«

»

Oct 02

Jour 275

2 Octobre – Jour 275
 
 
«Jésus vit une pauvre veuve, qui y mettait deux petites pièces.

Et Il dit: “Cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres.”»
(Luc 21:2,3)

 
  Luc 20:9-19  
ÉSUS Se mit ensuite à dire au peuple cette parabole: «Un homme planta une vigne, l’afferma à des vignerons, et quitta pour longtemps le pays. Au temps de la récolte, il envoya un serviteur vers les vignerons, pour qu’ils lui donnent une part du produit de la vigne. Les vignerons le battirent, et le renvoyèrent à vide.

«Il envoya encore un autre serviteur; ils le battirent, l’outragèrent, et le renvoyèrent à vide. Il en envoya encore un troisième; ils le blessèrent, et le chassèrent. Le maître de la vigne dit: “Que ferai-je? J’enverrai mon fils bien-aimé; peut-être auront-ils pour lui du respect.”

«Mais, quand les vignerons le virent, ils raisonnèrent entre eux, et dirent: “Voici l’héritier; tuons-le, afin que l’héritage soit à nous.” Et ils le jetèrent hors de la vigne, et le tuèrent. Maintenant, que leur fera le maître de la vigne? Il viendra, fera périr ces vignerons, et il donnera la vigne à d’autres.»

Lorsqu’ils eurent entendu cela, ils dirent: «À Dieu ne plaise!» Mais, jetant les regards sur eux, Jésus dit: «Que signifie donc ce qui est écrit: “La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l’angle”? Quiconque tombera sur cette pierre s’y brisera, et celui sur qui elle tombera sera écrasé.»

Les principaux sacrificateurs et les scribes cherchèrent à mettre la main sur Lui à l’heure même, mais ils craignirent le peuple. Ils avaient compris que c’était pour eux que Jésus avait dit cette parabole.

 
  Marc 12:1-12  
ÉSUS Se mit ensuite à leur parler en paraboles: «Un homme planta une vigne. Il l’entoura d’une haie, creusa un pressoir, et bâtit une tour; puis il l’afferma à des vignerons, et quitta le pays.

«Au temps de la récolte, il envoya un serviteur vers les vignerons, pour recevoir d’eux une part du produit de la vigne. S’étant saisis de lui, ils le battirent, et le renvoyèrent à vide. Il envoya de nouveau vers eux un autre serviteur; ils le frappèrent à la tête, et l’outragèrent. Il en envoya un troisième, qu’ils tuèrent; puis plusieurs autres, qu’ils battirent ou tuèrent.

«Il avait encore un fils bien-aimé; il l’envoya vers eux le dernier, en disant: “Ils auront du respect pour mon fils.” Mais ces vignerons dirent entre eux: “Voici l’héritier; venez, tuons-le, et l’héritage sera à nous.” Et ils se saisirent de lui, le tuèrent, et le jetèrent hors de la vigne.

«Maintenant, que fera le maître de la vigne? Il viendra, fera périr les vignerons, et il donnera la vigne à d’autres. N’avez-vous pas lu cette parole de l’Écriture: “La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l’angle; c’est par la volonté du Seigneur qu’elle l’est devenue, et c’est un prodige à nos yeux”

Ils cherchaient à se saisir de Lui, mais ils craignaient la foule. Ils avaient compris que c’était pour eux que Jésus avait dit cette parabole. Et ils Le quittèrent, et s’en allèrent.

 
  Matthieu 21:33-46  
ÉSUS dit: «Écoutez une autre parabole. Il y avait un homme, maître de maison, qui planta une vigne. Il l’entoura d’une haie, y creusa un pressoir, et bâtit une tour; puis il l’afferma à des vignerons, et quitta le pays.

«Lorsque le temps de la récolte fut arrivé, il envoya ses serviteurs vers les vignerons, pour recevoir le produit de sa vigne. Les vignerons, s’étant saisis de ses serviteurs, battirent l’un, tuèrent l’autre, et lapidèrent le troisième. Il envoya encore d’autres serviteurs, en plus grand nombre que les premiers; et les vignerons les traitèrent de la même manière.

«Enfin, il envoya vers eux son fils, en disant: “Ils auront du respect pour mon fils.” Mais, quand les vignerons virent le fils, ils dirent entre eux: “Voici l’héritier; venez, tuons-le, et emparons-nous de son héritage.” Et ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne, et le tuèrent. Maintenant, lorsque le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons?»

Ils Lui répondirent: «Il fera périr misérablement ces misérables, et il affermera la vigne à d’autres vignerons, qui lui en donneront le produit au temps de la récolte.»

Jésus leur dit: «N’avez-vous jamais lu dans les Écritures: “La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l’angle; c’est du Seigneur que cela est venu, et c’est un prodige à nos yeux”? C’est pourquoi, Je vous le dis, le royaume de Dieu vous sera enlevé, et sera donné à une nation qui en rendra les fruits. Celui qui tombera sur cette pierre s’y brisera, et celui sur qui elle tombera sera écrasé.»

Après avoir entendu Ses paraboles, les principaux sacrificateurs et les pharisiens comprirent que c’était d’eux que Jésus parlait, et ils cherchaient à se saisir de Lui; mais ils craignaient la foule, parce qu’elle Le tenait pour un prophète.

 
  Psaume 118:19-23  
UVREZ-MOI les portes de la justice: j’entrerai, je louerai l’Éternel. Voici la porte de l’Éternel: c’est par elle qu’entrent les justes. Je Te loue, parce que Tu m’as exaucé, parce que Tu m’as sauvé.

La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l’angle. C’est de l’Éternel que cela est venu: c’est un prodige à nos yeux.

 
  Ésaïe 8:11-16  
INSI m’a parlé l’Éternel, quand Sa main me saisit, et qu’Il m’avertit de ne pas marcher dans la voie de ce peuple: «N’appelez pas conjuration tout ce que ce peuple appelle conjuration; ne craignez pas ce qu’il craint, et ne soyez pas effrayés.

«C’est l’Éternel des armées que vous devez sanctifier, c’est Lui que vous devez craindre et redouter. Et Il sera un sanctuaire, mais aussi une pierre d’achoppement, un rocher de scandale pour les deux maisons d’Israël, un filet et un piège pour les habitants de Jérusalem. Plusieurs trébucheront; ils tomberont et se briseront, ils seront enlacés et pris. Enveloppe cet oracle, scelle cette révélation, parmi Mes disciples.»

 
  Ésaïe 5:1-7  
E CHANTERAI à mon Bien-aimé le cantique de mon Bien-aimé sur Sa vigne. Mon Bien-aimé avait une vigne, sur un coteau fertile. Il en remua le sol, ôta les pierres, et y mit un plant délicieux; Il bâtit une tour au milieu d’elle, et Il y creusa aussi une cuve. Puis Il espéra qu’elle produirait de bons raisins, mais elle en a produit de mauvais.

«Maintenant donc, habitants de Jérusalem et hommes de Juda, soyez juges entre Moi et Ma vigne! Qu’y avait-il encore à faire à Ma vigne, que Je n’aie pas fait pour elle? Pourquoi, quand J’ai espéré qu’elle produirait de bons raisins, en a-t-elle produit de mauvais?

«Je vous dirai maintenant ce que Je vais faire à Ma vigne. J’en arracherai la haie, pour qu’elle soit broutée; J’en abattrai la clôture, pour qu’elle soit foulée aux pieds. Je la réduirai en ruine; elle ne sera plus taillée, ni cultivée; les ronces et les épines y croîtront; et Je donnerai Mes ordres aux nuées, afin qu’elles ne laissent plus tomber la pluie sur elle.»

La vigne de l’Éternel des armées, c’est la maison d’Israël, et les hommes de Juda, c’est le plant qu’Il chérissait. Il avait espéré de la droiture, et voici du sang versé! De la justice, et voici des cris de détresse!

 
  Marc 12:41-44  
ÉSUS, S’étant assis vis-à-vis du tronc, regardait comment la foule y mettait de l’argent. Plusieurs riches mettaient beaucoup. Il vint aussi une pauvre veuve, elle y mit deux petites pièces, faisant un quart de sou.

Alors Jésus, ayant appelé Ses disciples, leur dit: «Je vous le dis en vérité, cette pauvre veuve a donné plus qu’aucun de ceux qui ont mis dans le tronc; car tous ont mis de leur superflu, mais elle a mis de son nécessaire, tout ce qu’elle possédait, tout ce qu’elle avait pour vivre.»

 
  Luc 21:1-4  
ÉSUS, ayant levé les yeux, vit les riches qui mettaient leurs offrandes dans le tronc. Il vit aussi une pauvre veuve, qui y mettait deux petites pièces. Et Il dit: «Je vous le dis en vérité, cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres; car c’est de leur superflu que tous ceux-là ont mis des offrandes dans le tronc, mais elle a mis de son nécessaire, tout ce qu’elle avait pour vivre.»
 
  2 Corinthiens 9:1-15  
L EST superflu que je vous écrive touchant l’assistance destinée aux saints. Je connais, en effet, votre bonne volonté, dont je me glorifie pour vous auprès des Macédoniens, en déclarant que l’Achaïe est prête depuis l’année dernière; et ce zèle de votre part a stimulé le plus grand nombre.

J’envoie les frères, afin que l’éloge que nous avons fait de vous ne soit pas réduit à néant sur ce point-là, et que vous soyez prêts, comme je l’ai dit.

Je ne voudrais pas, si les Macédoniens m’accompagnent et ne vous trouvent pas prêts, que cette assurance tournât à notre confusion, pour ne pas dire à la vôtre. J’ai donc jugé nécessaire d’inviter les frères à se rendre auparavant chez vous, et à s’occuper de votre libéralité déjà promise, afin qu’elle soit prête, de manière à être une libéralité, et non un acte d’avarice.

Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment. Que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie.

Et Dieu peut vous combler de toutes sortes de grâces, afin que, possédant toujours en toutes choses de quoi satisfaire à tous vos besoins, vous ayez encore en abondance pour toute bonne œuvre, selon qu’il est écrit: «Il a fait des largesses, Il a donné aux indigents; Sa justice subsiste à jamais.»

Celui qui fournit de la semence au semeur, et du pain pour sa nourriture, vous fournira et vous multipliera la semence, et Il augmentera les fruits de votre justice. Vous serez de la sorte enrichis à tous égards pour toute espèce de libéralités qui, par notre moyen, feront offrir à Dieu des actions de grâces. Car le secours de cette assistance non seulement pourvoit aux besoins des saints, mais il est encore une source abondante de nombreuses actions de grâces envers Dieu.

En considération de ce secours dont ils font l’expérience, ils glorifient Dieu de votre obéissance dans la profession de l’Évangile de Christ, et de la libéralité de vos dons envers eux et envers tous; ils prient pour vous, parce qu’ils vous aiment à cause de la grâce éminente que Dieu vous a faite. Grâces soient rendues à Dieu pour Son don ineffable!

 
  Ecclésiaste 11:1-3  
ETTE ton pain sur la face des eaux, car avec le temps tu le retrouveras; donnes-en une part à sept et même à huit, car tu ne sais pas quel malheur peut arriver sur la terre. Quand les nuages sont pleins de pluie, ils la répandent sur la terre; et si un arbre tombe, au midi ou au nord, il reste à la place où il est tombé.
 
  Proverbes 11:24; 13:22; 28:8  
EL, QUI donne libéralement, devient plus riche; et tel, qui épargne à l’excès, ne fait que s’appauvrir.

L’homme de bien a pour héritiers les enfants de ses enfants, mais les richesses du pécheur sont réservées pour le juste.

Celui qui augmente ses biens par l’intérêt et l’usure les amasse pour celui qui a pitié des pauvres.

 
 
Le plan analogique de lecture biblique de Cyberspace Ministry vous offre une toute nouvelle façon de lire l’ensemble de la Bible en une année.

Tous les passages bibliques ont été redistribués par thème, en suivant la chronologie des événements rapportés par la Bible: depuis la Création de l’Univers jusqu’à l’inauguration de la Nouvelle Terre.

Pour uniformiser le temps alloué, chaque lecture quotidienne contient un nombre similaire de versets, tout en respectant les coupures naturelles dans le récit biblique.

Essayez ce plan de lecture stimulant et novateur, vous l’adopterez vite! À demain!