«

»

Jan 11

La pornographie : Un piège insidieux qui nous guette tous

  Pour beaucoup d’être humain

la pornographie s’est avérée néfaste

et nous courons tous véritablement

le risque de tomber dans ce vice.

.

Nous sommes en effet exposés à des stimulations audiovisuelles qui peuvent nous conduire à entrer dans le monde obscur de la pornographie :

chansons remplies d’allusions à la débauche ,photographies obscènes, vidéos…

Il semble que nous soyons assiégés.

.

Que faire ?

En premier lieu, je m’adresse à ceux qui sont déjà prisonniers de ce vice qu’ils ne se découragent pas. Il y a de l’espoir.

C’est possible d’obtenir de l’aide et sortir de ce piège.

Commencez par reconnaître que cette situation est nuisible car c’est le chemin vers l’autodestruction.

Tournez-vous vers quelqu’un de confiance et prêt à vous aider.

La pornographie est un vice dont l’emprise s’accroît avec l’isolement.

Un gros effort sera nécessaire pour régénérer l’esprit, grâce à des pratiques saines.

N’oubliez pas que la bataille se livre dans le mental.

Il est donc nécessaire d’en contrôler soigneusement l’accès.

En second lieu, je pense à tous ceux qui,jusqu’à aujourd’hui, ont réussi à se préserver de cet esclavage.

La bataille n’est pas gagnée définitivement et, pour conserver votre liberté, occupez toujours votre esprit au bien.

.
Voici trois stratégies

1. Développez votre goût pour ce qui est normal.

La pornographie est anormale.

Il n’est pas naturel qu’une personne exhibe son corps sans honte ou donne en spectacle ses ébats sexuels.

Habituons-nous à considérer la pornographie comme quelque chose d’anormal et nous la tiendrons pour néfaste et immorale plus facilement.

En revanche, il est naturel de se sentir attiré par les attraits physiques du sexe opposé.

II est dans l’ordre naturel des choses de considérer que des relations sexuelles convenablement contrôlées sont souhaitables et bienfaisantes.

Prenez donc la décision de refuser toute participation à la dégradation ou à l’exploitation de la dignité humaine.

.
2. Nourrissez votre esprit avec discernement.

Choisissez quel type d’information, d’images ou de son alimentera votre esprit, sinon votre environnement s’emparera de lui.

Une grande partie de ce qui nous entoure est malheureusement bon à jeter à la poubelle.

Rester libre de tout vice est bien plus facile lorsqu’on développe de bonnes habitudes, comme lire de bons livres, ou toute autre activité dont on ne rougirait pas en public.

Pour cela, et si l’on désire se préserver de la tentation, on ne peut surestimer la valeur de la volonté.

.
3. Restez bien informés sur ces sujets.

Force est de constater que ceux qui commencent à naviguer dans ces eaux troubles n’ont pas la moindre idée du mal qu’ils peuvent se faire.

Cette ignorance même les rend encore plus vulnérables pour en affronter les conséquences ou quand ils veulent abandonner la pratique.

Il ne fait aucun doute que détenir l’information à ce sujet nous donne la possibilité de concourir à notre bien et à celui des autres .

.