«

»

Sep 26

Tout pour la gloire de Dieu!

  «Séparez-vous.»

(2 Corinthiens 6:17)

.

BIEN que vivant dans le monde, le chrétien n’appartient pas au monde. Il doit s’en distinguer par le but qu’il poursuit ici-bas. Pour lui, Christ doit être sa vie. «Soit donc qu’il mange, soit qu’il boive, soit qu’il fasse quelqu’autre chose,» il doit «tout faire pour la gloire de Dieu.»

Cher lecteur, tu peux amasser des trésors, «mais amasse-les dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent.» Tu peux t’efforcer de devenir riche; mais que ton ambition soit d’être «riche en la foi» et en bonnes œuvres.

Tu peux avoir du plaisir; mais lorsque tu es joyeux, «chante des psaumes à Dieu dans ton cœur sous l’inspiration de la grâce.» Dans ton esprit, aussi bien que dans tes aspirations, tu dois te distinguer du monde.

Patientant humblement devant Dieu, étant toujours conscient de Sa présence, te réjouissant de communier avec Lui, et cherchant à connaître Sa volonté, tu prouveras que tu es un citoyen du ciel.

Tu dois aussi te séparer du monde par tes actions. Si une chose est juste, même si tu y perds en la faisant, tu dois agir ainsi; si elle est injuste, même si tu y gagnerais en la faisant, tu dois rejeter le péché par amour pour ton Maître.

«Ne prends point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamne-les.» Marche d’une manière digne de ta haute vocation.

Souviens-toi, ô chrétien, que tu es fils du Roi des rois: alors garde-toi d’être entaché par le monde. Ne souille pas les mains qui sont au service du Roi. Ne laisse pas tes yeux devenir les fenêtres de la luxure, eux qui vont bientôt contempler le Roi dans Sa beauté.

Ne permets pas à tes pieds de se salir dans des lieux bourbeux, eux qui vont bientôt marcher dans les rues pavées d’or. Ne laisse pas ton cœur se remplir d’orgueil et d’amertume, mais prépare-le plutôt à être comblé de félicité, et à déborder d’une joie extatique.

Alors élève-toi mon âme, envole-toi
Au-delà de la foule insouciante,
Au-delà des plaisirs du moment,
Et des splendeurs de l’orgueilleux;
Monte là où fleurissent les beautés éternelles,
Et où tous les plaisirs sont divins;
Là où se trouve la richesse inépuisable,
Et où brillent les gloires infinies.