«

»

Mai 30

Plus esclaves du péché!

«… pour que nous ne soyons plus

esclaves du péché.»

(Romains 6:6)

.

CHRÉTIEN, pourquoi jouerais-tu avec le péché? Ne t’a-t-il pas déjà coûté assez cher? Enfant brûlé, voudras-tu encore jouer avec le feu?

Quoi? On t’a déjà extirpé des mâchoires du lion, et tu souhaiterais retourner dans sa tanière? N’es-tu pas rassasié des œuvres du serpent ancien? N’a-t-il pas jadis empoisonné toutes tes veines? Pourquoi irais-tu de nouveau «t’ébattre sur l’antre de la vipère», et «mettre ta main dans la caverne du basilic»?

Ne sois donc pas si insensé! Le péché t’a-t-il déjà procuré un bonheur authentique? As-tu trouvé en lui une satisfaction durable?

Si c’est le cas, retourne à ton ancienne vie de corvées, et porte de nouveau les chaînes, puisque tel est ton plaisir.

Si toutefois le péché ne t’a jamais donné tout ce qu’il t’avait promis, mais qu’il t’a accablé de mensonges, ne sois pas de nouveau piégé par le vieil oiseleur: saisis ta liberté, et que le souvenir de ton ancien esclavage t’empêche d’entrer encore une fois dans le filet!

Le retour au péché est contraire aux desseins de l’amour éternel, lesquels visent sans cesse le maintien de ta pureté et de ta sainteté: alors, ô croyant, ne va pas à l’encontre des plans de ton Seigneur.

Une autre pensée devrait te garder loin du péché: un chrétien ne peut pécher sans payer ensuite très cher pour son iniquité.

La transgression détruit la paix de l’esprit, obscurcit la communion avec Jésus, entrave la prière, apporte les ténèbres sur l’âme: ne sois donc pas le serviteur et l’esclave du péché.

Mais il y a une autre raison plus forte encore: chaque fois que tu deviens «esclave du péché», tu «crucifies le Fils de Dieu et L’exposes à l’ignominie.» Peux-tu supporter cette pensée?

Si tu as succombé à un quelconque péché aujourd’hui, peut-être mon Maître t’a-t-Il envoyé cet avertissement ce soir, afin que tu reviennes à Lui avant que tu n’erres trop loin.

Tourne-toi de nouveau vers Jésus: Son amour pour toi est encore là, et Sa grâce est toujours la même.

Avec tes larmes et ta repentance, viens à Son marchepied, et tu seras encore admis dans Son cœur. Tu seras de nouveau établi sur le roc, et tes pas seront affermis.

Source: www.cyberspaceministry.org