«

»

Fév 18

Méprisé et rejeté

 Méprisé et abandonné des hommes,

Homme de douleur et habitué à la souffrance,

semblable à celui dont on détourne le visage,

nous L’avons dédaigné,

nous n’avons fait de Lui aucun cas.

Ésaïe 53 : 3.

..

Combien peu de personnes ont une idée de l’angoisse qui étreignit le cœur du Fils de Dieu pendant les trente ans de Sa vie terrestre!

Le chemin qui va de la crèche au Calvaire fut assombri par des tristesses et des peines.

Jésus fut l’Homme de douleur; Il endura des souffrances morales qu’aucun langage ne peut décrire. Il aurait pu dire avec vérité: « Regardez et voyez s’il est une douleur pareille à Ma douleur » (Lam.1:12).

Il éprouva l’angoisse la plus profonde que puisse ressentir une âme. Qui aurait pu, dans cette épreuve, sympathiser avec le Fils du Dieu infini?

Abhorrant le péché d’une haine parfaite, Il accumula néanmoins sur Sa tête ceux du monde entier. En gravissant le chemin du Calvaire, Il endura la peine du transgresseur.

Innocent, Il supporta le châtiment du coupable et s’offrit pour payer la pénalité de la transgression de la loi de Dieu.

La punition des péchés de toute âme fut supportée par le Fils du Dieu infini. La culpabilité de chaque péché oppressait l’âme du divin Rédempteur du monde.

Celui qui n’a pas connu le péché devint péché pour nous afin que nous devenions justice de Dieu en Lui. En prenant la nature humaine, Il s’exposa Lui-même à être blessé pour nos transgressions et meurtri pour nos iniquités afin que nous soyons guéris par Ses meurtrissures.

Dans Son humanité, le Christ fut éprouvé par des tentations d’une puissance supérieure à celles que subit l’homme de la part du Malin, et cela dans la mesure où Sa nature était supérieure à celle de l’homme.

Le fait que le Christ soit lié à l’humanité par la sympathie la plus vive est une vérité profonde et mystérieuse. Toutes les actions, les paroles, les pensées mauvaises de chaque enfant d’Adam oppressaient Son âme divine.

En Sa qualité de Substitut de l’homme, Il portait les péchés du monde. Ceux-ci exigeaient une rétribution qui tomba sur Lui, car toutes les transgressions Lui furent imputées…

« Comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut? » (Héb. 2:3).