«

»

Juil 23

Purifié de tout péché

  «Le sang de Jésus

Son Fils nous purifie

de tout péché.»

(1 Jean 1:7)

.

LE TEXTE utilise le mot «purifie», et non «purifiera». Plusieurs personnes croient que sur leur lit de mort, elles pourront s’accrocher à l’ultime espérance d’un pardon futur. Oh! combien m’est-il infiniment préférable d’être purifié maintenant, plutôt que de reposer sur une vague possibilité de pardon lorsque ma dernière heure sera venue.

Certains s’imaginent que plusieurs années d’expérience chrétienne sont nécessaires pour développer la conviction intérieure d’être pardonné. Mais le pardon du péché est une réalité présente, un privilège pour aujourd’hui, une joie pour cette heure même. Dès qu’un pécheur se confie en Jésus, il est aussitôt pleinement pardonné.

Le texte, rédigé au présent, indique aussi la continuité: c’était «purifie» hier, c’est «purifie» aujourd’hui, ce sera «purifie» demain. Il en sera toujours ainsi pour toi, chrétien, jusqu’à ce que tu traverses le fleuve: à chaque heure tu peux venir à cette source, car elle purifie encore.

Remarquez de même l’intégralité de la purification: «Le sang de Jésus Son Fils nous purifie de tout péché», non pas du péché, mais «de tout péché».

Cher lecteur, je ne saurais t’exprimer l’extraordinaire douceur de cette parole, mais je prie Dieu le Saint-Esprit de t’y faire goûter.

Multiples sont nos péchés devant Dieu. Que la liste en soit courte ou longue, le prix à payer est le même. Et dans tous les cas, le sang de Jésus-Christ s’avère le paiement béni et divin, que ce soit pour les transgressions de Pierre le blasphémateur, ou encore pour les manquements de Jean le bien-aimé.

Notre iniquité est effacée, effacée maintenant, effacée entièrement pour toujours. Plénitude bénie! Qu’il fait bon reposer sur ce doux thème, alors que nous nous abandonnons à un sommeil bienfaisant.

Péchés contre un Dieu Saint;
Péchés contre Ses lois de justice;
Péchés contre Son amour et Son sang;
Péchés contre Son nom et Sa cause;
Péchés immenses comme la mer.
De tout cela, Il me purifie.

Source: www.cyberspaceministry.org