«

»

Août 16

L’amour résistant

   « Il n’y a pour personne

de plus grand amour

que de donner sa vie

pour ses amis »

(Jean 15.13)

.
Nos journaux, quotidiens et magazines, font peu de place aux belles histoires, de surcroît authentiques. Celle de Marjorie et Sébastien se distingue singulièrement parmi les faits divers sordides, le poids des guerres, ou la débauche d’une société de consommation débridée.

Sébastien, vingt-deux ans, a tout simplement donné une partie de son foie à Marjorie, dix-huit ans, atteinte d’un cancer sur cet organe. Sans cette greffe, elle était condamnée. Pour rendre cet acte médical possible, ils ont dû se marier. Débuter la vie à deux dans de telles circonstances n’est pas facile. Pourtant, ils veulent aussi relever ce défi.

Sébastien n’a jamais douté de son geste. Pour lui, « c’était logique de le faire »; Et l’essentiel dit tout : « Marjorie est là. »

Au-delà de l’élan amoureux, Marjorie et Sébastien ont fait l’expérience de l’amour dans son essence même, celui que le Nouveau Testament caractérise par l’amour agapé.

C’est celui du don gratuit qui ne pose ni questions, ni conditions et qui permet l’élaboration d’une véritable relation de personne à personne. Il fait sortir de soi pour aller vers l’autre et donner sa confiance. Il est prêt au sacrifice de soi pour l’autre.

L’amour agapé transcende toutes les expressions de l’amour humain. Il résiste lorsque la vie use nos ardeurs, lorsque la trahison ou le chagrin peuvent défaire nos loyautés. Il rend possibles et vrais un « lendemain », un « revoir », un « toujours », un « pardon ». Et miracle, il ranime toutes les flammes et éconduit l’amertume.

Le prophète de cet amour est le Christ lui-même. Fils de Dieu, il s’est dépouillé pour rejoindre l’humanité. Et homme parmi les hommes, il a donné sa vie pour ceux qu’il aime. « Il n’y a pour personne de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » (Jean 15.13)

Dans cette parole, Jésus-Christ démontre dans quelle proximité et quel don de soi il se tient pour ses amis. L’offrande de Jésus-Christ pour l’humanité est unique et inégalée.

Chacun de nos gestes, éclairé par cet amour agapé, sera de la même famille que ceux du Christ : « Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. » (Jean 15.12)