«

»

Mar 25

Cultiver la Foi

   « La compréhension de ce que veut dire l’Écriture,

lorsqu’elle insiste sur la nécessité

de cultiver notre foi,

est plus essentielle que toute

autre connaissance à notre portée ».

.

Remarquez qu’il s’agit de la connaissance de ce que signifie les Écritures quant à la nécessité de cultiver la foi, non pas d’avoir la foi, mais de la cultiver.

Les Écritures disent peu de chose sur la nécessité d’acquérir la foi, cependant elles abondent sur le besoin de la cultiver.

La raison en est que tout homme a reçu la foi, au départ: tout ce qu’ils ont à faire est de la cultiver.

Personne ne peut obtenir plus de foi qu’il ne lui en a été donnée sans cultiver celle qu’il possède

Il n’y a rien qui ne se développe plus rapidement que la foi, quand elle est cultivée -parce que votre foi fait de grands progrès (2 Thessaloniciens 1:3).

La foi, c’est compter que la parole de Dieu accomplira elle-même ce qu’elle dit et dépendre de la seule parole pour son accomplissement.

Cultiver la confiance que la parole de Dieu, « seulement la parole », réalisera ce qu’elle dit, c’est cultiver la foi.

.

La foi, c’est le don de Dieu (Éphésiens 2:8); et dans les Écritures, il est claire qu’elle est donnée à tous: la mesure de foi que Dieu a départie à chacun (Romains 12:3).

Cette mesure de foi que Dieu a départie à chacun, est le capital dont Dieu dote au départ tout homme venant dans le monde; et tout homme doit rentabiliser ce capital, le cultiver, pour le salut de son âme.

Il n’y a pas le plus petit risque de voir ce capital se réduire si on l’utilise: aussitôt utilisé, il augmentera, il « fait de grands progrès ».

Et aussi sûrement qu’il s’accroît, la justice, la paix et la joie dans le Seigneur sont accordées, pour la plénitude du salut de l’âme.

.

La foi vient de la parole de Dieu. C’est pourquoi, il est écrit: la parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. Or, c’est la parole de la foi, que nous prêchons. (Romains 10: 8). Donc, la foi, la parole de la foi, est dans la bouche et le coeur de tout homme.

Comment cela ?

Quand le premier couple pécha en Éden, il crut pleinement en Satan ; il s’abandonna entièrement à lui et celui-ci en fit son prisonnier.

Il y eut alors entre lui et Satan un accord, une paix parfaite. Mais Dieu ne laissa pas les choses dans cet état, il brisa cet accord, il détruisit cette paix. Et il le fit par sa parole, en disant : Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité… (Genèse 3 :15).

« Dieu seul peut continuellement mettre de l’inimitié entre la descendance de la femme et la descendance du serpent. Après la transgression de l’homme, sa nature se dégrada. Alors, il y eut la paix entre Satan et l’homme déchu. Si Dieu n’était pas intervenu, l’homme aurait formé une alliance contre le ciel, et au lieu de lutter entre eux, les hommes auraient lutter contre Dieu. Il n’y a pas d’inimitié naturelle entre les anges déchus et les hommes déchus. Les deux sont mauvais par le fait de leur apostasie ; et le mal, là où il existe, se liguera toujours contre le bien. Les hommes déchus et les anges déchus s’associent. L’astucieux général des anges évalua que s’il parvenait à induire les hommes, comme il l’avait fait pour les anges, à s’associer à sa rébellion, ils deviendraient ses agents de liaison pour pousser les hommes à s’allier dans une révolte contre le ciel. Dès le moment où l’on se sépare de Dieu, on n’est plus ennemi de Satan. L’inimitié qui existe sur la terre, entre Satan et l’homme, a une origine surnaturelle. A moins que la puissance de conversion de Dieu soit amenée quotidiennement dans le cœur humain, il n’y aura aucune inclination vers les choses religieuses ; les hommes préféreront être captifs de Satan plutôt que d’être des hommes libres en Christ. Je dis que Dieu mettra l’inimitié. L’homme ne peut pas la mettre. Pour que la volonté soit amenée à se soumettre à la volonté de Dieu, il faut que ce soit parce que l’homme tourne son cœur et sa volonté vers le Seigneur. » (Unpublished Testimony ).

.

Cette inimitié contre Satan, cette haine du mal que Dieu met dans chaque personne au moyen de sa parole, fait que toute âme aspire à la délivrance ; et cette délivrance ne se trouve qu’en Jésus-Christ (Romains 7 :14-25).

Ainsi, cette parole de Dieu qui sème en chaque âme l’inimitié contre Satan, cette haine du mal qui réclame la délivrance qui ne se trouve qu’en Jésus-Christ, c’est le don de la foi à l’homme. C’est la « mesure de foi » que Dieu donne à tout homme.

C’est la parole de la foi, que nous prêchons qui est dans la bouche et le cœur de toute personne dans le monde.

C’est la parole de la foi, que nous prêchons. Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé (Rom. 10 :8-10).

.

Aussi ne dis pas en ton cœur : Qui montera au ciel pour nous amener la foi ? Ni, Qui descendra dans l’abîme ? ou qui ira là-bas, au loin, pour trouver la foi, et nous l’apporter ? Parce que la parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. Or, c’est la parole de la foi, que nous prêchons. (Romains 10 :6-8).

Exerce la foi que Dieu t’a donnée, comme à toute personne dans le monde, vu que « savoir comment exercer la foi, c’est la science de l’Évangile »