute âme repentante. Le Christ ne permettra pas qu’une seule âme, implorant sa protection dans un esprit de repentance et foi, tombe au pouvoir de l’ennemi. Le Sauveur se tient à ses côtés lorsqu’elle est tentée et éprouvée. Avec lui il ne peut y avoir ni échec, ni perte, ni impossibilité, ni défaite ; nous pouvons tout par celui qui nous fortifie. Quand surviennent des tentations et des épreuves, n’essayez pas de tout arranger vous-mêmes, mais regardez à Jésus, votre assistant.  Il y a des chrétiens qui se préoccupent et qui parlent beaucoup trop de la puissance de Satan. Ils pensent à leur adversaire, prient à son sujet, parlent de lui, si bien que celui-ci finit par grandir démesurément dans leur imagination. Il est vrai que Satan est un être puissant ; mais, grâce à Dieu, nous avons un Sauveur qui a chassé le malin du ciel. Satan se plaît à nous voir exagérer sa puissance. Pourquoi ne parlerions-nous pas plutôt de Jésus ? Pourquoi n’exalterions-nous pas plutôt sa puissance et son amour ? » Jésus-Christ, p. 489.

.

DÉMONSTRATIONS DE GUÉRISON PAR LA FOI

9 Que se passa-t-il lorsqu’une femme malade toucha le Sauveur ?
Luc 8:43,44

10 Quelle question Jésus posa-t-il ? Quelle réponse Pierre lui donna-t-il ? Qu’avait ressenti Jésus ?
Luc 8:45,46

11 Quelles paroles réconfortantes Jésus adressa-t-il à la femme ? Qu’est-ce qui l’avait guérie ?
Luc 8:47,48

Note – « La foule des curieux qui se pressait autour du Christ ne ressentait pas l’influence de son pouvoir vivifiant. Mais quand cette femme infirme avança sa main pour le toucher, croyant qu’elle serait guérie, elle ressentit la vertu guérissante. Il en va de même quand aux choses spirituelles. Cela ne sert de rien de parler de religion au hasard, de prier  sans éprouver une faim spirituelle et une foi vivante ; une foi en Christ qui n’existe que de nom, qui l’accepte uniquement comme le Sauveur du monde, est incapable d’apporter à l’âme la guérison. » Jésus-Christ, p. 336.

12 Quelle prière un lépreux fit-il à Jésus ?
Luc 5:12

13 Que dit Jésus ? Quel en fut le résultat ?
Luc 5:13

Note – « En purifiant le lépreux de sa terrible maladie, le Christ a donné une image de son oeuvre qui consiste à nettoyer les hommes de leurs de péchés. Celui qui se présenta à Jésus était « couvert de lèpre ». Un poison mortel avait envahi son corps. Les disciples avaient tenté d’empêcher leur maître de le toucher, car quiconque effleurait un lépreux devenait impur. Non seulement Jésus ne fut atteint d’aucune souillure, mais son attouchement communiqua une puissance vivifiante : la lèpre fut guérie. Il en est de même de la lèpre du péché, profondément enracinée, mortelle, et qu’aucun moyen humain ne peut guérir. _ Jésus, venu habiter au sein de l’humanité, ne contracte aucune souillure. Sa présence communique au pécheur une vertu guérissante. A quiconque se jettera à ses pieds, disant avec foi : « Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur », il sera répondu : « Je le veux, sois purifié ! » » Jésus-Christ, p. 250.

14 Que dit Jésus au paralytique qui lui fut amené ?
Luc 5:18-20

15 Comment Jésus censura-t-il l’incrédulité des pharisiens ?
Luc 5:21-24

16 Que fit le paralytique ?
Luc 5:25

Note – « Le paralytique trouva en Christ à la fois la guérison de l’âme et celle du corps. La guérison spirituelle fut suivie du relèvement physique. Cette leçon ne doit pas passer inaperçue. Il existe aujourd’hui des milliers de personnes affligées de maux physiques qui soupirent après ce message : « Tes péchés te sont pardonnés. » Le fardeau du péché, avec l’inquiétude et l’insatisfaction qui l’accompagnent, sont la cause de leurs maladies. Ils n’auront de soulagement qu’en s’approchant du Médecin de l’âme. La paix que lui seul peut donner communique la vigueur à l’esprit, la santé au corps. » Jésus-Christ, p. 255.

17 Quelle gracieuse invitation Jésus adresse-t-il à tous ceux qui sont affligés et opprimés ?
Matthieu 11:28-30