«

»

Mar 04

Les 10 chiffres des 50.000 décès par an liés à l’alcool

   La consommation d’alcool dans l’Hexagone

est directement responsable

de 49.000 décès en 2009.

L’étude de chercheuses française

s’appuient sur des chiffres bien précis.

.

Selon une étude du service de biostatistique et d’épidémiologie de l’Institut Gustave Roussy de Villejuif, parue ce lundi dans l’European Journal of Public Health, les Français boivent trop.

La consommation d’alcool a même causé 49.000 morts directes en 2009. 

Les explications en chiffres.
 
40%. C’est le nombre de décès dus à l’alcool qui intervient avant 65 ans, soit près de 20.000 personnes décédées d’une maladie liée à la consommation d’alcool. 

22%. Véritable fléau chez les jeunes, l’alcool représente près d’un quart de la mortalité des 15-34 ans. Un véritable danger notamment sur la route. En 2010, chez les 18-24 ans, près de 4 jeunes tués sur 10 ont été victimes d’un accident impliquant l’alcool. 

18%. Entre 35 et 64 ans, l’alcool représente environ 20% de cause de décès, soit une personne sur cinq. A partir de 65 ans, il ne représente plus que 7%.
 
15.000. Première cause de mortalité, les cancers liés à l’alcool ont causé 15.000 décès et devancent les accidents cardio-vasculaires qui s’élèvent à 12.000 en 2009.
 
13%. Les hommes sont les plus touchés. Pour preuve, sa consommation est responsable de 13% de la mortalité masculine, bien plus que dans les autres pays européens.
 
5%. Ce taux bas correspond aux nombres de décès liés à l’alcool chez les femmes. Pourtant la France devance largement ses voisins, l’Italie avec seulement 2% et 1% pour le Danemark.
 
27 grammes. C’est la quantité d’alcool pur consommé par Français et par jour en un an. Cela correspond à un peu plus de deux verres et demi, servis dans un café, bu chaque jour.
 
5 grammes. C’est le taux recommandé par les chercheurs pour éviter les maladies liées à l’alcoolisme, soit un verre et demi par jour maximum.
 
10 centilitres. Cette quantité de vin correspond déjà à 10 grammes d’alcool pur, soit le double de ce qu’il est recommandé de boire. Cela correspond également à 25 cl de bière ou encore 3 cl d’alcool fort (whisky, pastis, gin…)
 
50%. Les Français boivent trop mais pourtant leur consommation a été divisée par deux en 50 ans. Elle était de 33 g d’alcool pur, par jour et par adulte en 1994.