«

»

Août 16

Un message divin dans un langage humain

Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières

parlé à nos pères par les prophètes, Dieu nous a parlé

par le Fils en ces jours qui sont les derniers.

Il l’a établi héritier de toutes choses,

et c’est par lui qu’il a fait les mondes. Hébreux 1 :1, 2

.

La Bible ne nous a pas été donnée dans un langage dépassant la compréhension de l’homme.

Jésus, en vue d’atteindre l’homme là où il vit, s’est revêtu d’humanité. La Bible doit être transmise dans un langage que l’homme puisse recevoir.

Tout ce qui est humain est imparfait. Des idées différentes peuvent s’exprimer à travers un seul et même mot.

La Bible nous a été offerte afin de répondre à des objectifs pratiques. Les niveaux de compréhension sont différents.

Tous ne comprennent pas telle déclaration ou telle expression de la même manière. Certains comprennent telle parole des Ecritures dans le sens qui convient à leur situation et à leur état d’esprit.

Les préjugés, les a priori et les passions exercent une forte influence au point d’assombrir la compréhension et de rendre l’esprit confus, même dans la lecture de la sainte Ecriture. […]

La Bible a été écrite par des hommes inspirés, mais ils n’ont pas employé un langage divin. Ils ont parlé le langage humain. Ce n’est pas Dieu qui a été l’écrivain.

On dira souvent que telle expression ne sied pas à Dieu. Mais Dieu ne s’est pas exposé à notre jugement dans la Bible par des mots, de la logique ou de la rhétorique.

Les écrivains de la Bible ont été les hommes de plume, non la plume même de Dieu. Ce ne sont pas les mots de la Bible qui sont inspirés; ce sont les hommes.

L’inspiration agit non pas sur les mots ou les expressions, mais sur l’auteur lui-même, à qui le Saint-Esprit communique des pensées. Quant aux mots, ils portent l’empreinte de l’individualité.

L’Esprit divin se répand. Il s’unit à l’esprit de l’homme, si bien que les déclarations de l’homme sont la parole de Dieu.