«

»

Nov 13

Le journal d’une bible

Les aventures d’une Bible, le temps d’une année… 

Les premiers jours de l’année, selon son habitude,

l’homme à qui j’appartiens a pris de bonnes décisions.

Il les a réalisées pendant à peu près 10 jours.

2 février
La maîtresse de maison a procédé à un grand nettoyage de toute la maison. Son chiffon est passé partout. J’ai maintenant moins de poussière. Triste consolation, car je reste toujours oubliée.

 

8 février
Mon propriétaire m’a feuilletée quelques instants après le repas. Il a cherché des textes qui lui semblaient importants pour un de ses voisins. Aujourd’hui, j’étais à l’église.

2 avril
Ce jour était un jour exceptionnel. Mon propriétaire était obligé de passer beaucoup de temps à me consulter, pour préparer la réunion de prière qu’il devait présider. Il était sans arrêt en train de courir pour retrouver des textes. Je lui crée encore pas mal de difficultés, même si l’endroit où les textes se trouvent n’a jamais changé.

1 mai
J’ai passé toute l’après-midi en compagnie de la grand-mère. Elle est venue rendre visite à sa famille. J’ai senti quelques larmes sur mes feuilles lorsqu’elle a lu l’épître aux Colossiens chapitre 2, versets 5 à 7.

2-10 mai
Toujours en compagnie de la grande-mère. Elle ne sait pas vivre une journée sans moi. J’ai remarqué qu’elle priait plus que les autres membres de la famille. Certainement que la clé de son intérêt pour moi passe aussi par là.

11 mai
La grande mère part aujourd’hui. Je vois déjà ce qui m’attend : retrouver ma place habituelle sur une étagère.

3 juin
Quelqu’un a mis plusieurs fleurs entre mes pages pour les sécher.

 

1 juillet
J’ai changé de place. Maintenant je suis dans une valise. Apparemment, c’est un signe que l’on me respecte et que je suis importante. J’attends pour voir.

7 juillet
Toute la famille passe d’agréables vacances. Moi je suis toujours dans la valise.

15 juillet
Imaginez où je suis maintenant. Sur l’étagère habituelle du salon. Je ne comprends pas très bien pourquoi j’ai dû passer 15 jours dans la valise.

5 septembre
Grand nettoyage. La poussière est partie.

30 septembre
Marie m’a ouverte pour chercher un texte pouvant consoler ses amis en deuil.

15-17 octobre
Une famille chrétienne très pratiquante est venue passer un week-end à la maison. Cela a permis au moins à mon propriétaire de me lire à haute voix devant tout le monde deux fois par jour : pour le culte du matin et le culte du soir. Dommage que cette habitude disparaît lorsque les visiteurs ne sont plus là.

28 novembre
Un signet de plus entre mes pages. C’est pour encourager mon propriétaire à venir régulièrement à l’Eglise.

15 décembre
Deux personnes venues nous visiter sans s’annoncer auparavant, ont obligé Marie à m’ouvrir. Ces personnes voulaient lui parler de moi. J’étais triste pour elle. Elle semblait confuse et désorientée. Elle ne savait pas défendre son point de vue. J’ai pensé que cela lui permettrait de prendre une bonne décision quant à moi, pour mieux me connaître. Mais, malheureusement, quelques heures après, tout a été oublié.

24 décembre

Je sens beaucoup de concurrence tout autour de moi. Beaucoup de livres, de journaux que l’on lit régulièrement, tant d’émissions de la télévision qui intéressent plus que moi ; tant d’activités pour lesquelles on s’investit complètement. Toute une année s’est terminée. Je ne sais pas si je dois espérer quelque chose des nouvelles décisions traditionnelles de l’homme à qui j’appartiens. J’espère que cela changera. Je l’espère pour lui.