«

»

Nov 28

Vaincre mes défauts de caractère!

 

Le Dieu vivant veut

m’aider à vaincre

mes défauts de caractère.

.

La bible est claire, même très claire :

« A celui qui vaincra je donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu.

« Celui qui vaincra n’aura  pas à souffrir la seconde mort.

« A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc ; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n’est celui qui le reçoit.

« A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu’à la fin mes œuvres, je donnerai l’autorité sur les nations.

« Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs ; je n’effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges.

« Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau.

« Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône. » – Apocalypse 2:7, 11, 17, 26 ; 3:5, 12, 21.

Seuls ceux qui auront vaincu par le sang de l’Agneau et par la parole de leur témoignage se trouveront parmi les fidèles exempts de toute souillure, dans la bouche desquels il ne s’est trouvé aucun mensonge. Il nous faut nous dépouiller de notre propre justice et nous vêtir de la justice du Christ.

Nombreux sont ceux qui se trompent eux-mêmes en pensant que le caractère sera transformé à la venue du Christ, mais il n’y aura aucune conversion du cœur lors de sa venue. C’est ici même qu’il faut se repentir de ses défauts de caractère. Par la grâce du Christ, le chrétien va les vaincre tandis que le temps de grâce dure toujours.

Certains sont naturellement plus passionnés que d’autres ; mais cet esprit ne pourra jamais s’harmoniser avec l’Esprit de Dieu. L’homme naturel doit mourir, et l’homme nouveau, Christ Jésus, doit prendre possession de l’âme, afin que le disciple de Jésus puisse dire avec justesse : ‘Si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi.’

Le moi est difficile à soumettre. La perversion humaine dans toutes ses formes ne se soumet pas volontiers à l’Esprit du Christ. Mais chacun devrait bien comprendre qu’il n’y a aucun espoir à moins que la victoire ne soit acquise par Christ. Cette victoire peut être gagnée ; car avec Dieu rien n’est impossible. Par l’aide de sa grâce, tout mauvais caractère, toute perversion humaine peut être vaincue.

Par la grâce de Dieu, chacun peut vaincre ses défauts de caractère !