«

»

Août 28

S’alimenter en « Huile »

 

 

  «De l’huile pour le

chandelier.»

(Exode 25:6)

.

MON ÂME, tu as grandement besoin d’huile, sans quoi ta lampe ne brûlera pas très longtemps. Si ta lumière s’évanouit, ce qui arrivera certes si tu manques d’huile, la mèche de ta lampe se mettra à fumer et deviendra une nuisance.

Tu ne peux puiser d’huile dans ta nature humaine, et tu dois donc aller vers les vendeurs pour t’en procurer, sinon tu t’écrieras bientôt comme les vierges folles: «Ma lampe s’éteint!»

Même les lampes consacrées ne pouvaient éclairer sans huile. Bien qu’elles brillaient dans le tabernacle, elles devaient être alimentées; même si aucun vent violent ne soufflait sur elles, les mèches devaient être entretenues. Ton besoin est tout aussi grand.

Même dans les plus favorables circonstances, tu ne peux donner de lumière une heure de plus sans qu’une fraîche huile de grâce ne te soit apportée.

On ne pouvait utiliser n’importe quelle huile pour le service du Seigneur: ni le pétrole qui surgit si abondamment de la terre, ni les produits du poisson, ni les extraits de noix n’étaient acceptables. Une seule huile était désignée, et c’était la meilleure huile d’olive.

La prétendue grâce de la bonté naturelle, la grâce factice provenant de mains sacerdotales, ou encore la grâce imaginaire de cérémonies pompeuses, tout cela ne sera d’aucun secours à l’authentique enfant de Dieu: il sait bien que le Seigneur ne prend aucun plaisir à ces fleuves d’huile impure.

Il se rend plutôt au pressoir de Gethsémané, et s’approvisionne auprès de Celui qui y a été écrasé. L’huile de grâce de l’Évangile est pure et exempte de lie et de sédiment, et c’est pourquoi la lumière qu’elle produit est claire et brillante.

Nos églises sont le chandelier d’or du Sauveur, et pour qu’elles soient des lumières dans ce monde ténébreux, elles doivent pouvoir compter sur une grande réserve d’huile sainte. Prions pour nous-mêmes, pour nos pasteurs et pour nos églises, afin que nul ne manque de cette huile pour éclairer.

La vérité, la sainteté, la joie, la connaissance, l’amour, voilà autant de rayons de lumière sacrée: mais nous ne pouvons les générer pour chasser l’obscurité si nous n’avons pas reçu personnellement de cette huile de la part de Dieu le Saint-Esprit.

Détache les chaînes de ton cou, et profite de ta liberté, car Jésus t’a affranchi.

Source=www.cyberspaceministry.org