«

»

Août 29

Le fruit de l’Esprit et les oeuvres de la chair

« Je suis le cep, vous êtes les sarments.

Celui qui demeure en moi

et en qui je demeure

porte beaucoup de fruit,

car sans moi

vous ne pouvez rien faire. »

Jean 15:5

..

.

CRUCIFIES AU MONDE

1 Quel est le fruit de l’Esprit ?
Galates 5:22,23
 
2 Quelle expérience spirituelle constitue le royaume de Dieu dans notre cœur ?
Romains 14:17
 
3 Quelle prière définit le merveilleux privilège du chrétien ?
Romains 15:13
 
4 En contraste avec le fruit de l’Esprit, que sont les œuvres de la chair ?
Galates 5:19-21
 
5 Quel changement s’est opéré dans la vie de tout véritable chrétien ?
Galates 5:24; 6:14
 
 
LA REGENERATION SPIRITUELLE

6 Comment nous est décrit l’expérience quotidienne du véritable chrétien?
Galates 2:20
 
7 Comment cette expérience bénie nous est-elle encore décrite ?
Jean 7:37-39; 4:13,14

Note – « C’est une chose merveilleuse que de posséder un puits que l’on peut transporter avec soi ; un puits qui est à soi ; d’avoir sa source de satisfaction non pas dans les choses extérieures, mais dans un puits que l’on a toujours en soi et d’où jaillissent toujours la fraîcheur et la puissance ; d’avoir son puits de satisfaction et de joie à l’intérieur de soi-même.  On est alors indépendant de son environnement. Peu importe que l’on soit en bonne santé ou malade, dans la prospérité ou dans l’adversité, car on a en soi une de joie toujours jaillissante.  Cette fontaine intérieure jaillit toujours avec le plus de puissance et de plénitude aux jours de la détresse la plus profonde. A cette époque, tous les plaisirs terrestres nous échappent. Quel plaisir pouvons-nous trouver dans l’argent, les plaisirs mondains, le théâtre, l’opéra ou le bal, dans la célébrité ou l’érudition humaine, lorsqu’un être cher nous a été enlevé ? Mais c’est précisément au moment où ces êtres chers nous sont enlevés que la source de joie de l’Esprit de Dieu habitant en nous jaillit avec le plus abondance, que le chagrin et les soupirs s’enfuient, et que notre coeur se remplit de paix et de ravissement. Nous avons « un diadème au lieu de la cendre, une huile de joie au lieu du deuil, un vêtement de louange au lieu d’un esprit abattu. » (Esaïe 61 : 3). » – Gordon, La personne et l’oeuvre du Saint-Esprit, p. 113, 114.
 
8 Par quel moyen ce changement s’est-il opéré ?
Romains 8:11-13; Jean 3:3-8
 
9 Comment nous est décrit l’état lamentable de la nature humaine ?
Romains 7:14,23

10 Comment l’homme peut-il en être délivré ?
Romains 8:1,2
 
 Note – Trois lois nous sont mentionnées ici : (a) la loi de Dieu ; (b) « la loi du péché et de la mort » dans notre nature, (c)» la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ ». Tout effort pour observer la sainte loi de Dieu par nos propres forces de solde par un échec total. Nous nous enfonçons de plus en plus profondément dans le terrible abîme du péché. Nous sommes par nature constamment entraînés par la loi des mauvaises habitudes.  Mais lorsque, dans notre état de misère, de désespoir et d’impuissance nous regardons à Jésus, en lui abandonnant tous nos desseins, nos désirs et nos affections, le Saint-Esprit s’empare de notre vie, nous affranchit de la puissance du péché habitant en nous et de la loi du péché et de la mort régnant dans nos membres, et nous donne la victoire continuelle sur le péché. Il rend la liberté au captif désespéré. Les désirs de la chair peuvent encore réapparaître, car la chair est encore là, mais « par l’esprit nous faisons mourir les actions du corps » (Romains 8 : 13). C’est là un magnifique fruit du Saint-Esprit.
 

 

ON RECONNAIT L’ARBRE A SES FRUITS

11 A quoi reconnaît-on la valeur d’un arbre ?
Matthieu 7:17-20
 
12 Quelle application de ce principe à notre expérience Chrétienne Jésus a-t-il faite ?
Luc 6:43-45; Jacques 3:10-12
 
13 Que fait-on finalement des arbres qui ne produisent pas de bons fruits ?
Matthieu 3:8-10
 
14 Que fit le sauveur au figuier sans fruits ?
Marc 11:12-14,20,21
 
Note – « En maudissant le figuier créé par sa propre puissance, le Christ a donné un avertissement à toutes les Églises et à tous les chrétiens. Personne ne peut mettre en pratique la loi de Dieu sans se placer au service d’autrui. Beaucoup ne se conforment pas à la vie miséricordieuse et désintéressée du christ. Tout en se croyant d’excellents chrétiens, ils ne savent pas en quoi consiste le service de Dieu. Ils recherchent leur propre plaisir et n’agissent qu’en vue du moi. Le temps n’a de valeur, à leurs yeux, que s’ils l’emploient à amasser dans leur intérêt. C’est là leur préoccupation constante. Ils ne sont pas au service d’autrui, mais d’eux-mêmes. Dieu les a créés pour un service désintéressé, pour qu’ils viennent en aide à leurs semblables par tous les moyens possibles, mais leur égoïsme est si démesuré qu’il absorbe toute leur activité ; ils ne se tiennent pas en contact avec l’humanité. Ceux qui vivent ainsi pour eux-mêmes ressemblent au figuier qui avait beaucoup de prétention et point de fruit. Ils prétendent honorer la loi de Dieu, l’obéissance leur fait défaut. Ils disent, mais ne font pas. Par la sentence prononcée contre le figuier, le Christ a montré combien de vaines prétentions sont odieuses à ses yeux. Le pécheur avéré, d’après lui, est moins coupable que celui qui tout en faisant profession de servir Dieu, ne porte aucun fruit à sa gloire. » Jésus-Christ, p. 579.
 
 

COMMENT RECONNAITRE LES VÉRITABLES DISCIPLES DE JÉSUS?

15 Quel est le seul moyen de porter de bons fruits ?
Jean 15:4,5
 
16 Qu’arrivera-t-il à ceux qui demeurent véritablement en Christ ?
Jean 15:7,8
 
17 Citez une prière convenant à tous les disciples de Jésus ?
Philippiens 1:9-11