«

»

Fév 07

Une femme de principe

 Mais toi, ô Eternel !

Tu es mon bouclier, tu es ma gloire,

et tu relèves ma tête.

Psaumes 3:4

.

Réflexion basée sur Esther 1:1-13

Pendant six jours, le roi déploya l’opulence de son grand royaume et festoya avec ses responsables militaires, les princes et la noblesse.

Au septième et dernier jour de ces festivités, après avoir beaucoup bu, le roi demanda que la reine lui fût amenée afin de «montrer sa beauté». Il lui demandait de révéler son corps à des hommes ivres et concupiscents.

Ceci était un comportement inacceptable pour une reine. Comment le roi pouvait-il exiger une telle chose ? Consentir à un tel désir, incitait la Reine Vashti à prodiguer, à ces hommes en état d’ivresse, un bien humiliant divertissement. Si elle refusait, cela impliquerait des conséquences. Sa position royale signifiait-elle plus pour elle que sa propre dignité ?

Elle décida de désobéir à l’ordre du roi. Il n’était pas question de se dévêtir devant des hommes saouls. Sa désobéissance aurait certainement pour seul résultat une punition.
Elle pouvait être destituée en tant que reine, perdre sa position d’honneur et être bannie par le roi. Elle aurait pu être également exécutée.

Elle évalua le prix et décida que sa dignité était bien plus importante que le rejet qu’elle pourrait expérimenter. Il lui fallut du courage pour dire «Non» et elle se prépara à l’issue fatale.
Le roi fut furieux et après avoir consulté ses conseillers, il la bannit du royaume de peur que les autres épouses manquent de respect et désobéissent à leurs maris.

Ressemblez-vous à Vasthi en refusant le compromis quoiqu’il vous en coûte ? Qu’en est-il de votre dignité ? Abaissez-vous les critères de conduite de vie pour plaire à un homme ? Avez-vous peur d’être rejetée par quelqu’un qui réclame de vous un compromis ? Est-ce que l’appât des choses mondaines mérite de se sentir dévaluer dans sa propre personne ? Suivez-vous le dernier cri en matière de mode au risque d’entacher votre modestie ? Comment estimez-vous l’honneur et la dignité ?

Vashti était pudique et courageuse, une femme qui se respectait et faisait preuve d’une grande personnalité. Elle n’hésita pas à abandonner couronne et royauté afin de préserver sa dignité.
Être honorée est plus précieux que le déshonneur, et Vashti a démontré de la force dans sa décision de ne pas se laisser rabaisser honorant ainsi l’Eternel.

Dans la vie, il est important de se rappeler que ce que nous sommes est bien plus grand que ce que nous possédons.

Retrouvez l’histoire de Vashti dans Esther 1:1-13. Ce texte est tiré de l’agenda de la femme vertueuse – Editions compétences.

Source: http://www.adventlife.fr/etre-parent/vie-de-famille/item/390-vashti-une-femme-de-principe