«

»

Août 15

Quel cœur avons-nous?

   «Et Je vous donnerai

un cœur de chair.»

(Ézéchiel 36:26)

.
.
CE QUE Dieu appelle un «cœur de chair» est reconnu par sa sensibilité à l’endroit du péché.

De laisser vagabonder une imagination malsaine, ou de permettre à un désir sauvage d’exister ne serait-ce qu’un moment, voilà ce qui suffit amplement à chagriner un cœur de chair devant le Seigneur.

Le cœur de pierre considère une grande iniquité comme n’étant rien du tout. Mais il en va tout autrement pour le cœur de chair:

Si à droite ou à gauche je m’égare,
N’hésite pas, Seigneur, à me blâmer;
Et laisse-moi pleurer avec amertume,
Pour avoir chagriné Ton amour.

Le cœur de chair reçoit la volonté de Dieu. Contrairement au cœur rebelle qui refuse de se soumettre à la volonté de Dieu, le cœur de chair, une fois accordé au croyant, vibre comme une feuille de peuplier à chaque souffle céleste, et se courbe comme un roseau à chaque brise de l’Esprit de Dieu.

La volonté naturelle est un acier dur et froid, qui refuse d’être mis en forme par le marteau, mais la volonté renouvelée, comme le métal en fusion, est vite transformée par la main de la grâce.

Dans le cœur de chair, il y a une tendresse de l’affection. Le cœur endurci n’aime pas le Rédempteur, mais le cœur renouvelé brûle d’affection pour Lui.

Le cœur dur est égoïste, et il demande froidement: «Pourquoi devrais-je pleurer pour le péché? Pourquoi devrais-je aimer le Seigneur?» Mais le cœur de chair dit: «Seigneur, Tu sais que je T’aime; aide-moi à T’aimer encore davantage!»

Nombreux sont les privilèges de ce cœur renouvelé: c’est là qu’habite le Saint-Esprit, c’est là que vit Jésus. Il est apte à recevoir toute bénédiction spirituelle, et toute bénédiction vient à lui. Il est disposé à produire tout fruit céleste à l’honneur et à la louange de Dieu, et c’est pourquoi le Seigneur Se réjouit.

Le cœur de chair est la meilleure défense contre le péché, et la meilleure préparation pour le ciel. Un cœur renouvelé se tient sur la tour de garde, et veille jusqu’à la venue du Seigneur Jésus.

Cher lecteur, as-tu en toi ce cœur de chair?

Source: www.cyberspaceministry.org