«

»

Juil 17

Condamnons le péché!

«Qu’aucun d’eux

n’échappe!»

(1 Rois 18:40)

.

LORSQUE le prophète Élie reçut la réponse à sa prière, et que le feu de l’Éternel consuma l’holocauste en présence de tout le peuple, il appela les Israélites qui étaient rassemblés et leur ordonna de saisir les prophètes de Baal, ajoutant avec sévérité: «Qu’aucun d’eux n’échappe!»  Il les fit tous descendre au torrent de Kison, où il les égorgea.

Qu’il en soit ainsi avec nos péchés: ils sont tous maudits, aucun d’eux ne doit être préservé. Notre péché le plus chéri doit mourir. Ne l’épargnons pas, malgré ses cris. Frappons-le, même s’il nous est aussi cher qu’un Isaac. Frappons-le, car Dieu frappa aussi le péché lorsqu’Il le fit reposer sur Son propre Fils.

Avec une implacable résolution, nous devons condamner à mort ce péché qui, autrefois, était l’idole de notre cœur.

Chrétien, te demandes-tu comment tu pourras accomplir cette œuvre? Jésus sera ta force. La grâce, qui t’a été accordée par l’alliance de Dieu, te permet de vaincre le péché. Tu as la force de remporter la victoire dans cette croisade contre les convoitises du cœur, car Christ Jésus t’a promis d’«être avec toi tous les jours, jusqu’à la fin du monde.»

Si tu désires triompher des ténèbres, place-toi dans la lumière du Soleil de Justice. Il n’y a rien de plus efficace que la présence immédiate de Dieu pour le dévoilement total du péché, et pour la délivrance de sa domination et de sa culpabilité.

Job n’a jamais aussi bien compris comment se débarrasser du péché que lorsque l’œil de sa foi se posa enfin sur Dieu: il se prit alors en horreur, et se repentit dans la poussière et la cendre.

L’or fin du chrétien perd souvent de son éclat. Nous avons besoin du feu sacré pour en consumer les impuretés. Précipitons-nous vers «notre Dieu qui est un feu dévorant.» Il ne consumera pas notre esprit, mais nos péchés. Puisse la bonté de Dieu provoquer en nous une jalousie sacrée, une guerre sainte contre ces iniquités abominables à Ses yeux.

Par Sa puissance, avançons vaillamment sur ce champ de bataille, et détruisons complètement cette bande détestable: «Qu’aucun d’eux n’échappe!»

Source: www.cyberspaceministry.org