«

»

Juil 07

Vis!

«Je passai près de toi, (…)

et Je te dis: “Vis!”»

(Ézéchiel 16:6)  

.

CHER racheté, considère avec reconnaissance ce commandement de miséricorde.

Remarque la majesté de ce décret de Dieu.

Notre texte nous présente un pécheur qui n’a en lui que son péché, n’attendant rien d’autre que la colère; mais le Seigneur Éternel passe près de lui dans Sa gloire; Il regarde, S’arrête, puis prononce le mot unique mais royal: «Vis!» C’est ainsi que parle Dieu. Qui d’autre que Lui peut s’exprimer de la sorte, prodiguant la vie par une simple syllabe?

Plus encore, ce décret de vie est multiple. La déclaration de Dieu, «Vis!» implique plusieurs choses.

Tout d’abord, il y a l’aspect judiciaire de ce décret de vie. Le pécheur est prêt à être condamné, mais le Tout-Puissant donne cet ordre: «Vis!» et il se lève, pardonné et purifié.

Puis il y a l’aspect spirituel de ce décret. Nous ne connaissions pas Jésus, nos yeux ne pouvaient percevoir Christ, ni nos oreilles entendre Sa voix; mais l’Éternel dit: «Vis!» et nous avons été vivifiés, nous qui étions morts dans nos offenses et dans nos péchés.

De plus, ce décret de vie inclut l’état de gloire, qui est la perfection de la vie spirituelle. «Je te dis: “Vis!”» et ce mot poursuit sa route encore et encore, traversant notre existence jusqu’à ce que vienne la mort.

Et même au milieu des ombres de la mort, la voix du Seigneur se fait encore entendre: «Vis!»  Au matin de la résurrection, l’archange se fait l’écho de cette même voix: «Vis!»  Et c’est par la puissance de ce même mot, «Vis!» que les âmes sanctifiées s’élèvent vers le ciel pour être bénies à jamais dans la gloire de leur Dieu.

Prends également note du pouvoir irrésistible de ce décret de vie. Saul de Tarse est sur le chemin de Damas pour arrêter les saints du Dieu vivant. Une voix se fait entendre venant du ciel, une lumière apparaît au-dessus de l’éclat du soleil, et Saul s’écrie: «Seigneur, que veux-Tu que je fasse?»

Enfin, ce décret est une proclamation de grâce. Si les pécheurs sont sauvés, c’est uniquement parce que Dieu l’a voulu afin de magnifier Sa grâce, cette grâce que l’or et l’argent ne peuvent acheter, et que nous ne méritions pas.

Chrétien, prends conscience de ta situation: tu es débiteur de la grâce de Dieu. Montre alors ta reconnaissance avec sincérité, en menant une vie à l’image de Christ; et comme Dieu t’a convié à le faire, vis dans la plénitude de la foi.

Source: www.cyberspaceministry.org