«

»

Fév 13

Offre ou Don?

  Cher(e) ami(e),

Que fait Jésus pour nous?

.

(1) Nous offre-t-il le don du salut?

(2) Il nous A DONNE le salut?

Il y a-t-il une différence entre ces deux façons de croire?

Oui. Si tu crois le (1), tu sentiras que ton salut commence par TON acte ou choix d’accepter ce qu’Il t’offre.

Si tu choisis de ne pas l’accepter, alors tu penseras que Jésus reste sans rien faire pour toi. Ceci affecte indéfectiblement ton cœur.

Jamais un sentiment de profonde gratitude ne te touchera, à la vue du don déjà accordé. Mais tu placeras cette appréciation dans ce que tu auras fait: c’est comme signer une police d’assurance pour accidents.

Peut-être que ce sera une bonne affaire, mais ton cœur ne sera pas profondément impliqué là dedans, et c’est dommage, « car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice » (Romains 10: 10).

Résultats? Ce que la Bible appelle la « tiédeur »: ni froid, ni chaud. Une dévotion pour Christ, qui dans le meilleur des cas sera moyenne et médiocre (Apocalypse 3: 14-21). Quelque chose d’indigne de ce que mérite un véritable Epoux, de la part de son épouse (Apocalypse 19: 7 et 8).

.

Mais si tu crois le (2), tu te sentiras saisi par la compréhension de ce que Jésus a fait pour toi, pour ce qu’il t’a déjà donné, et ta gratitude ne connaîtra pas de limites.

L’amour de Christ te pressera, de telle façon que tu ne vis déjà plus pour toi, mais pour Celui qui a voulu souffrir les horreurs de la seconde mort à ta place (2 Corinthiens 5: 14-21; Hébreux 2: 9). Il n’y aura alors pas de limite à ta dévotion envers lui. Il te sera impossible d’être tiède!

Nous disons donc: Que dit la Bible à ce sujet?

Jésus fait-il simplement une offre de salut, ou bien nous a-t-il déjà accordé le don du salut? Jean 3: 14-19 nous vient à l’esprit: « Dieu a tant aimé le monde qu’il A DONNE son Fils unique ». L’unique façon dont nous pouvons nous perdre est par notre INCREDULITE, c’est-à-dire, notre refus délibéré du don. Et l’incrédulité est comme fermer l’interrupteur.

Penses à ta maison. Tu es saturé(e) de dispositifs qui fonctionnent avec l’électricité. Il y a des cables partout. L’énergie électrique est présente dans toute la maison, disposée à éclairer chaque pièce, à faire fonctionner l’ordinateur, le réfrigérateur, la radio, la télévision, presque tout! Peut-être penses-tu sans réfléchir, que l’interrupteur met en marche tous ces appareils. Mais il n’en est rien. Ce qui met en marche chaque appareil c’est l’énergie électrique qui est générée dans la centrale. Tout ce que peuvent faire les interrupteurs de ta maison est de l’interrompre! (ou bien de ne pas l’interrompre).

L’Evangile dit que le Christ est déjà ton Sauveur. Il t’a donné le don du salut; il l’a placé entre tes mains. Ton incrédulité ne serait rien d’autre que le rejet délibéré du don: éteindre l’interrupteur. Nous les chrétiens, nous avons besoin de revoir notre compréhension de l’Evangile.

Cette tiède dévotion dont parle Jésus, résulte du fait que d’avoir cessé d’apprécier que l’Evangile  » est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit » (Romains 1: 16).

Les bonnes nouvelles sont meilleures que ce que nous avons cru. Il est temps que le monde les entende.