«

»

Avr 01

10 choses que les chrétiens doivent comprendre sur la prière !

 

La prière est le moyen de communication que nous utilisons pour nous adresser à Dieu.

Elle est absolument essentielle à notre vie spirituelle, c’est pourquoi nous ne cessons de répéter l’importance de s’y adonner quotidiennement.

Mais comment expliquer les difficultés de certains chrétiens à mener une vie de prière régulière et satisfaisante ?

Voici 10 points clés qui vous aideront à mieux saisir ce qu’est la prière et vous débarrasser des a priori à son sujet !

1) La prière n’est pas réservée aux gens parfaits.

Ce peut être une évidence pour vous, mais beaucoup ont encore du mal à le comprendre. En effet, combien de chrétiens se cachent derrière le « j’ai péché » pour se dérober à la prière ? S’il fallait être parfait et absous de tout péché pour s’adresser à Dieu, croyez-le ou non, personne n’aurait la capacité de prier. Lorsque nous sommes en couple avec une personne et que nous désirons lui parler, cela ne signifie pas que nous sommes parfaits ou nécessairement dignes de le faire, loin de là ! Il en va de même avec Dieu : nous avons la possibilité de nous présenter à Lui dans notre condition de pécheur. C’est même la condition sine qua none pour qu’Il pardonne nos fautes et transforme notre nature. Vous n’avez pas besoin de sentir que vous « méritez » de prier car la vérité est que nous ne méritons rien, pas même que Dieu réponde à nos requêtes. C’est ici tout le principe de la grâce : être réconcilié avec Dieu et avoir la possibilité de s’adresser à Lui sans même en être digne.

« Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ » (Romains 3:23-24)

2) L’honnêteté, la vérité et la sincérité sont les clés !

L’honnêteté, la vérité, la sincérité doivent cimenter nos relations, quelles soient familiales, professionnelles, amicales, amoureuses ou spirituelles ! Dieu sonde les profondeurs de notre cœur et sait ce qui se cache au plus profond de nous. Alors pourquoi ne pas jouer la carte de la transparence avec Lui ? Y a-t-il un intérêt à prétendre ou paraître devant ce Dieu qui nous connait mieux que nous ne nous connaissons nous-mêmes ? S’il y a bien une personne devant qui nous devons nous mettre à nu, c’est le Seigneur. Vous avez péché ? Dites-le Lui. Vous vous êtes éloigné de Ses voies ? Dites-le Lui. Vous n’aimez pas prier ou avez honte de vous présenter devant Lui ? Dites-le Lui !

« Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. » (Jean 4:23)

3) N’essayez pas de juger votre propre prière.

« Ma prière était nulle »: est-ce une phrase que vous avez déjà prononcé ? Avez-vous déjà eu l’impression d’avoir « mal prié » ? De sortir d’un moment passé en compagnie de Dieu qui vous a laissé sur votre faim et vous a plongé dans un sentiment profond d’insatisfaction ? Beaucoup de chrétiens sont dans ce cas. Ils ne laissent même pas à Dieu le temps de s’exprimer ou de répondre à leur demande, que déjà ils estiment ne pas avoir été à la hauteur. La vérité est qu’ils se posent en juges et estiment qu’ils sont en droit d’estimer si leur prière est acceptable ou non. Or, n’est-ce pas une prérogative divine ? De la même façon que nous ne sommes pas en droit de juger la prière d’autrui, nous ne sommes pas non plus autorisés à condamner nos propres prières.

 4) Utilisez un langage qui est le vôtre.

Lorsque vous vous adressez à Dieu, soyez vous-même. Ne cherchez pas à emprunter le langage de ce pasteur ou l’expression de ce frère ou de cette sœur. Présentez-vous devant le Seigneur avec révérence et utiliser un langage correct et respectueux. Nul besoin d’utiliser des expressions du XVIème siècle, des mots théologiques savants ou un langage soutenu. L’important est que vous puissiez vous exprimer en toute liberté et mettre des mots sur ce que vous ressentez au plus profond de vous.

5) Priez à votre manière.

Ne laissez personne vous dicter de façon stricte la façon dont vous devez prier. La prière n’est pas une récitation. Elle doit restée libre, inspirée et improvisée. C’est un dialogue avec Dieu, et non un discours devant Lui. Certains aiment utiliser le Notre Père, d’autres la méthode ACRS (adoration, confession, remerciements, supplications). C’est un schéma de prière qu’il est tout à fait possible d’adopter, mais rien ne nous empêche de prier d’une toute autre façon. Une bonne prière est une prière conduite par le Saint-Esprit !

6) Votre façon de prier est appelée à évoluer dans le temps.

La façon dont vous priez aujourd’hui n’est pas la façon dont vous prierez demain. Ainsi, votre manière de vous exprimer devant le Seigneur ne doit pas être une source d’inquiétude. Plus vous grandissez avec Lui et gagnez en maturité, plus votre façon de vous adresser à Lui évolue. C’est en passant du temps dans la prière que l’on apprend à devenir véritablement à l’aise et à trouver nos mots.

7) Varier la façon dont on prie est une bonne chose.

Trouver des habitudes de prière et adopter une sorte de « routine spirituelle » a ses bons côtés. Mais il y a un risque : le fait de répéter des choses machinalement. C’est pourquoi il est très important de varier sa façon de prier, dès lors que nos temps de prière se sont inscrits dans une certaine régularité. Vous pouvez par exemple chanter votre prière au lieu de simplement la dire. Si vous désirez danser, faites-le. Si vous avez à cœur de prier en faisant le tour de votre maison, ne vous en privez pas. Laissez-vous conduire par l’Esprit qui renouvelle sans cesse nos habitudes.

8) Aucun sujet n’est tabou dans la prière !

Sentez-vous libre de prier pour tous les sujets qui vous viennent à cœur. Devant le Seigneur, aucun sujet ne doit être tabou. Si vous désirez prier pour votre vie sexuelle, soyez libre de le faire. Ne laissez personne vous convaincre que vous n’avez pas la possibilité d’exposer toutes vos requêtes devant le Père céleste. Si vous n’osez pas poser vos questions devant les hommes, faut-il aussi que vous vous restreignez devant Dieu ?

9) Vous n’avez pas besoin d’un tiers pour prier.

Sauf en cas de prière de groupe au sein d’une église ou d’un tout autre rassemblement, la prière concerne exclusivement deux personnes : vous et Dieu. Vous n’avez pas besoin d’un ministère, prêtre, pasteur, responsable, soeur ou frère pour venir aux pieds du Maître. Christ reste le seul intermédiaire. C’est à Lui que vous devez adresser vos prières et à aucun autre. Vous n’avez pas non plus besoin d’un homme ou d’une femme pour confesser vos péchés. Vos prières ont de la valeur et sont tout aussi efficaces que celle d’un serviteur de Dieu.

« En effet, il y a un seul Dieu et il y a aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes : un homme, Jésus-Christ » (1 Timothée 2:5)

10) Votre vie de prière ne regarde que vous.

En lisant Matthieu 6, nous comprenons que la façon dont les pharisiens priaient et les raisons qui les conduisaient à le faire n’était pas les bonnes. Leur seul et unique intérêt était de paraître spirituels et religieux devant les hommes, si bien que Jésus les a qualifiés d’hypocrites. Si nous ne voulons pas que le Seigneur nous qualifie de la sorte, nous devons comprendre qu’il y a des choses à exposer et d’autres à ne pas dévoiler. Notre vie de prière ne doit pas être exposée aux yeux de tous. Nous pouvons tout à fait évangéliser, édifier et encourager nos frères et nos sœurs, sans toutefois nous vanter de la durée de nos prières, de leur fréquence ou des formules que nous avons utilisées pour nous adresser à Dieu. Vous imaginez-vous postez une publication Facebook dans laquelle vous expliquez combien de temps vous avez passé avec votre conjoint, le sujet de chacune de vos conversations, les surprises que vous lui avez préparées… ? Cela va sans doute vous paraître ridicule car ce sont des choses qui ne regarde que votre couple. Eh bien il en va de même avec Dieu. Ce qui est de l’ordre de l’intimité spirituelle doit rester secret !

« Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. » (Matthieu 6:5-6)

Il n’existe aucune recette magique pour passer des temps de qualité avec Dieu et prier convenablement. L’important est d’être vrai, sincère et de nous présenter devant Christ à cœur ouvert.