«

»

Nov 01

Où Est Dieu Quand Je Souffre?

La journée débuta. Un jour comme un autre. Une famille de cinq personnes prit la voiture pour un tour en ville. Le crash fut soudain. Du métal et du plastique furent éjectés aux alentours. Trois d’entre eux moururent et deux furent gravement blessés. Mais le conducteur ivre qui conduisait la voiture fautive qui les heurta échappa de justesse. Pourquoi?

Un terrible dictateur prend le contrôle d’une nation entière et des millions de personnes soufrent de ses abus. Pourquoi?
Le médecin déclare: “J’ai de mauvaises nouvelles à vous annoncer” et vous explique ensuite que vous avez un cancer. Pourquoi?

Tous les jours des histoires comme celles-ci arrivent.

Parfois nous les entendons vaguement au journal du soir et d’autres fois, ces histoires sont les nôtres.

Une fois que l’on récupère du choc, nous ne pouvons nous empêcher de nous poser la question la plus naturelle du monde: “Si Dieu est tout-puissant et si Dieu est aimant, pourquoi souffrons-nous autant?” Il est difficile d’imaginer une aussi grande et importante question. Et pourtant, nous nous la posons tous, un jour ou l’autre.
Naturellement, il n’y a pas beaucoup de réponses à choisir. Pensez-y. Soit Dieu veut empêcher les mauvaises choses mais ne le peut pas, dans ce cas, il n’est pas tout-puissant.

Soit, Dieu peut empêcher les mauvaises choses mais ne le veut pas et, dans ce cas, Il n’est pas aimant.

Mais il y a une troisième option: Dieu est aimant et tout puissant, mais Dieu est amour, ce qui veut dire que dans tous les cas, il y a une ligne que, même en étant tout-puissant, il ne franchira pas; et cette ligne est notre libre arbitre (capacité de choisir).
La Bible nous enseigne cette troisième option, et il est difficile d’imaginer une meilleure réponse, ou du moins plus réconfortante. L’histoire humaine, relatée dans la Bible peut être résumée en ces termes:

1) “Dieu est amour” (1 Jean 4:16). C’est une vérité fondamentale concernant qui est Dieu.

2) De ce fait, “Dieu créa l’homme à son image” (Genèse 1:27). Cela veut dire que Dieu fit les êtres humains avec la capacité d’aimer comme Dieu aime, en exerçant le libre arbitre.

3) Bien que créé avec le libre arbitre et avec la capacité d’aimer, l’humanité malgré tout a “péché et est tombée” de sa glorieuse condition morale établit à l’origine de la création (Romains 3:23).

4) Mais il y a une bonne nouvelle: Dieu a établit un plan de salut par lequel chacun et toute l’humanité peut être “sauvé par grâce… au moyen de la foi” (Éphésiens 2:8).

Non pas par contrainte de pouvoir ou par la force, mais par la puissance transformatrice de l’amour de Dieu. L’amour est la seule voie par laquelle Dieu peut détruire le mal et la souffrance tout en préservant notre liberté et notre capacité à aimer.
Est-ce que c’est juste?

Donc la réponse courte à la question “pourquoi souffrons-nous?”, c’est que nous et les autres êtres humains, dans le passé ou le présent, avons choisis le mal, et la souffrance en est le résultat. Ce n’est pas juste. Ce n’est même pas raisonnable.

Le péché est, par définition injuste, douloureux et mauvais. Il est brutal. Mais une chose est sure: Ce n’est pas la volonté de Dieu. Dieu ne veut pas que nous souffrions. Mais il ne veut pas non plus faire de nous des esclaves ou des robots.

Être un être humain, c’est être libre. Cela signifie que nous pouvons choisir soit le bien soit le mal avec leurs conséquences respectives.
La vérité c’est que l’amour ne peut pas exister sans libre arbitre et que le libre arbitre, par sa nature, nous amène aussi à faire de mauvais choix. Alors, lorsque nous disons que si Dieu est bon, Il ne laisserait personne faire quelque chose qui pourrait lui faire du mal ou faire du mal a une tierce personne, nous ne sommes simplement pas logiques.

La réalité en est a l’opposé: c’est précisément parce que Dieu est bon, qu’Il doit nous laisser le choix, de faire soit le bien, soit le mal, avec les conséquences qui en résultent. Dieu veut toujours que nous choisissions le bien et seulement le bien, mais Il ne nous forcera pas. Dieu ne veut jamais que le mal ou la douleur nous atteigne. La souffrance est le produit des choix de l’homme, pas ceux de Dieu. Et ceci est la sombre réalité de la liberté.

Cependant, Dieu est tellement bon qu’Il ne peut pas se laisser isoler ou “insulter” par nos souffrances. Selon la Bible, Il est “touché par le sentiment des nos infirmités” (Hébreux 4:15).

En évoquant la relation de Dieu avec la souffrance humaine, le prophète Ésaïe dit: “Dans toutes leurs détresses, il a été en détresse” (Ésaïe 63:9, Darby 1952).

C’est avec cet amour si profond pour chaque être humain que Jésus dit que ce que l’on fait, soit en bien, soit en mal, à l’un de ces plus petits de nos frères, c’est comme si nous l’avions fait à lui-même (Mathieu 25:41-45).

Toutes nos souffrances touchent Dieu. Il est concerné par chacune des larmes que nous versons, le chagrin, le souci ou l’anxiété qui y est attaché. Le roi David chantait la profonde sympathie de Dieu: “TU comptes les pas de ma vie errante; Recueille mes larmes dans ton outre: Ne sont-elles pas inscrites dans ton livre?” (Psaume 56:8).

L’amour est comme cela. Il souffre avec ceux qui souffrent.
Dieu ressent notre peine

Mais c’est maintenant que l’histoire devient encore plus extraordinaire. Dieu ne ressent pas seulement notre peine dans son cœur à distance, mais Il s’en est totalement imprégné afin de tracer le chemin qui nous sortirait de notre misère.

Jésus-Christ est venu pour “…mourir pour tous.” (Hébreux 2:9). “Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, c’est de nos douleurs qu’il s’est chargé… mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. Nous étions errants comme des brebis, chacun suivant sa propre voie; et l’Éternel a fait retomber sur Lui l’iniquité de nous tous.” (Ésaïe 53:4-6).

La plus grande preuve de l’amour de Dieu face à nos souffrances est qu’Il les a partagées avec nous. Il ne nous a pas laissé souffrir seuls. Ce qui rend le Dieu de la Bible si incroyable c’est qu’Il est venu dans notre monde et a volontairement expérimenté nos souffrances.
Peut importe ce qui vous arrive, il y a deux vérités dont vous pouvez être sures: Premièrement, Dieu est amour et Il vous aime personnellement.

Et deuxièmement, Dieu finira par transformer le mal en bien et guérira les blessures que ce monde vous a fait.

Lorsque Jésus a souffert et est mort sur la croix, Il a prouvé que Dieu aime le pécheur et l’humanité souffrante plus que Sa propre vie, et il a assuré que tous ceux qui mettent leur confiance en Lui auront un glorieux futur totalement libre de toute souffrance. Les promesses de la Bible assurées par la mort de Christ sur la croix, sont pour vous:

“Dieu essuiera toutes larmes de leur yeux, et la mort ne sera plus; il n’y aura plus ni deuil, ni cris, ni douleur, car les premières choses ont disparu” (Apocalypse 21:4).

(Les citations de la Bible sont tirées de la version Louis Segond 1910 qui est dans le domaine public.)