QUELLE DIFFÉRENCE ENTRE STRESS AIGU ET STRESS CHRONIQUE ?

Je suis stressé(e) un peu, beaucoup, carrément…à la folie ! Si vous voulez reconnaître le type de stress que vous vivez au quotidien et connaître quelles en sont les causes, cet article est pour vous.

Il nous arrive parfois de vivre des situations très difficiles à un instant précis, au cours d’une journée ou sur une plus longue période. On dit alors que ces situations sont stressantes car elles génèrent du stress. Le stress est une réponse naturelle du corps aussi bien au niveau physiologique, physique, que psychique. Il est à l’origine de comportements plus ou moins adaptés pour faire face à la situation vécue. Il rend compte d’un état de dissonance d’un côté entre nos idées, croyances, émotions et d’un autre côté de notre environnement. En d’autres termes, le stress est un signal d’alarme interne qui nous dit : « CA NE VA PAS » ou « RIEN NE VA PLUS ». On observe alors une augmentation du rythme cardiaque, une montée d’énergie, une dilatation des pupilles. Il est à noter que deux personnes qui ont vécu la même situation, peuvent ne pas la percevoir de la même manière. En effet, ce qui peut être stressant pour quelqu’un ne l’est pas forcément pour quelqu’un d’autre. De même, le stress ressenti peut être moins élevé d’une personne à l’autre et les conséquences qui en découlent peuvent différer grandement.

Le STRESS généré est dit AIGU quand la situation vécue se produit de manière soudaine et imprévue. On ne pouvait ni la prévoir ni s’y préparer. Cette situation peut être traumatisante, anxiogène, à l’origine d’un sentiment de peur, d’angoisse ou d’incertitude et provoquera dans le corps la production d’ADRENALINE. Cette hormone sécrétée, aura pour but de permettre à notre corps de « tenir » et de ne pas s’écrouler : elle donne de l’énergie. Ce stress ponctuel, peut permettre de se surpasser par exemple dans le cadre du travail, du sport ou de la création, en nous permettant de penser ou d’agir parfois plus rapidement et mieux qu’on ne l’aurait fait en temps normal. Dans le cadre d’une attaque, d’une situation de menace ou de danger, il permettra de prendre la fuite. Toutefois, lorsque le stress perdure et qu’il est vécu sur le long terme, il a des effets hautement néfastes pour la santé.

Le STRESS CHRONIQUE survient à la suite d’une répétition de situations de crises (de tensions internes) qui ne diminuent pas dans le temps. Il crée alors un climat anxiogène, étouffant… Si le stress aigu au travers de l’adrénaline peut apporter des réponses adaptées du corps pour y faire face, en revanche le stress chronique favorisera la libération de CORTISOL dans le sang, qui aura l’effet inverse. Il est à l’origine de nombreuses pathologies somatiques et psychosomatiques : manque de concentration, perte de la mémoire, affaiblissement du système immunitaire, hypertension, diabète, maladies cardiovasculaires, troubles musculo-squelettiques (TMS). Il représente également un facteur exacerbant pour d’autres maladies telles que l’asthme, le psoriasis, l’eczéma, la maladie de Crohn, l’ulcère de l’estomac, les cancers, la fibromyalgie, les dérèglements hormonaux… Il peut être à l’origine d’anxiété, de crise d’angoisse, de sentiment de tristesse, de burnout ou encore de dépression.

Les TMS représentent la 1ère maladie professionnelle en France et en Europe avec 1 milliard d’euros de frais couverts par les cotisations d’entreprises… D’après l’INSEE, les cancers et les maladies cardiovasculaires quant à elles représentent respectivement les premières et les deuxièmes causes de décès en France. Alors pourquoi ne pas lutter contre les facteurs de notre vie sur lesquels on peut agir ?

Notons que suite à une situation hautement traumatogène pour un individu, il peut vivre un stress aigu qui par la suite deviendra pathologique et prendra la forme d’un état de stress post-traumatique (ESPT).

Auteure : Laura – Psychosociologue et psychologue du travail