«

»

Mai 27

Jour 147

27 Mai – Jour 147
 
 
«Il n’y a eu personne qui se soit vendu comme Achab pour faire ce qui est mal

aux yeux de l’Eternel, et Jézabel, sa femme, l’y excitait.»
(1 Rois 21:25)

 
  1 Rois 20:22-30  
LORS le prophète s’approcha du roi d’Israël, et lui dit: «Va, fortifie-toi, examine et vois ce que tu as à faire; car, au retour de l’année, le roi de Syrie montera contre toi.»

Les serviteurs du roi de Syrie lui dirent: «Leur dieu est un dieu de montagnes; c’est pourquoi ils ont été plus forts que nous. Mais combattons-les dans la plaine, et l’on verra si nous ne serons pas plus forts qu’eux.

«Fais encore ceci: ôte chacun des rois de son poste, et remplace-les par des chefs; et forme-toi une armée pareille à celle que tu as perdue, avec autant de chevaux et autant de chars. Puis nous les combattrons dans la plaine, et l’on verra si nous ne serons pas plus forts qu’eux.» Il les écouta, et fit ainsi.

L’année suivante, Ben-Hadad passa les Syriens en revue, et monta vers Aphek pour combattre Israël. Les enfants d’Israël furent aussi passés en revue; ils reçurent des vivres, et ils marchèrent à la rencontre des Syriens. Ils campèrent vis-à-vis d’eux, semblables à deux petits troupeaux de chèvres, tandis que les Syriens remplissaient le pays.

L’homme de Dieu s’approcha, et dit au roi d’Israël: «Ainsi parle l’Éternel: “Parce que les Syriens ont dit: ‘L’Éternel est un dieu des montagnes et non un dieu des vallées,’ Je livrerai toute cette grande multitude entre tes mains, et vous saurez que Je suis l’Éternel.”»

Ils campèrent sept jours en face les uns des autres. Le septième jour, le combat s’engagea, et les enfants d’Israël tuèrent aux Syriens cent mille hommes de pied en un jour. Le reste s’enfuit à la ville d’Aphek, et la muraille tomba sur vingt-sept mille hommes qui restaient. Ben-Hadad s’était réfugié dans la ville, où il allait de chambre en chambre.

 
  Psaume 46:1-12  
U CHEF des chantres. Des fils de Koré. Sur alamoth. Cantique. Dieu est pour nous un refuge et un appui, un secours qui ne manque jamais dans la détresse.

C’est pourquoi nous sommes sans crainte quand la terre est bouleversée, et que les montagnes chancellent au cœur des mers, quand les flots de la mer mugissent, écument, se soulèvent jusqu’à faire trembler les montagnes.

Il est un fleuve dont les courants réjouissent la cité de Dieu, le sanctuaire des demeures du Très-Haut. Dieu est au milieu d’elle: elle n’est point ébranlée; Dieu la secourt dès l’aube du matin.

Des nations s’agitent, des royaumes s’ébranlent; Il fait entendre Sa voix: la terre se fond d’épouvante. L’Éternel des armées est avec nous, le Dieu de Jacob est pour nous une haute retraite. Venez, contemplez les œuvres de l’Éternel, les ravages qu’Il a opérés sur la terre! C’est Lui qui a fait cesser les combats jusqu’au bout de la terre; Il a brisé l’arc, et Il a rompu la lance, Il a consumé par le feu les chars de guerre.

«Arrêtez, et sachez que Je suis Dieu: Je domine sur les nations, Je domine sur la terre.» L’Éternel des armées est avec nous, le Dieu de Jacob est pour nous une haute retraite.

 
  1 Rois 20:31-43  
ES SERVITEURS lui dirent: «Voici, nous avons appris que les rois de la maison d’Israël sont des rois miséricordieux; nous allons mettre des sacs sur nos reins et des cordes à nos têtes, et nous sortirons vers le roi d’Israël: peut-être qu’il te laissera la vie.»

Ils se mirent des sacs autour des reins et des cordes autour de la tête, et ils allèrent auprès du roi d’Israël. Ils dirent: «Ton serviteur Ben-Hadad dit: “Laisse-moi la vie!”» Achab répondit: «Est-il encore vivant? Il est mon frère.» Ces hommes tirèrent de là un bon augure, et ils se hâtèrent de le prendre au mot et de dire: «Ben-Hadad est ton frère!» Et il dit: «Allez, amenez-le.»

Ben-Hadad vint vers lui, et Achab le fit monter sur son char. Ben-Hadad lui dit: «Je te rendrai les villes que mon père a prises à ton père; et tu établiras pour toi des rues à Damas, comme mon père en avait établi à Samarie.» «Et moi,» reprit Achab, «je te laisserai aller, en faisant une alliance.» Il fit alliance avec lui, et le laissa aller.

L’un des fils des prophètes dit à son compagnon, d’après l’ordre de l’Éternel: «Frappe-moi, je te prie!» Mais cet homme refusa de le frapper. Alors il lui dit: «Parce que tu n’as pas obéi à la voix de l’Éternel, voici, quand tu m’auras quitté, le lion te frappera.» Et quand il l’eut quitté, le lion le rencontra et le frappa.

Il trouva un autre homme, et il dit: «Frappe-moi, je te prie!» Cet homme le frappa et le blessa. Le prophète alla se placer sur le chemin du roi, et il se déguisa avec un bandeau sur les yeux.

Lorsque le roi passa, il cria vers lui, et dit: «Ton serviteur était au milieu du combat; et voici, un homme s’approche et m’amène un homme, en disant: “Garde cet homme; s’il vient à manquer, ta vie répondra de sa vie, ou tu paieras un talent d’argent!” Et pendant que ton serviteur agissait çà et là, l’homme a disparu.» Le roi d’Israël lui dit: «C’est là ton jugement; tu l’as prononcé toi-même.»

Aussitôt le prophète ôta le bandeau de dessus ses yeux, et le roi d’Israël le reconnut pour l’un des prophètes. Il dit alors au roi: «Ainsi parle l’Éternel: “Parce que tu as laissé échapper de tes mains l’homme que J’avais dévoué par interdit, ta vie répondra de sa vie, et ton peuple de son peuple.”» Le roi d’Israël s’en alla chez lui, triste et irrité, et il arriva à Samarie.

 
  1 Rois 21:1-16  
PRÈS ces choses, voici ce qui arriva. Naboth, de Jizreel, avait une vigne à Jizreel, à côté du palais d’Achab, roi de Samarie. Et Achab parla ainsi à Naboth: «Cède-moi ta vigne, pour que j’en fasse un jardin potager, car elle est tout près de ma maison. Je te donnerai à la place une vigne meilleure; ou, si cela te convient, je te paierai la valeur en argent.»

Mais Naboth répondit à Achab: «Que l’Éternel me garde de te donner l’héritage de mes pères!» Achab rentra dans sa maison, triste et irrité, à cause de cette parole que lui avait dite Naboth de Jizreel: «Je ne te donnerai pas l’héritage de mes pères!» Et il se coucha sur son lit, détourna le visage, et ne mangea rien.

Jézabel, sa femme, vint auprès de lui, et lui dit: «Pourquoi as-tu l’esprit triste et ne manges-tu point?» Il lui répondit: «J’ai parlé à Naboth de Jizreel, et je lui ai dit: “Cède-moi ta vigne pour de l’argent; ou, si tu veux, je te donnerai une autre vigne à la place.” Mais il a dit: “Je ne te donnerai pas ma vigne!”»

Alors Jézabel, sa femme, lui dit: «Est-ce bien toi maintenant qui exerces la souveraineté sur Israël? Lève-toi, prends de la nourriture, et que ton cœur se réjouisse; moi, je te donnerai la vigne de Naboth de Jizreel.» Et elle écrivit au nom d’Achab des lettres qu’elle scella du sceau d’Achab, et qu’elle envoya aux anciens et aux magistrats qui habitaient avec Naboth dans sa ville.

Voici ce qu’elle écrivit dans ces lettres: «Publiez un jeûne; placez Naboth à la tête du peuple, et mettez en face de lui deux méchants hommes qui déposeront ainsi contre lui: “Tu as maudit Dieu et le roi!” Puis menez-le dehors, lapidez-le, et qu’il meure.» Les gens de la ville de Naboth, les anciens et les magistrats qui habitaient dans la ville, agirent comme Jézabel le leur avait fait dire, d’après ce qui était écrit dans les lettres qu’elle leur avait envoyées.

Ils publièrent un jeûne, et ils placèrent Naboth à la tête du peuple; les deux méchants hommes vinrent se mettre en face de lui, et ces méchants hommes déposèrent ainsi devant le peuple contre Naboth: «Naboth a maudit Dieu et le roi!» Puis ils le menèrent hors de la ville, ils le lapidèrent, et il mourut. Et ils envoyèrent dire à Jézabel: «Naboth a été lapidé, et il est mort.»

Lorsque Jézabel apprit que Naboth avait été lapidé et qu’il était mort, elle dit à Achab: «Lève-toi, prends possession de la vigne de Naboth de Jizreel, qui a refusé de te la céder pour de l’argent; car Naboth n’est plus en vie, il est mort.» Achab, entendant que Naboth était mort, se leva pour descendre à la vigne de Naboth de Jizreel, afin d’en prendre possession.

 
  Michée 2:1-5  
ALHEUR à ceux qui méditent l’iniquité et qui forgent le mal sur leur couche! Au point du jour ils l’exécutent, quand ils ont le pouvoir en main. Ils convoitent des champs, et ils s’en emparent, des maisons, et ils les enlèvent; ils portent leur violence sur l’homme et sur sa maison, sur l’homme et sur son héritage.

C’est pourquoi ainsi parle l’Éternel: «Voici, Je médite contre cette race un malheur; vous n’en préserverez pas vos cous, et vous ne marcherez pas la tête levée, car ces temps seront mauvais.

«En ce jour-là, on fera de vous un sujet de sarcasme, on poussera des cris lamentables, on dira: “Nous sommes entièrement dévastés! Il donne à d’autres la part de mon peuple! Eh quoi! Il me l’enlève! Il distribue nos champs à l’ennemi!” C’est pourquoi tu n’auras personne qui étende le cordeau sur un lot, dans l’assemblée de l’Éternel.»

 
  1 Rois 21:17-26  
LORS la parole de l’Éternel fut adressée à Élie, le Thischbite, en ces mots: «Lève-toi, descends au-devant d’Achab, roi d’Israël à Samarie; le voilà dans la vigne de Naboth, où il est descendu pour en prendre possession.

«Tu lui diras: “Ainsi parle l’Éternel: ‘N’es-tu pas un assassin et un voleur?’” Et tu lui diras: “Ainsi parle l’Éternel: ‘Au lieu même où les chiens ont léché le sang de Naboth, les chiens lécheront aussi ton propre sang.’”»

Achab dit à Élie: «M’as-tu trouvé, mon ennemi?» Et il répondit: «Je t’ai trouvé, parce que tu t’es vendu pour faire ce qui est mal aux yeux de l’Éternel.

«“Voici, Je vais faire venir le malheur sur toi; Je te balaierai, J’exterminerai quiconque appartient à Achab, celui qui est esclave et celui qui est libre en Israël, et Je rendrai ta maison semblable à la maison de Jéroboam, fils de Nebath, et à la maison de Baescha, fils d’Achija, parce que tu M’as irrité et que tu as fait pécher Israël.”

«L’Éternel parle aussi sur Jézabel, et Il dit: “Les chiens mangeront Jézabel près du rempart de Jizreel. Celui de la maison d’Achab qui mourra dans la ville sera mangé par les chiens, et celui qui mourra dans les champs sera mangé par les oiseaux du ciel.”»

Il n’y a eu personne qui se soit vendu comme Achab pour faire ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, et Jézabel, sa femme, l’y excitait. Il a agi de la manière la plus abominable, en allant après les idoles, comme le faisaient les Amoréens, que l’Éternel chassa devant les enfants d’Israël.

 
  Proverbes 11:22  
N ANNEAU d’or au nez d’un pourceau, c’est une femme belle et dépourvue de sens.
 
  1 Rois 21:27-29  
PRÈS avoir entendu les paroles d’Élie, Achab déchira ses vêtements, il mit un sac sur son corps, et il jeûna; il couchait avec ce sac, et il marchait lentement.

Et la parole de l’Éternel fut adressée à Élie, le Thischbite, en ces mots: «As-tu vu comment Achab s’est humilié devant Moi? Parce qu’il s’est humilié devant Moi, Je ne ferai pas venir le malheur pendant sa vie; ce sera pendant la vie de son fils que Je ferai venir le malheur sur sa maison.»

 
  1 Rois 22:1-6  
N RESTA trois ans sans qu’il y eût guerre entre la Syrie et Israël. La troisième année, Josaphat, roi de Juda, descendit auprès du roi d’Israël.

Le roi d’Israël dit à ses serviteurs: «Savez-vous que Ramoth en Galaad est à nous? Et nous ne nous inquiétons pas de la reprendre des mains du roi de Syrie!» Et il dit à Josaphat: «Veux-tu venir avec moi attaquer Ramoth en Galaad?» Josaphat répondit au roi d’Israël: «Nous irons, moi comme toi, mon peuple comme ton peuple, mes chevaux comme tes chevaux.»

Puis Josaphat dit au roi d’Israël: «Consulte maintenant, je te prie, la parole de l’Éternel.» Le roi d’Israël assembla les prophètes, au nombre d’environ quatre cents, et leur dit: «Irai-je attaquer Ramoth en Galaad, ou dois-je y renoncer?» Et ils répondirent: «Monte, et le Seigneur la livrera entre les mains du roi.»

 
  2 Chroniques 18:1-5  
OSAPHAT eut en abondance des richesses et de la gloire, et il s’allia par mariage avec Achab. Au bout de quelques années, il descendit auprès d’Achab à Samarie; et Achab tua pour lui et pour le peuple qui était avec lui un grand nombre de brebis et de bœufs, et il le sollicita de monter à Ramoth en Galaad.

Achab, roi d’Israël, dit à Josaphat, roi de Juda: «Veux-tu venir avec moi à Ramoth en Galaad?» Josaphat lui répondit: «Moi comme toi, et mon peuple comme ton peuple, nous irons l’attaquer avec toi.»

Puis Josaphat dit au roi d’Israël: «Consulte maintenant, je te prie, la parole de l’Éternel.» Le roi d’Israël assembla les prophètes, au nombre de quatre cents, et leur dit: «Irons-nous attaquer Ramoth en Galaad, ou dois-je y renoncer?» Et ils répondirent: «Monte, et Dieu la livrera entre les mains du roi.»

 
  Proverbes 17:4  
E MÉCHANT est attentif à la lèvre inique, le menteur prête l’oreille à la langue pernicieuse.
 
 
Le plan analogique de lecture biblique de Cyberspace Ministry vous offre une toute nouvelle façon de lire l’ensemble de la Bible en une année.

Tous les passages bibliques ont été redistribués par thème, en suivant la chronologie des événements rapportés par la Bible: depuis la Création de l’Univers jusqu’à l’inauguration de la Nouvelle Terre.

Pour uniformiser le temps alloué, chaque lecture quotidienne contient un nombre similaire de versets, tout en respectant les coupures naturelles dans le récit biblique.

Essayez ce plan de lecture stimulant et novateur, vous l’adopterez vite! À demain!