↑ Return to Meditations

Devons-nous être baptisé pour être sauvé?

Le Baptême

 

 

C’est quoi pour vous le baptême ?

Souvent nous employons des mots, sans vraiment savoir ce qu’ils représentent.

« Baptême », dans nos têtes nous savons ce que cela veut dire, mais lorsqu’il s’agit de l’expliquer à quelqu’un, c’est un peu plus compliqué.

 

Imaginer que vous êtes dans le Bus et qu’un homme vous demande :

« J’ai entendu un message dans une église :

 Repentez-vous et baptisez-vous. Mais c’est quoi pour toi le baptême ? »

Vous vous êtes déjà demander comment vous allez expliquer le baptême à cette personne ?

 

Si un jour une personne d’une confession différente vient et vous dit :

« Mais pourquoi on est obligé de baptiser les gens en les plongeant dans l’eau ?

Mais on n’est pas obligé, le baptême c’est un symbole ?

Comme c’est un symbole, on peut me mettre un petit peu d’eau sur la tête et puis c’est bon. »  

Qu’allez-vous répondre à cette personne ?

C’est vrai le baptême c’est un symbole fort, mais il faut pouvoir l’expliquer chers amis.

Mon objectif et de pouvoir expliquez ce qu’est réellement le baptême.

 

Avant d’aller plus loin je veux vous raconter une histoire vraie qui s’est déroulé en Afrique.

Vous savez qu’en Afrique il y a beaucoup de coutumes et de traditions.

 Une femme avait fait la connaissance de 2 missionnaires chrétien et elle étudiait en

secret avec eux. Mais vous connaissez Jésus, il aime quand on s’engage.

 Alors est venu le moment ou cette femme devait s’engager avec le Seigneur, elle devait

faire un choix.

Et cette femme c’est dit qu’elle devait faire un premier essaie avec son mari.

Elle est venue vers son mari et elle lui a dit :

« Chéri en ce moment j’étudie la Parole de Dieu avec des chrétien. »

Elle n’avait même pas finit sa phrase, que son mari l’avait déjà envoyé sur les roses :

« Ce genre de choses ne rentrent pas dans la maison, nous avons nos coutumes, nous

avons nos croyances, je n’ai pas besoin de ce qui vient d’ailleurs, cela ne m’intéresse pas »

 

Courageuse, elle a continué à étudier la bible en secret avec les missionnaires.

Ceux-ci au bout d’un moment devaient partir, donc il fallait qu’elle ce décide, qu’elle fasse

son choix : « Ou bien demeurer sous l’emprise de son mari, ou bien accepter le baptême

et vivre avec Jésus. »

 

Et voici elle vient un soir et dit de nouveau à son mari :

« Chéri, je vais me faire baptiser. »

Le mari n’a rien dit, il c’est levé, il est allé prendre un couteau immense, puis il l’a déposé

sur une table, et il lui a dit :

« Si tu te baptises, voici ce qui t’attend, moi je te tue. »

Alors cette femme c’est retrouvé face à ce couteau, et face à Jésus.

Le couteau ou bien Jésus.

 

Si je vous pose la question (Le couteau ou Jésus ??), vous me diriez surement :

« Ah moi je me ferai baptiser hein ! Ah oui, oui, oui oui ».

Et vous savez quoi, elle a fait le choix d’être baptisée, elle a pris sa décision de suivre

Jésus. Alors elle est partie en secret avec ces affaires, elle a été voir les missionnaires et

c’est faite baptisé.

Lorsqu’elle leur a expliqué sa situation, les 2 missionnaires lui ont répondus :

« Le Seigneur pourvoira ! »

Mais il fallait qu’elle rentre chez elle.

Cette femme était courageuse, elle aurait pu ne rien dire à son mari vivre son expérience

avec Jésus et puis son mari n’en aurait rien sut ; partir, allait adorer le Seigneur, revenir, et

puis que son mari ne sache rien.

 

Rien de tout cela, elle pris la décision de le dire à son mari.

Et lorsqu’elle lui raconta tout, il se passa quelque chose…

 

Mais j’ai une question à vous poser avant d’aller plus loin :

Est-ce que cela en valait vraiment la peine ?

De jouer sa vie sur le baptême ?

Est-ce que Dieu exige-t-il réellement le baptême ?

Est-ce que le Salut dépend réellement du baptême ?

Et au final et c’est là que nous allons commencer :

Mais qu’est ce que le baptême ?

 

Dans les moments qui vont suivre, nous allons essayés de répondre à ces 3 questions :

Qu’est ce que le baptême pour un chrétien ?

Est-ce que Dieu exige réellement que nous soyons baptisés ?

Ou encore est ce que le Salut dépend du baptême ?

 

Pour répondre à ces questions, nous allons prendre un texte dans la  Bible.

C’est un texte que tout le monde connaît, mais nous allons voir ce qu’il implique.

Lecture Jean 3 :1-7.

 

Qui était l’homme en face de Jésus ?

La Bible nous dit que c’était un pharisien.

Un pharisien c’est quoi ?

Les pharisiens faisaient preuve d’un zèle hors du commun pour la pureté religieuse, les

rituels définis par la Loi juive, et pour leur tradition.

Il représentait le noyau dur du judaïsme, et exerçait une forte influence sur le peuple.

Plus préoccupé pour avoir les signes extérieurs de la religion que d’avoir une relation

sincère avec Dieu.

C’était des hommes qui rejetaient l’enseignement que Jésus apportait.

Car l’enseignement que Jésus apportait à cette époque, remettait en cause bon nombre

de leur agissement.

 

La Bible nous dit encore au verset 1, que c’était un chef des juifs, ce qui veut dire qu’il

était membre du sanhédrin.

Le Sanhédrin c’est le tribunal suprême juif de l’époque.

 

Nicodème était membre du sanhédrin.

Lorsqu’on avait ce pouvoir, cette notoriété à cette époque, et qu’on nous surprenait avec

Jésus, nous perdions tout privilèges à la synagogue.

 

Voici très certainement un homme dont le cœur avait été touché par l’enseignement de Jésus.

D’ailleurs remarquez bien l’entrée en matière de Nicodème au verset 2.

Il reconnait que Jésus vient de Dieu, mais la Bible nous dit qu’il vient de nuit,

Car il ne voulait certainement pas perdre c’est privilège, son autorité, sa notoriété…

Donc cet homme est venu voir Jésus de nuit…

 

Mais remarquez bien, Jésus n’a que faire de l’entrée en matière de cet homme.

Nicodème encens Jésus, mais Jésus n’a que faire de cela.

Remarquez bien la réponse de Jésus au v.3

Nicodème poursuit au v.4. Et Jésus répond V.5

 

Jésus avait déjà compris qui était en face de lui.

Il connaissait déjà le pb de cet homme.

Et ou se trouvait le pb cet homme?

« Je reconnais ton enseignement, je reconnais que tu viens de Dieu, je reconnais que Dieu

est avec toi, mais je ne veux pas m’engager avec toi. Je ne veux pas perdre mes acquis.

Je ne veux pas perdre mon fauteuil au sanhédrin, je ne veux pas perdre ce que j’ai déjà :

ma notoriété. »

 

Et Jésus à travers ces réponses au V.3 et V.5 va lui apporter un enseignement.

v.3 : « Tu ne peux voir le royaume de Dieu si tu ne nais de nouveau. »

Et au v.5 : « Si tu ne nais d’eau et d’esprit, tu ne pourras entrer dans le royaume de Dieu. »

 

Jésus est entrain d’aborder un sujet dès plus sérieux avec cet homme.

Alors que cet homme est entrain de rigoler avec Jésus :

« Mais Jésus tu sais très bien qu’il faut entrer dans le ventre de maman, pour naitre… ».

Jésus lui, est très sérieux, il a déjà cibler le problème de cet homme.

 

Qu’est ce que Jésus a voulu dire par :

« Si tu ne nais de nouveau, tu ne peux voir le royaume de Dieu. » ?

Qu’est ce que Jésus a voulu dire par :

« Si tu ne nait d’eau et d’esprit, tu ne peux entrer dans le royaume de Dieu. » ?

 

Jésus avait compris que cet homme avait besoin d’une régénération et d’une

transformation spirituelle.

Cet homme avait besoin, non seulement de s’engager avec Jésus, mais il fallait qu’il

redémarre à 0.

 

Si je vous demande : Qu’est ce qu’une nouvelle naissance ?

 « La nouvelle naissance est un acte divin, par laquelle la vie éternelle est accordée au

croyant. » Tout simplement ça.

C’est un acte divin, par laquelle la vie éternelle est accordée au croyant.

 

C’est la grâce de Dieu en Jésus-Christ, notre sauveur, qui efface de nos vies tous nos

péchés et « remet le compteur à 0 », nous offrant ainsi de naitre une vie nouvelle.

Jésus continue et lui dit et c’est ce qui nous intéresse ce matin, au v.5. :

« Il faut naitre d’eau et d’esprit »

 

Qu’est ce que cela signifie Naître d’eau et d’Esprit ?

Qu’est ce que cela implique ?

Vous êtes vous déjà poser ces questions chères frères et sœurs, amis visiteurs ?

Qu’est-ce que tout cela veut dire ?

Lecture Romains 6 :3-4

Le Christ a rendu notre salut possible par sa mort, par son ensevelissement et sa

résurrection.

Il est mort pour nos péchés, il a été ensevelit et est ressuscité du tombeau pour nous

donner une vie nouvelle.

 

Tout d’abord, nous descendons dans l’eau et nous sommes immergés complètement.

Vous avez déjà cherché dans le dictionnaire ce que veut dire : Baptiser ?

Le mot grec « Baptizo » signifie « immerger », submerger, « plonger en-dessous ».

Lorsque le verbe baptiser fait référence au baptême dans l’eau, il exprime l’idée

d’immersion totale, de plonger sous l’eau.

Une personne n’est pas baptisée, si elle n’a pas été complètement immergée.

Il ne s’agit pas simplement de prendre un petit verre d’eau et de le verser sur sa tête, en

pensant que si je fais ça, c’est bon je suis baptisé.

Lorsque nous parlons de baptême, nous parlons d’immersion totale.

 

De même que la mort d’une personne est suivie d’un ensevelissement, de même lorsque

le croyant descend dans le baptistère, sa vie passée, qui est morte quand il a accepté

Jésus, se trouve ensevelit.

 

Lecture Colossiens 2 :12

Le baptême aussi surprenant que cela puisse paraitre est un genre de funérailles, un

adieu formel à une existence dominée par le péché.

Nous sommes mort avec le Christ, et notre ancienne vie a été ensevelit.

 

A travers le baptême, nous démontrons que nous renonçons à notre ancien style de vie,

et à travers l’acte, nous apportons la preuve que les choses anciennes sont passées.

Le baptême symbolise la crucifixion de la vie passée.

 

Ensuite, la personne qui nous baptise nous relève de l’eau, tout comme un mort qui

ressusciterait du tombeau.

Cette étape indique que nous sommes devenus de « nouvelles créatures »

Lecture Galates 2 :20

Lecture 2 Corinthiens 5 :17

Apprenez ces versets par cœur SVP.

 

Lecture Romains 6 :11

A travers le baptême, nous devenons une même plante avec Jésus.

Car pour voir et entrer dans le royaume de Dieu chers amis, il faut que nous soyons des

photocopies fidèles de notre seigneur JC.

C’est là une symbolique fort du baptême.

 

Et pour cela nous avons besoin du SE.

Lorsque vous sortirez de l’eau, vous inviter une puissance infinie à faire sa demeure en vous.

En vous branchant sur la puissance renfermée dans la mort et la résurrection du sauveur,

nous verrons ses qualités remplacer de plus en plus nos vieilles habitudes.

 

Lecture Jean 14 :15-17

Maintenant que j’ai démontré à Jésus mon amour, il me demande de marcher selon les

commandements, mais il va plus loin parce qu’il me dit que le consolateur sera avec moi.

Sachez que le consolateur vous a accompagné dans toute votre démarche.

 

Jésus apporte une précision au verset 17.

Le SE de Dieu m’a accompagné dans toute ma démarche avec le Seigneur car il a un

objectif : Me conduire dans toute la Vérité. Mais maintenant il faut qu’il soit en moi.

 

A travers mon baptême, symbole fort de mon alliance avec Jésus, lorsque j’ai accepté de

mourir avec Jésus, et de renaitre en nouveauté de vie, Jésus lui comme il le dit si bien,

m’accorde son consolateur qui vient et vit désormais au-dedans de moi.

 

Quel est son rôle à ce moment là à l’intérieur de moi?

Il change la source même de votre cœur.

 

A l’issue de votre baptême, vous allez rentrer dans le processus de la sanctification.

Qu’est-ce-que la sanctification ?

C’est l’œuvre de l’esprit de Dieu en nous, et qui jour après jour nous transforme à l’image

de Jésus-Christ.

L’Esprit est en train de transformer tout mon être de l’intérieur, l’esprit est en train de

transformer mon caractère, car l’objectif c’est quoi ?

C’est que je sois à l’image de mon sauveur.

 

Car la Bible nous demande de marcher comme Jésus à marcher.

Et l’ES de Dieu est là pour vous enseigner toutes choses : apprendre à découvrir Dieu,

apprendre à aimer Jésus, il m’apprend à avoir une relation sincère avec Jésus, il me

conduit dans toute la vérité, il me travaille de l’intérieur, il me transforme et spirituellement

nous sommes plus fort.

Le processus est long, mais nous sommes invité à vivre par la foi au fils de Dieu, qui m’a

aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.

 

Nicodème avait besoin d’accepter de tout perdre afin de tout gagner.

Ce message a été rude pour Nicodème ce soir là.

Mais la bible nous dit que Nicodème a accepté de tout perdre, pour gagner la Vie

éternelle.

 

Lecture Jean 19 :38-40

Nicodème a pris la décision de s’engager avec le Seigneur.

Cet homme je suis sur à méditer toute les paroles de Jésus et a fait son choix devant tout le monde.

Au pied de la croix, il a pris la décision d’aller, de prendre le corps de Jésus.

Lui Nicodème, avec Joseph ont décidés d’aller prendre le corps pour l’ensevelir.

 

Et je dois vous apprendre une nouvelle, le mélange d’environ 100 livre de Myrrhe et

d’aromates représentait plus de 33kg d’un mélange très précieux et cher.

Cet homme s’est ruiné en faisant cela, parce qu’il avait compris que rien ne valait une

bonne relation avec Jésus.

Il a compris que le sanhédrin ne lui donnerait pas la Vie Eternelle, il a compris que sa

notoriété ne lui donnerait pas la Vie éternelle.

Mais il a compris que ce qui lui permettait de voir et d’entrer dans le royaume de Dieu,

c’était d’accepter cette régénération spirituelle, cette transformation spirituelle.

 

La Bible dit dans Marc 16 :16

Donc à la question que nous avions en amont, Dieu exige-t-il le baptême ?

Que me répondez-vous ?

 Oui, Non,…

 

Le baptême en lui-même ne peut nous sauver, seule la grâce de Dieu reçue par la Foi

nous permet d’être pardonnés, transformés et prêts à pénétrer bientôt dans son royaume.

Mais c’est par le baptême que nous exprimons clairement notre attachement envers

Jésus-Christ, en présence de Dieu et devant les hommes.

En ce sens le baptême est absolument indissociable du Salut et de la Vie éternelle.

 

Tu dois mourir avec Jésus, l’homme ancien doit rester au fond de l’eau pour pouvoir te

relever en nouveauté de vie au nom du Père du fils et du Saint-Esprit, pour qu’ensuite le

Saint-Esprit puisse te travailler et te transformer pour être à l’image de Jésus.

 

Le rite du baptême est une merveilleuse déclaration d’amour, à l’image de la cérémonie du

mariage, la concrétisation formelle de notre relation avec le Christ.

Cependant, même si la cérémonie du baptême peut avoir un effet puissant sur notre

expérience chrétienne, nous ne devons pas croire qu’elle soit magique et nous rende

incapables de pécher.

Marcher avec Jésus est l’affaire de toute une vie.

C’est un choix de chaque jour.

 

Encore une chose : A l’occasion de la naissance d’un enfant, on se réjouit et on fait la fête.

Toutefois, une fois que les esprits sont calmés, le Bébé doit être nourri, baigné, soigné, éduqué.

Il faut chaque jour se soucier de son bien-être afin qu’il grandisse normalement.

C’est un peu la même chose en ce qui concerne le baptême et la vie chrétienne.

En nous détournant chaque jour de nos péchés, nous devenons de plus en plus réceptifs

à l’esprit du Christ.

En nous adonnant à la prière et à l’étude de la bible, nous pouvons grandir

harmonieusement.

C’est pour cela d’ailleurs que dans Matthieu 28 :19-20, que Jésus demande à son église

« d’enseigner » aux nouveaux baptisés « à observer tout » ce qu’il lui a prescrit.

Il y a encore bien des découvertes à faire après le baptême

Je le répète, Jésus était très sérieux avec Nicodème et il l’est tout autant avec nous sur ce

sujet ce matin.

 

Et je veux terminer le témoignage du début.

Il faut que vous sachiez que lorsque cette femme a avoué à son mari qu’elle a été

baptisée, plus jamais son mari n’a levé un couteau sur elle.

Plus jamais son mari n’a levé un couteau sur elle.

Donc finalement les adventistes avaient raison : Dieu pourvoira.

Et elle a pu adorer son Dieu sans n’avoir plus aucuns problèmes.

 

Nicodème était peut-être quelqu’un comme nous.

Il pensait qu’agir selon la coutume, selon ces bonnes œuvres, selon son rang et sa

personne, lui ouvrait les portes du ciel.

Mais ce matin, Jésus nous dit que nous avons besoins d’être régénéré spirituellement,

transformé spirituellement, et pour cela tu dois rentrer dans cette symbolique forte du

baptême.

 

Lecture Marc 16 :16

Ce n’est pas une métaphore, ce n’est pas une façon de dire les choses.

La Bible est claire n’est-ce pas ?

Pour ceux qui sont déjà baptiser, je veux croire pleinement que vous avez compris cet

acte du baptême que vous avait fait dans le passé.

 

Et pour ceux qui n’ont encore pris aucune décision avec Jésus, je veux croire que vous

allez réfléchir à ce sermon que vous avez entendu et que vous vous poserez les bonnes

questions.

Puisse l’Esprit de Dieu vous parlait d’une manière toute spéciale.

Le Seigneur nous dit: engage-toi avec moi, et tu verras.

Cela ne dépend que de toi. Jésus t’aime. Que décides-tu ? AMEN !

4 commentaires

Skip to comment form

  1. Sauka Pedro Ali

    Amen merci Beaucoup une lumière qui jaillit en moi en se moment meme comme une soif de vouloir en savoir plus pour amélioré ma vie et vivre dans l »Esprit.

  2. Stephane

    Bonjour je suis catholique et j’ai été baptisé étant bébé au nom du Père du Fils et du Saint-Esprit ensuite j’ai suivi toute la procédure (confession, 1ere communion, confirmation) et tout çà entouré de l’éducation de mes parents catholiques aussi, j’ai suvi tant bien que mal Jésus (comme tout le monde avec des hauts et des bas) mais jamais tourné vers d’autres dieux. Et j’ai eu beaucoup de grâces de Mon Seigneur dans ma vie (voir ma mère sortir d’un coma par la prière du chapelet en famille, voir 2 de mes amies revenir à Jésus rien qu’en me fréquentant mais par de douloureuses épreuves pour chacune, et la dernière grâce dont je viens d’avoir c’est de voir dans le ciel une magnifique colombe comme celle de l’Esprit-Saint en forme de nuage si bien dessinée qu’un enfant de bas âge l’aurais compris aussi) ensuite j’ai prié pour beaucoup d’autres choses notamment un détachement de tout ce qu’il y a dans ce monde, mes impuretés, etc…. Et je rends encore grâce à Dieu car il a exaucé mes prières ! Et j’ai eu un lot de souffrance dans ma vie, la dernière vient de 2 collègues de travail et qui m’ont dit que j’étais pas baptisé, imaginé un peu la blessure que cela m’a apporté étant baptisé bébé mais sous la puissance du Père du Fils et du Saint-Esprit (puisque apparemment la façon de se faire baptiser cause problème) j’aimerais que vous expliquiez ceci : Luc chapitre 23 versets 39 à 43 qui dit : « L’un des malfaiteurs crucifiés l’injuriait, disant : N’es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même, et sauve-nous ! Mais l’autre le reprenait, et disait : Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation ? Pour nous, c’est justice, car nous recevons ce qu’ont mérité nos crimes; mais celui-ci n’a rien fait de mal. Et il dit à Jésus : Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne. Jésus lui répondit : Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. » Un malfaiteur qui je doute ce sois fait baptisé d’eau ou d’Esprit (immergé ou aspergé) ou suivi les pas de Jésus durant sa vie de brigand. Ici sa seule foi en Jésus le sauve. Et ici on voit bien la miséricorde infinie de notre Seigneur Jésus. Que le Seigneur vous bénisse et vous garde tout près de son cœur.

  3. maitre raisin le slameur

    la reponse c’est ou non

  4. laurent

    réponse à Stéphane :Par rapport à Luc 23 39/43
    Jésus a déclaré au brigand repentant qu’il serait avec lui dans le paradis.
    Et je crois en effet que ce type, cloué en croix, a rejoint Jésus dans le paradis, car Jésus ne ment pas.

    Mais je sais aussi que Jésus a laissé à notre disposition sa Parole, la Parole de Dieu, la Bible.
    Et dans les Ecritures, les apôtres racontent que le baptême est nécessaire au salut.

    Donc, à moins que Jésus t’ait déclaré à toi aussi Stéphane, que tu n’as pas besoin d’être baptisé, et que tu iras au paradis sans passer par la case baptême, je crois que tu dois toi aussi être baptisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>