«

»

Juin 03

Le grand Enseignant de l’humilité du cœur

   «Il S’est humilié Lui-même.»

(Philippiens 2:8)

.

JÉSUS est le grand Enseignant de l’humilité du cœur. Jour après jour, nous avons besoin d’apprendre de Lui.

Cher ami, vois le Maître prenant un linge et lavant les pieds de Ses disciples! Ô croyant en Christ, ne veux-tu pas t’humilier comme Il l’a fait? Contemple ce Serviteur des serviteurs, et tu cesseras assurément d’être fier de toi!

Cette phrase résume toute Sa vie ici-bas: «Il S’est humilié Lui-même.» Sur la terre, Il Se dépouilla sans cesse de Sa gloire, jusqu’à la nudité: Il fut cloué à la croix, et là Il Se vida de tout Son être intérieur, versant Son propre sang, le donnant pour nous tous, jusqu’à ce qu’Il soit déposé, complètement démuni, dans un sépulcre qui n’était pas le Sien.

Notre cher Rédempteur fut humilié à l’extrême! Comment pourrions-nous alors être orgueilleux? Tenons-nous au pied de Sa croix, et comptons les gouttes pourpres qui nous ont lavés et purifiés; remarquons Sa couronne d’épines, Ses épaules flagellées et lacérées, Ses mains et Ses pieds cédant sous le rude fer des clous.

Contemplons toute Sa personne livrée à la moquerie et à la raillerie; voyons l’amertume et la douleur de Sa souffrance intérieure, affichées elles-mêmes sur Son corps extérieur. Écoutons Son cri déchirant: «Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi M’as-Tu abandonné?»

Cher lecteur, si tu ne te prosternes pas face contre terre devant cette croix, c’est que tu ne l’as jamais vue. Si tu ne t’es pas humilié devant Jésus en Sa présence, c’est que tu ne Le connais pas.

Tu étais si perdu que rien ne pouvait te sauver, sinon le sacrifice du Fils unique de Dieu. Médite sur ces choses, et alors que Jésus Se penche vers toi, incline-toi aussi en toute humilité à Ses pieds. Ressens le merveilleux amour de Christ, et cela t’humiliera davantage que d’avoir conscience de ta propre culpabilité.

Puisse le Seigneur amener nos pensées au Calvaire: alors notre attitude cessera d’être celle d’un homme pompeux et vaniteux, et notre expérience sera celle de l’âme qui «aime beaucoup, car il lui a été beaucoup pardonné.»

L’orgueil ne peut demeurer au pied de la croix. Puissions-nous nous asseoir à cet endroit et apprendre notre leçon, pour ensuite nous lever et la mettre en pratique.

Source: www.cyberspaceministry.org