«

»

Fév 26

Les conséquences du péché

  L’avons-nous remarqué ? Quelle est la première

conséquence du péché ?  

.
Sans aucun doute, des plus érudits aux plus simples lecteurs, on rétorquera que c’est soit la séparation de l’homme avec son Dieu créateur, que c’est la mort annoncée, ou que c’est le commencement de la souffrance. Et pourtant, le texte nous dit tout autre chose, dans le récit de la chue en Genèse chapitre 3.

La première conséquence du péché (Gen. 3-7) est que l’homme et la femme se voient nus alors que, crées parfaits (Gen. 1-31), ils étaient nus (2-25) mais ne s‘en rendaient pas compte. Bizarre non ? Leurs yeux étaient-ils voilés ? Leurs corps recouverts d’un habit invisible ?

Sans doute rien de tout cela, et le fait est là : Nus qu’ils étaient, ils ne s’en rendaient pas compte, et n’y prêtaient pas d’importance.

Noé aussi, lors de son ivresse, s’est retrouvé nu (Gen. 9-21) et cela fut assimilé à une faute. Sans habit, on est vulnérable, on est assimilé au pécheur. L’habit couvre la nudité, couvre les fautes.

L’apôtre Jean (19-23) nous parle de Jésus, nu sur la croix. Il a accepté de « revêtir » la nudité, pour porter la faute d’un grand nombre. (Esaïe 53- 4 à 6). Sous les coups de ses tortionnaires, il s’est fait nudité pour nous, péché pour nous. (2 Cor 5-21 Nu pour être justice).

Nous mettant à notre place, il endosse nos fautes, nos culpabilités, pour recevoir l’accusation. Pour recevoir la condamnation à notre place, et nous offrir en suite la réhabilitation.

Nu pour nous recouvrir ensuite et alors de sa justice, de son habit. (Le même qu’en Eden, qui couvrait la « nudité humaine ».)

.

Autre similitude intéressante, à la croix, la seule parure, le seul « vêtement » qu’il portait, était une couronne d’épines. Christ s’est vêtu de l’autre conséquence du péché : Les épines. (Gén. 3-18, bien après toutes les autres conséquences).

Comme pour bien montrer que son combat avait un rapport direct avec le péché et ses conséquences. Comme pour montrer qu’il portait, à notre place, le péché, pour mieux le vaincre.

Nudité, Epines : A la croix, Jésus est venu fermer une parenthèse, celle  qui constitue notre histoire humaine depuis la sortie d’Eden, mais avec l’espoir de pouvoir la refermer et revenir à la case d’avant.