«

»

Jan 11

Prendre racine

racine  «Ils n’ont point

de racine.»

(Luc 8:13) 

.

Aujourd’hui, ô mon âme, examine-toi toi-même à la lumière de ce texte. Tu as reçu la Parole avec joie; tes sentiments ont été remués, et tu as éprouvé une vive impression.

Mais rappelle-toi ceci: recevoir la Parole par une oreille est une chose, mais recevoir Jésus dans ton cœur en est une autre tout à fait différente. Une émotion superficielle s’accompagne souvent d’une dureté de cœur, et une vive impression laissée par la Parole n’est pas toujours durable.

Dans la parabole du semeur, une partie de la semence tombe sur un sol rocailleux, recouvert d’une mince couche de terre.

Lorsque la plante commence à prendre racine, sa croissance vers le bas est entravée par la roche dure: elle dépense donc toute son énergie à dresser ses pousses vertes aussi haut qu’elle le peut. Mais ne recevant que peu de sève en provenance des racines, elle finit par flétrir.

Est-ce mon cas? Me suis-je donné en spectacle aux yeux de tous, sans que ma vie intérieure corresponde à mon discours? Une bonne croissance s’étend à la fois vers le haut et vers le bas. Suis-je enraciné dans une fidélité et un amour sincère envers Jésus?

Si mon cœur n’est pas attendri et fertilisé par la grâce, la bonne semence pourrait germer pendant quelque temps, mais elle se flétrira bientôt, car elle ne peut croître sur un cœur rocailleux, insensible et non sanctifié.

Je redoute ce genre de piété qui croît trop rapidement et qui manque d’endurance, comme le ricin de Jonas: laissez-moi plutôt évaluer le coût d’être un disciple de Jésus. Et par-dessus tout, laissez-moi ressentir l’énergie de Son Saint-Esprit, et alors je posséderai une semence saine et durable en mon âme.

Si mon esprit demeure obstiné comme il l’est naturellement, le soleil de l’épreuve le brûlera; et mon cœur endurci concentrera cruellement la chaleur sur cette semence dénudée. Alors ma foi ne tardera pas à mourir, et mon désespoir sera terrible.

C’est pourquoi, ô céleste Semeur, je Te prie de labourer le champ de mon cœur, et de semer la vérité en moi. Permets-moi ensuite de produire une abondante moisson à la gloire de Ton nom.