«

»

Août 07

Notre amour pour Christ

 «C’est avec raison

que l’on T’aime.»

(Cantique des Cantiques 1:4)

.
LES CROYANTS aiment Jésus avec une affection plus profonde que celle qu’ils oseraient porter à toute autre personne. Ils préféreraient perdre père et mère plutôt que de renoncer à Christ. Ils tiennent tout confort terrestre d’une main mollasse, mais ils serrent fermement Christ contre leur cœur.

Ils renoncent volontiers à toute chose pour Sa cause, et on ne peut les persuader de Le renier. C’est un amour bien faible que celui que peut éteindre le feu de la persécution; l’amour du croyant authentique est un torrent bien plus puissant que cela.

À chaque époque, des hommes ont essayé de séparer les fidèles de leur Maître, mais leurs tentatives ont été infructueuses. Ni les couronnes d’honneur, ni les menaces de la colère, n’ont pu défaire ce lien plus tenace qu’un nœud gordien. Il ne s’agit guère d’un vulgaire attachement que la puissance du monde peut dissoudre.

Ni l’homme ni le diable n’ont encore trouvé la clef qui ouvre ce verrou. Rarement Satan, dans toute son habileté, a-t-il essuyé un échec aussi cuisant que lorsqu’il a cherché à séparer cette union de deux cœurs divinement soudés.

Il est écrit, et rien ne pourra jamais effacer ces mots: «C’est avec raison que l’on T’aime.»  Cependant, l’intensité de l’amour du juste ne s’apprécie pas tant par son apparence que par l’aspiration de ce juste. Car notre lamentation quotidienne est de ne pas pouvoir aimer suffisamment.

Si seulement notre cœur pouvait contenir davantage, et se rendre plus loin encore. Comme Samuel Rutherford, nous soupirons cette complainte: «Oh! puisse un tel amour faire le tour de la terre, et traverser le ciel, oui, le ciel des cieux, et même dix mille mondes, afin que je puisse l’offrir entièrement à mon doux, si doux, oui si doux Christ.»

Hélas! le plus que nous pouvons donner n’est encore qu’un amour bien faible, et notre affection n’est qu’une goutte dans un seau, en comparaison de ce qu’Il mérite de recevoir. Lorsque nous mesurons notre amour par nos intentions, il est alors très grand: nous avons confiance que c’est ainsi que le Seigneur l’appréciera.

Oh! puissions-nous donner tout l’amour contenu dans nos cœurs en une seule et riche offrande, la réunion de toute tendresse à l’endroit de Celui qui est Amour par-dessus tout!