«

»

Jan 31

Ouvre ton coeur

 “L’Éternel protège les étrangers;

Il soutient l’orphelin et la veuve;

Mais il renverse la voie des méchants.”

(Psaumes 146 : 9)

.
Le mois de janvier se termine. Avez-vous souhaité « Bonne année » à tous ceux que vous connaissez ? N’avez-vous pas oublié cet ami dont vous n’avez pas de nouvelles depuis une année ou plus ? Attention ! Certains pourraient vous en vouloir d’avoir manqué à la tradition. Et bien dans ce cas, beaucoup m’en voudront…

En pensant à ce rituel, plusieurs questions me sont venues en tête.
Pour dire la vérité, je trouve ennuyant de taper des centaines de sms pour présenter ses vœux. Chaque année, on rivalise d’imagination pour envoyer les messages les plus originaux. A quoi bon ?
A quoi ça sert d’envoyer des messages à toute ma liste de contacts quand je n’ai vraiment de relations qu’avec 10 d’entre eux sur 40 ?
Pourquoi les 30 qui ne m’appellent jamais ou ne m’écrivent jamais un message d’habitude le font le 1er janvier ? Eux aussi pourraient se poser cette question à mon sujet.

Finalement quel est le sens profond de ce souhait ?
Ai-je vraiment à cœur que ton année soit bonne ?
Je présente mes vœux et puis je retourne immédiatement à ma routine personnelle. Je réfléchis à la manière dont je vais remplir l’année pour qu’elle soit bonne pour MOI : voyages, fêtes, sorties diverses, etc…
N’est-ce pas un peu hypocrite ?
J’ai décidé de rompre avec le rituel cette année…

La Parole de Dieu dit dans Esaïe 1 : 17 :
« Apprenez à faire le bien; Recherchez la justice, Protégez l’opprimé; Faites droit à l’orphelin, Défendez la veuve. »

Zacharie 7 : 9, 10 : « Ainsi parlait l’Eternel des Armées : Rendez véritablement justice, Et ayez l’un pour l’autre, de la bonté et de la miséricorde. N’opprimez pas la veuve et l’orphelin, l’étranger et le pauvre. Et ne méditez pas l’un contre l’autre le mal dans vos cœurs. »

Si je sais que dans mon entourage, il y a une femme seule qui a des difficultés à nourrir ses enfants et que je ne lui viens pas en aide, à quoi cela sert-il de lui dire « bonne année » ?

Pour que son année soit bonne, je dois me rapprocher d’elle pour savoir comment je peux répondre à ses besoins.

Demandons- nous au quotidien ce que nous pouvons faire pour permettre à notre prochain, (son conjoint, une voisine, un collègue, un ami, etc.) de passer une meilleure année.

Voilà quelques suggestions pour illuminer la vie de ceux qui nous entourent :
– Prendre le temps de rendre visite à quelqu’un,
– Passer un coup de fil au moins une fois par mois à un ami qui vit à l’étranger,
– Rendre un service avec le sourire,
– Visiter les malades de sa communauté.

La liste n’est pas exhaustive ; à vous de trouver comment faire le bien et rechercher la justice, comment faire droit à l’orphelin et défendre la veuve.

Source: http://www.adventlife.fr/meditation/culture-spirituelle/item/388-ouvre-ton-coeur