«

»

Fév 21

Un peuple qui se prépare…

Dieu nous envoie le même

message qu’à l’ancien Israël :

« Prépare-toi à la rencontre de ton Dieu »

(Amos 4 :12) 

.

Ces mots contiennent un formidable défi : se préparer à rencontrer Dieu.
Christ lui-même a clairement dit et précisé qu’il reviendrait. «Je reviendrai» nous dit-il dans Jean 14 :1-3.

Il veut que nous soyons prêts pour ce grand et glorieux évènement. C’est pourquoi il dit : «Prépare-toi à la rencontre de ton Dieu». Il veut que nous progressions dans notre caractère et dans notre vie quotidienne avant de rencontrer le Roi de Rois.

Être prêts à rencontrer le Seigneur signifie avoir l’image de Dieu restaurée dans notre âme. Cela signifie refléter dans notre vie toutes ces vérités fondamentales qui sont vitales pour notre salut. Cette préparation signifie aussi faire des progrès dans la formation du caractère.

Et pour progresser dans cette formation, nous devons comme Jésus, faire notre expérience à Gethsémané, c’est-à-dire «Non pas ce que je veux, mais ce que tu veux».

Nous devons mourir à nous-mêmes et faire des progrès dans notre course chrétienne. La lutte que nous devons soutenir est « le bon combat de la foi ». C’est à quoi je travaille s’écrie l’Apôtre Paul, en combattant avec sa force qui agit puissamment en moi » (Colossiens 1 : 29).
.
Ne nous décourageons pas parce que notre cœur semble dur. Jésus est venu pour enlever notre cœur de pierre et nous donner un cœur de chair […].

Lorsque nous sommes assaillis par la tentation, résistons fermement aux pressions du mal ; disons à notre âme : «Comment pourrais-je déshonorer mon Rédempteur ? Je me suis donné à Jésus, je ne puis faire les œuvres de Satan». Crions à notre cher Sauveur afin d’obtenir l’aide requise pour sacrifier chaque idole et mettre de côté tout péché chéri.

Que le regard de la foi puisse percevoir Jésus debout devant le trône du Père, présentant Ses mains blessées tandis qu’il plaide en notre faveur ! Croyons que la force nous est transmise par notre précieux Sauveur. »
Si nous voulons le bonheur, le vrai bonheur, laissons Jésus entrer dans notre cœur afin de nous aider à progresser chaque jour dans la voie de l’éternité.

Ma vie, mon être entier, tout…ce que j’ai t’appartient Seigneur !