«

»

Fév 16

Remède contre la tristesse

 

  Nous sommes tous tentés

de nous décourager

dans certaines occasions.  

.

Le simple fait d’être un être humain nous expose aux assauts de Satan.

Il a bien des manières de nous atteindre: par nos parents, notre époux ou notre épouse, nos voisins, nos compagnons de travail ou de classe, nos amitiés et même (et c’est triste de le dire) par nos frères dans la foi.

Toutes les tentations de Satan ont à la base quelque chose en commun: l’INCRÉDULITÉ vis à vis des promesses de Dieu.Et leur antidote, le bouclier qui assure la victoire, c’est CROIRE en Ses promesses.

Tel est le message central de la Bible, et il est difficile d’imaginer avec quel acharnement Satan tente de miner notre confiance dans les paroles de Dieu.

Il est tout aussi difficile de comprendre pourquoi nous sommes si disposés à donner crédit aux suggestions de Satan, au lieu de croire ce que dit Dieu.

.

Nous énumérons ici sept promesses que Dieu fit à Abraham (tandis qu’il se nommait encore Abram). En vertu du sacrifice de Christ, tu es un fils d’Abraham, donc, tu es héritier des mêmes promesses. Elles se trouvent dans Genèse 12:1-3:

1. « Je ferai de toi une grande nation », c’est-à-dire, tu seras une personne respectable.

2. « Je te bénirai ». Ceci signifie: te donner le bonheur, la félicité.

3. « Je rendrai ton nom grand ». Je te rendrai digne de la considération des autres.

4. « Tu seras une source de bénédictions ». Tu feras les autres heureux.

5. « Je bénirai ceux qui te béniront ». Tu seras quelqu’un de spécial pour Dieu.

6. « Je maudirai ceux qui te maudiront ». Les ennemis ne vont pas te manquer, mais Dieu confondra chacun d’eux, et toi, il t’honorera.

7. « Toutes les familles de la terre seront bénies en toi ». C’est la promesse que Christ viendrait de la descendence d’Abraham, mais c’est aussi la promesse que tu partageras avec Christ la joie de Le faire connaître au monde.

.

Comment Abraham répondit-il? Il eut des hauts et des bas, au début, il fut   incapable de croire les bonnes nouvelles si fantastiques.

Mais finalement, il s’éleva au-dessus du brouillard des doutes, et il « eut confiance en l’Éternel, qui le lui imputa à justice » (15:6).

Et toi, l’as-tu déjà fait? Si ce n’est pas le cas, c’est le moment. Tout le ciel est dans l’attente de ta réponse.